SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retraite, retraites ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43  Suivant
AuteurMessage
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Dim 9 Oct 2011 - 0:00

Bonsoir pepita,
Et pourtant, tu l'étais... concernée !
Pour l'heure, avec cette réforme, nous sommes tous des "cons cernés" !
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Réformes des retraites   Lun 28 Nov 2011 - 21:01

REFORMES DES RETRAITES... ET CONTRE VÉRITÉS

Les arguments du gouvernement pour justifier un allongement de la durée de travail font appel à des contre-vérités. En voici un exemple.
Reporter l'âge légal de départ à 60 ans est incontournable
INEPTIE - Décaler l'âge de départ à 60 ans n'aura aucun effet. Les salariés partent déjà autour de 61,5 ans. Selon le COR, en agissant sur le seul levier de l'âge, les besoins de financement ne seront assurés qu'à hauteur de 15%. Pour parvenir à l'équilibre, il faudrait alors augmenter l'âge moyen de départ à la retraite de 5 ans d'ici 2020 et de 10 ans, voire plus, en 2050. Une solution qui se heurte à la réalité des faits. L'engouement des employeurs à maintenir en activité les salariés au-delà de 60 ans est de ce point de vue significatif. Si la majorité d'entre eux estiment que l'âge légal de départ à la retraite doit être reporté au-delà de 60 ans, ils considèrent dans le même temps qu'au delà de 60 ans on ne peut rester en activité dans de bonnes conditions... (Sondage Ipsos/CESI/BFM/Liaisons sociales)
Source : FO CADRES N°139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Réformes des retraites   Jeu 1 Déc 2011 - 15:13

REFORMES DES RETRAITES... ET CONTRE VÉRITÉS

Les arguments du gouvernement pour justifier un allongement de la durée de travail font appel à des contre-vérités. En voici un exemple.
Il faut travailler plus longtemps puisque l'on vit plus longtemps
FALLACIEUX - L'augmentation de l'espérance de vie n'est pas récente et ne s'est jamais opposée à la croissance économique fut-elle accompagnée d'une réduction du temps passé au travail. Plus encore elle ne signifie pas pour autant un allongement de l'espérance de vie en bonne santé. Celle-ci se situe en moyenne aujourd'hui à 63 ans selon l'INSEE et n'a que très peu évolué.
Une espérance de vie altérée par la détérioration des conditions de travail a également pour effet de réduire l'espérance de vie professionnelle.
Source : FO CADRES N°139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Réforme des retraites   Ven 2 Déc 2011 - 18:16

REFORMES DES RETRAITES... ET CONTRE VÉRITÉS

Les arguments du gouvernement pour justifier un allongement de la durée de travail font appel à des contre-vérités. En voici un exemple.
Allonger la durée de cotisation incitera les salariés à travailler plus longtemps
IRRÉALISTE - Allonger la durée de cotisation pour accroitre la durée d'activité n'est pas réaliste. Actuellement, un tiers des salariés qui liquident leurs retraites ne sont plus en emploi, victimes de licenciement ou contraints d'abandonner leur activité en raison de la dégradation des conditions de travail. Ce taux atteint 40% chez les cadres.
Source : FO CADRES N°139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Sam 3 Déc 2011 - 21:12

REFORMES DES RETRAITES... ET CONTRE VÉRITÉS
Les arguments du gouvernement pour justifier un allongement de la durée de travail font appel à des contre-vérités. En voici un exemple.

Les autres pays européens ont allongé la durée d'activité pour sauver leur régime de retraite.
INEXACTE - Les mesures d'allongement de la durée d'activité dans les différents états membres de l'UE ne sont pas prises dans les mêmes conditions, ni pour les mêmes raisons et ne poursuivent pas les mêmes finalités. En Suède, la mesure s'accompagne d'un taux d'emploi des séniors particulièrement élevé (70%) sans commune mesure avec celui de la France (38%). En Allemagne, l'âge de départ à la retraite a été reculé non pour sauver le régime de retraite par répartition, mais pour répondre à un fort déficit de naissance. Avec un taux de natalité 1,41 enfant par femme (contre 2,1 en France) l'Allemagne rencontre de réelles difficultés à renouveler ses actifs. En France, une telle mesure ne ferait qu'augmenter le taux de chômage des jeunes, déjà élevé aujourd'hui. A contrario, certains pays européens comme le Danemark ont ramené l'âge de départ à la retraite de 67 à 65 ans.
Source : FO CADRES N°139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Jeu 29 Déc 2011 - 16:09

REFORMES DES RETRAITES... ET CONTRE VÉRITÉS
Les arguments du gouvernement pour justifier un allongement de la durée de travail font appel à des contre-vérités. En voici un exemple.
Augmenter les taux de cotisation alourdirait le coût du travail.
INFONDÉ - La France est un des pays développés où le coût du travail est le moins élevé. D'après le CPO (Conseil des prélèvements obligatoires), le coût moyen du travail en France est plus faible qu'en Allemagne, au Royaume-Uni et au Danemark. En pondérant le coût du travail par la productivité, la France se hisse à la huitième place au sein de l'Union Européenne (Données Eurostat).
En revanche, le niveau de taxation des bénéfices rapporté à la richesse nationale est l'un des plus faibles de l'Union Européenne. Quant au taux de cotisation retraite, il n'a pas évolué depuis 20 ans. Sans compter que le montant des aides accordées aux entreprises s'élève à 65 milliards d'euros.
Source : FO CADRES N°139
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 23 Jan 2012 - 14:06

dans le cadre des indemnités de départ à la retraite alors que la personne est en mi temps thérapeutique avec continuation du paiement du salaire par l'employeur (il est substitué dans le paiement des indemnités journalières) quel est le montant qui va etre pris en compte, le salaire brut plein temps ou mi temps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mar 24 Jan 2012 - 1:19

Bonsoir pepita,
Je pense que la réponse à ta question est accessible par le lien suivant :
http://www.calculdesaretraite.com/index.php?page=indemnitedepart
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 25 Jan 2012 - 9:59

bonjour,
j'ai regardé mais je n'ai rien vu qui réponds à ma question précisément
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: A question imprécise, réponse identique.   Mer 25 Jan 2012 - 10:35

Bonjour pepita,
Afin de mieux cerner ta question, voudrais-tu nous préciser dans quel cas suivant tu te situes :

1. Montant de l'indemnité en cas de départ à la retraite à la demande du salarié ;
2. Montant de l'indemnité en cas de départ à la retraite à la demande de l'employeur avec l'accord du salarié ;
3. Montant de l'indemnité en cas de refus du salarié de partir à la retraite avant 70 ans ;
4. Cas particulier des agents de la fonction publique hospitalière.

Dans l'attente, cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 25 Jan 2012 - 14:32

bonjour,
le cas numéro 1
merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 25 Jan 2012 - 23:43

Bonsoir pepita,
1. Montant de l'indemnité en cas de départ à la retraite à la demande du salarié :
1.1. À partir de 60 ans, le salarié (ou l'agent de la fonction publique hospitalière, selon son statut et son âge) est autorisé à prendre sa retraite, qu'il ait acquis ou pas le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir le taux plein de la pension de retraite. Seule démarche à effectuer : informer l'employeur de son projet avant la date envisagée avec un préavis minimum de :
- un mois si le salarié justifie de moins de deux ans d'ancienneté ;
- deux mois au-delà de deux ans d'ancienneté.
1.2. Si le salarié totalise au moins dix années d'ancienneté au moment de son départ, son employeur doit lui verser une indemnité de départ à la retraite. L'indemnité légale correspond à un demi-mois de salaire brut pour les salariés qui totalisent entre dix ans révolus et quinze ans d'ancienneté, à un mois pour ceux qui ont travaillé dans l'entreprise entre quinze ans révolus et vingt ans, un mois et demi pour une arrivée dans l'entreprise entre vingt ans révolus et trente ans plus tôt, deux mois si elle est intervenue au-delà de trente ans révolus (révolus = nombre d'années requis + 1 jour).
Au même titre que le salaire, cette indemnité est :
- soumise aux cotisations sociales et de retraite complémentaire ainsi qu'à la CSG et à la CRDS ;
- exonérée de l'impôt sur le revenu en fonction d'un plafond fixé annuellement par le code général des impôts (pour les revenus 2009 à déclarer en juin 2010 : exonération jusqu'à 3 050 € ; imposition au-delà), hormis pour les agents de la fonction publique hospitalière.
Important : l'exonération fiscale de l'indemnité légale de départ à la retraite sera supprimée à partir du 1er janvier 2010. A partir de la déclaration des revenus 2009 à remettre aux services fiscaux en juin 2010, il est possible d'étaler sur quatre ans le montant de cette indemnité (ou prime) de départ à la retraite.
Pour ce faire, il est conseillé de minimiser la première tranche, laquelle sera intégrée avec vos revenus et salaires de la dernière année d'activité (2009) afin de concentrer le maximum de la valeur de cette indemnité (ou prime) sur les trois dernières tranches (2010, 2011 et 2012) puisque vos revenus, essentiellement constitués de votre pension de retraite (au maximum 50% du salaire perçu en activité + éventuellement la retraite complémentaire), seront alors moins importants (imposition globale moins forte puisque répartie dans la durée, ce qui peut en outre permettre d'éviter de changer de tranche d'imposition en 2009).
1.3. Exemples : après quatorze années d'ancienneté dans la même société, alors qu'il perçoit un salaire brut de 1 700 € par mois, un salarié recevra 850 € brut au titre de l'indemnité légale de départ à la retraite.
Avec 9 ans d'ancienneté, il quitterait son entreprise sans indemnité légale de départ à la retraite.
Par contre, avec trente huit ans d'ancienneté, il percevrait une indemnité légale de départ à la retraite de 3 400 €.
Accès au fichier Excel paramétré pour calculer automatiquement votre indemnité légale de départ à la retraite.
1.4. Important : certaines conventions collectives prévoient un délai de prévenance de l'employeur différent et/ou une indemnité supérieure à celle que détermine la loi en cas de départ volontaire du salarié. Dans ces cas-là, les dispositions de la convention prévalent. Il est donc nécessaire de bien se renseigner sur la convention collective en vigueur dans l'entreprise avant de prendre toute initiative.
Dans le notariat, il faut simplement se référer au dernier alinéa de l'article 13.1 de la CCN du notariat du 8 juin 2001.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Jeu 26 Jan 2012 - 9:22

merci rwm,
j'avais lu ces éléments ainsi que la convention collective,
ma question concernait seulement la spécificité de mi temps thérapeutique : à savoir si le montant mensuel du salaire brut a prendre en compte était celui d'un plein temps ou d'un mi temps,
dans la mesure ou elle me verse un salaire total et que la fiche de paie est établie sur le salaire total je suppose que c'est sur le plein temps que l'indemnité sera calculée, même s'il apparait un remboursement par substitution de la moitié par crpcen toutefois je voulais avoir confirmation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Mi-temps thérapeutique et code du travail   Jeu 26 Jan 2012 - 10:30

Bonjour pepita,

Le contrat de travail et le mi-temps thérapeutique

Un avenant au contrat de travail est conseillé car la durée du travail et évidemment la rémunération ne sont plus identiques au contrat de travail initial. Cet avenant indique les changements engendrés, particulièrement : les mesures prévues, la durée du travail, la rémunération.
Le statut du salarié change lors d’une reprise du travail en mi-temps thérapeutique. En effet, elle correspond aux règles de reprise classique. Il n’y a plus suspension du contrat de travail. Cette période étant estimée pareillement à du travail effectif pour le calcul de l’ancienneté, des congés payés et certains droits (légaux ou conventionnels).
C'est aussi le cas, à ma connaissance, pour le calcul de l'indemnité de départ à la retraite, sous réserve de l'appréciation souveraine des tribunaux au cas précis te concernant.

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Mi-temps thérapeutique et salaire   Jeu 26 Jan 2012 - 18:10

Re bonjour pepita,
Ta question : " Est ce qu'en l'état du mi temps thérapeutique pour lequel je suis payée à plein temps par mon employeur, le montant mensuel pris en compte pour le calcul de l'indemnité sera mon salaire complet ou seulement un mi temps ?"
Ma réponse : Compte-tenu de ce que j'ai indiqué précédemment, c'est ton salaire complet qui devrait être pris en compte pour le calcul de l'indemnité légale de départ à la retraite, puisqu'en fait tu perçois de ton employeur l'intégralité de ton salaire, peu importe que de son côté il perçoive les indemnités journalières de la CRPCEN.
Est-ce clair cette fois ?
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Jeu 26 Jan 2012 - 18:16

ouiiiiiiiiiiiiiiiii
merci rwm, que veux tu il y a des jours ou il faut me parler clairement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Jeu 26 Jan 2012 - 18:37

Re re bonjour pepita,
Tu te rends compte pourquoi, nous devons revendiquer sans cesse de pouvoir prendre notre retraite à 60 ans maximum, alors que nous avons encore un petit peu de notre santé intellectuelle. Sinon, dès que l'on arrête de travailler, c'est foutu, nous ne pourrons plus nous balader ensemble dans Paris et comprendre ce qui nous entoure !
Très cordialement à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Jeu 26 Jan 2012 - 20:07

j'espère qu'une fois ma retraite prise on aura l'occasion de visiter à nouveau paris et de profiter de ta grande connaissance d'un autre quartier, c'est tellement plaisant de visiter de la sorte, je me souviendrai en plus de prendre des baskets........ on ne fait pas deux fois la même erreur!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: ACTUALITE CRPCEN   Dim 17 Juin 2012 - 17:03

CRPCEN, LES VOYANTS SONT AU VERT

C'est ce qu'annonce un communiqué de presse de la CRPCEN du 19 avril relatif à l'arrêté de ses comptes téléchargeable à partir du lien suivant :
http://www.fgcen-fo.com/pdf/Communiqu%C3%A9%20CRPCEN_Arr%C3%AAt%C3%A9%20des%20comptes%202011.pdf
Notre caisse est donc toujours en vie et bien vivante parce que la FEDERATION GÉNÉRALE DES CLERCS ET EMPLOYÉS DE NOTAIRE FORCE OUVRIÈRE et ses élus ont su prendre leurs responsabilités pour mener à bien les réformes nécessaires pour ce retour à l'équilibre "tout en maintenant ses spécificités et son action sociale".
Toujours en vie et bien vivante, car plus personne n'ignore aujourd'hui, même pas les élus de "l'intersyndicale", que les ministères de tutelle, à défaut d'accord sur les solutions de financement pour la fin juin 2010, mettaient, sans état d'âme, un terme à l'existence du régime spécial des clercs et employés de notaires.
Ces décisions ont permis de préserver :
- les remboursements maladie à 85% au lieu de 70%,
- le calcul de la retraite sur les 10 meilleures années au lieu des 25 meilleures,
- l'action sociale qui bénéficie à tous sans conditions de revenus pour l'optique, le dentaire et l’audio prothèse,
- les bourses d'études, allocation vacances, prêts sociaux, aides ménagères.

TOUT CECI N'EXISTE PAS AU RÉGIME GÉNÉRAL DE SÉCURITÉ SOCIALE !

"L'intersyndicale" aura beau gesticuler par fax ou autres moyens, c'est bien la FEDERATION GÉNÉRALE DES CLERCS ET EMPLOYÉS DE NOTAIRE FORCE OUVRIÈRE et ses élus qui ont, seuls, défendu les intérêts des salariés et retraités, contre vents et marées, en assurant l'avenir de notre CAISSE durant la période la plus décisive et la plus difficile de son existence.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Ven 14 Sep 2012 - 17:36

bonjour à tous,

à quelle sauce allons nous être mangés, nous les retraités ? après les propos de Sapin, je m'interroge...
et défiler dans la rue, nous retraités, ça risque de ne pas porter tellement auprès de la masse laborieuse ou chercheuse d'emploi.
Ne sommes-nous pas considérés comme des nantis ??? et donc soumis à solidarité ou à contribution ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Ven 14 Sep 2012 - 20:10

je n'ai pas suivi, de quoi s'agit il ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Actualités et retraités   Ven 14 Sep 2012 - 20:54

Chère pepita,
Je constate avec grand plaisir que tu es pleinement à la retraite, puisque tu ne suis plus du tout l'actualité française...
Tu peux donc te rendre aisément sur le lien suivant, pour mieux comprendre Myosotis qui me semble s'inquiéter... un peu tardivement après les dernières élections présidentielles et législatives :
http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-retraites-doivent-participer-a-la-solidarite-envers-les-jeunes_335534.html#xtor=AL-241
Bon surf.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Ven 14 Sep 2012 - 21:19

cher rwm, mon désintérêt n'est que passager, j'ai en ce moment des amis à qui je fais visiter la région et donc suis un peu par monts et par vaux,
décidément je suis poursuivie par la solidarité, après avoir eu ma retraite repoussée deux fois en raison de la solidarité voilà qu'on veut me la raboter, ça commence à bien faire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Sam 15 Sep 2012 - 16:34

M'enfin de quoi tu te plaindrais, Pepita.
Le rabot et la menuiserie, après le jardinage et la promenade, sans compter ce forum c'est quatre loisirs au lieu de deux pour ta retraite.
Pas une bonne nouvelle ca?!
clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: A propos des régimes spéciaux de sécurité sociale.   Jeu 20 Sep 2012 - 1:15

LU dans LA SEMAINE JURIDIQUE - ÉDITION SOCIALE N°37 du 11 septembre 2012 :
Les régimes spéciaux de sécurité sociale sont-ils condamnés à demeurer hors la loi ?
(Conseil Constitutionnel - décision du 18 juin 2012, n° 2012-254 QPC)
Sous la plume de Xavier PRETOT, conseiller en service extraordinaire à la Cour de Cassation, professeur associé à l'université Panthéon-Assas (ParisII)
" A lire la décision rendue le 18 juin 2012 par le Conseil Constitutionnel, on est tenté d'ajouter : la restauration est bien partie! En pérennisant, sans raison aucune, sans même l'apparence d'un motif de droit, une délégation de compétence qui tend à remettre à peu près entièrement le sort des régimes spéciaux de sécurité sociale entre les mains du pouvoir réglementaire, autrement dit à priver ceux qui en relèvent de la garantie en découlant de la nécessaire intervention du législateur pour en modifier significativement les tenants et les aboutissants, le Conseil constitutionnel marque, fût-ce dans les limites du contrôle qu'il exerce dans le cadre des questions prioritaires de constitutionnalité, du sceau de la conformité à la Constitution une disposition qui traduit le dysfonctionnement au plus haut degré de l'exercice du pouvoir dans la République. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Aujourd'hui à 7:59

Revenir en haut Aller en bas
 
Retraite, retraites ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 41 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 40, 41, 42, 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retraite, retraites ...
» Retraite et travailleur handicapé.
» Le Boeing 747 à la retraite devient hôtel
» DEPART EN RETRAITE ET PAIEMENT DES CONGES
» retraites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: CRPCEN-
Sauter vers: