SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retraite, retraites ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43  Suivant
AuteurMessage
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Mode de calcul des retraites   Sam 6 Oct 2012 - 11:15

Lu dans le 521 n°109 de septembre 2012 - Bulletin d'informations syndicales du Syndicat FORCE OUVRIÈRE des salariés du notariat de la Cour d'Appel de Dijon
Le débat sur le mode de calcul de la retraite sera de nouveau ouvert l'an prochain, un des premiers demandeurs étant la CFDT. Derrière ce qui peut paraître un débat anodin, pointe celui plus politique portant sur une conception individuelle des droits aboutissant à la retraite : doit-on prendre en compte ou non les périodes de chômage, de maladie, de maternité, de congé parental, etc? La solidarité doit-elle s'exercer? En tout ou en partie?
Et ce n'est pas le fruit du hasard si la CFDT a réaffirmé son souhait de voir son fantasme mis sur la table : la réforme systémique de la retraite; c'est à dire l'instauration d'une retraite totale par points, basée sur la seule situation individuelle du salarié. Tant pis pour les aléas! Et tout le bénéfice pour les compagnies d'assurances qui œuvrent dans cette direction depuis longtemps. Où est l'intérêt du salarié dans cette orientation? Il faut redonner du sens à la question salariale, à la notion de solidarité et donc d'égalité tant pour la retraite que pour l'assurance maladie. D'où l'importance et le danger de ce débat ouvert par d'autres... On s'en serait bien passé.
ndlr. Faites-nous connaître ici, vos réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Sam 6 Oct 2012 - 16:05

en effet on s'en serait bien passé, les salariés ont déjà été maintes fois touchés pour leur retraite, tous régimes confondus, si maintenant les syndicats tentent le diable....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THORGAL



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 10 Oct 2012 - 16:55

Au vu de ce que je viens de lire, je pense qu'il va devenir urgent pour ceux qui peuvent le faire de prendre leurs retraites.
A titre personnel je ne totaliserais pas toutes les trimestrialités nécessaires pour une retraite complète mais tant pis je quitterais définitivement le notariat début 2013 - je préfère ne pas attendre l'inattendu et jouer la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Préparez-vous à une deuxième couche !   Ven 21 Déc 2012 - 0:12

Lu dans « 20 minutes » du jeudi 20 décembre 2012.
Pierre MOSCOVICI évoque une nouvelle réforme.
La réforme des retraites de 2010 n’aura pas suffi. Le ministre français de l'Economie et des Finances, Pierre MOSCOVICI a reconnu mercredi sur RTL qu’ « il faudra en effet revenir sur le sujet » sous ce quinquennat pour les ramener à l’équilibre financier.
D’après le 11ème rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) adopté mercredi, le déficit des régimes de retraite devrait atteindre 18,8 milliards d’euros en 2017, contre 14 milliards en 2011. Le trou serait même compris entre 20,8 et 24,9 milliards d’euros en 2020. Sans l’allongement des départs à la retraite à 62 ans, décidée par la précédente majorité, le déficit aurait été de 40, à 50 milliards d’euros. D’après le COR, pour ramener les comptes dans le vert, en jouant sur un seul levier, il faudrait, au choix,
- reculer l’âge effectif de départ à la retraite de neuf mois,
- ou augmenter les prélèvements de 1,1 point,
- ou baisser de 5% le rapport entre les pensions moyennes et les revenus moyens.


Ndlr : Ne serait-ce pas de la mise en condition médiatique, pour une «deuxième couche»?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 31 Déc 2012 - 0:17

surement,
mais enfin nous le point en plus on l'a déjà pris l'année dernière, salarié et retraité
donc il ne faudrait peut etre pas cumuler les plaisirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Réforme des retraites, suite...   Lun 31 Déc 2012 - 1:09

Bonsoir pepita,
Certes dans le notariat, nous avons déjà subi une révision, mais c'est du passé et rien ne nous dit qu'il ne faudra pas recommencer en 2013. A mon avis on ne tardera pas à le savoir...
En entendant je te souhaite une bonne et heureuse année 2013.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mar 8 Jan 2013 - 17:14

une bonne année rwm, je ne vois ton souhait qu'aujourd'hui,
avec ces fêtes comme tout le monde j'ai été un peu débordée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Les bonnes questions?   Ven 19 Juil 2013 - 22:21

Lu dans la revue du Syndicat National des Notaires – VENTOSE - mai 2013 N°2

Les bonnes questions de Michel GOLAIN et Régis HUBER, notaires retraités ?
Les retraites sont, comme chaque Français le sait, l’un des débats majeurs d’aujourd’hui et surtout de demain. Voici deux réflexions.
La première porte sur les bonnes questions à poser,
La seconde, plus incendiaire, sur le destin du chalet de Megève de la CRPCEN.
Le système français des retraites est actuellement en majeure partie basé sur la répartition. N’y-a-t-il pas un double emploi avec la fiscalité, chargée également de redistribuer ?
Le montant des retraites doit-il prendre en compte les 6 derniers mois (fonction publique), doit-on continuer à prendre les meilleures années ou prendre la moyenne de toutes les années reflétant ainsi la carrière ?
Faut-il augmenter l’âge légal, et la durée des cotisations ?
Est-il normal d’indexer les retraites sur l’inflation ?
Faut-il aligner pour les retraités le taux de CSG sur celui des actifs ?
Faut-il maintenir l’abattement de 10% au titre des frais professionnels ?
Ces quelques questions résultent du COR et une ébauche de réponses se fait jour. Pourquoi taxer les retraités alors que les avantages sont considérables pour les actifs (prime pour l’emploi, exonération sur la participation et l’intéressement, etc.) ? N’oublions pas que les retraités doivent supporter le coût de la complémentaire santé (près de 6% du revenu).
Pour les frais professionnels, le salarié, il est vrai bénéficie du même abattement de 10%, mais plafonné à 14.157 euros au lieu de 3.660 euros pour le retraité.
Mais soyons optimistes, l’espérance de vie augmente, en 1950 elle était de 66 ans, en 2013 elle est supérieure à 81 ans.

Pour le chalet de Megève de la CRPCEN, la fuite en avant ?
La CRPCEN est propriétaire de différents bâtiments à usage d’accueil hôtelier, réservés au départ aux clercs et employés du notariat, retraités ou en activité, puis, sous la pression du réalisme économique, ouverts à toutes personnes extérieures à notre profession.
Il en a été ainsi aussi bien pour la Villa Caroline à LA BAULE, que pour le chalet du Prariand à MEGEVE, qui ont été tous deux donnés en gérance à « VACANCES BLEUES », car l’exploitation par la CRPCEN était déficitaire.
L’avantage de cette mise en gérance extérieure réside dans la disparition des pertes d’exploitation et l’ouverture aux membres de notre profession d’autres possibilités de villégiatures offertes par « VACANCES BLEUES ».
L’embarras de notre bien-aimée CRPCEN face à ces exploitations en direct aboutit à se poser différentes questions.
Est-ce le métier d’une caisse de retraite de posséder et d’exploiter des établissements de vacances ?
Il semble que l’histoire ait déjà répondu à cette question, puisque l’on aboutit, le plus souvent, à des mises en gérance au profit d’établissements extérieurs tels que « VACANCES BLEUES ».
La lucidité face aux réalités économiques a aboutit aux mêmes conclusions lorsque les notaires se sont investis d’ambitions en matière informatique, qui se sont terminées dans la douleur des déficits, aussi bien pour le CNI il y a quelques dizaines d’années, que pour MNEMOSYNE il y a quelques années ; sans doute les notaires n’ont-ils pas vocation à faire « le métier des autres », que ce soit celui d’hôtelier ou de fournisseur de services informatiques.
Un nouveau projet ambitieux
Le CSN et la CRPCEN ont développé une idée formidable, qui est celle de transformer les bâtiments de MEGEVE (qui ne sont plus déficitaires puisque loués, mais qui nécessitent des travaux importants) en établissement d’accueil pour personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer et surtout pour leurs accompagnants; en effet, l’entourage d’une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer est mis à rude épreuve et un tel établissement permettrait la prise en charge pendant une semaine à dix jours du malade, ce qui soulagerait l’accompagnant ; cela lui permettrait aussi d’avoir accès à différents contacts avec d’autres accompagnants et lui permettrait de suivre une formation sur la manière de réagir au mieux face à un malade.
Si ce projet voit le jour, il suffira de lancer les travaux correspondants (financièrement importants), puis d’embaucher une bonne vingtaine de personnes et ensuite, on verra bien…
Les questions sont multiples
Y a-t-il eu une étude de marché ?
La localisation à MEGEVE est-elle cohérente pour des personnes affaiblies par la maladie et avec un accès géographique excentré ?
Une caisse de retraite est-elle préparée à la gestion d’un établissement non seulement hôtelier, mais de santé, alors que tous les établissements hospitaliers ou de nature comparables sont actuellement obligés de se regrouper ?
Les subventions allègrement données au titre de l’aide sociale, dans un premier temps, par le CSN, la CRN, seront-elles suivies, lorsque les déficits viendront, de subventions d’exploitation ?
Comment une caisse de retraite pourrait-elle gérer ensuite l’arrivée dans une congère et la cessation d’exploitation, suivie du licenciement des 20 personnes ?
Quelle solution alternative ?
La vente des bâtiments de MEGEVE, Le Prariand, permettrait d’encaisser une plus-value non négligeable et d’utiliser les fonds en sélectionnant sur appel d’offres, les prestataires qui seraient subventionnés par la CRPCEN ; une révision périodique assurerait aux membres de notre profession le meilleur apport qualité-prix en toutes circonstances.
En conclusion, rien n’est encore décidé, mais les représentants de notre profession devront garder la tête froide et toute leur lucidité face aux sirènes de l’utopie qui peuvent nous saisir lorsque nous gérons l’argent des autres pour d’autres ; c’est justement dans ces circonstances que nous avons le devoir d’exiger transparence, mise en concurrence des projets et lucidité.

Ndlr : Je suis très étonné de ce qu’aucune des organisations syndicales de salariés siégeant au conseil d’administration de la CRPCEN, toutes généralement très prompt à la rédaction de fax à l’intention du personnel des offices notariaux pour un oui ou un non, ne se soit manifestée sur ce projet qualifié d’ambitieux par le SNN. Pourquoi ce silence ? Les salariés et retraités du notariat n’auraient-ils pas le droit de savoir ou seraient-ils incapables de comprendre ?


Dernière édition par RWM le Mar 17 Sep 2013 - 18:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Retraite, retraites...   Dim 21 Juil 2013 - 11:04

Réaction de l'ami Paul, cadre-retraité du notariat :

Quelques idées pour la réforme des retraites
Préambule
Quand on veut réformer les retraites on doit se poser à priori une question : à quoi sert une retraite ?  Elle sert à permettre à un individu de vivre décemment après une vie de travail. On doit donc déterminer le retraite minimum pour vivre décemment, et la retraite maximum au-delà de laquelle la notion de vie décente est illusoire. Ce serait d’autant plus juste que les retraites importantes ont été acquises par des gens qui avaient de gros salaires c’est-à-dire qui se sont constitué un patrimoine dont les revenus leur permettent de vivre confortablement.

Une bonne réforme des retraites, pour être acceptée par une majorité, doit obéir à deux impératifs :
Un sentiment de justice sociale
Une concertation la plus large possible par la base de la société, style démocratie participative.
Sentiment de justice sociale :
Ce qui exaspère les gens et participe à la dégradation de la confiance des citoyens ce sont les disparités entre les régimes divers et particuliers (âge de départ, mode de calcul, prise en charge de la pénibilité)
Concertation la plus large :
Cette réforme des retraites doit être pensée comme un des moyens de rétablir la confiance et le respect entre les générations. La concertation doit être la plus large possible suivant le principe de la démocratie participative (il pourrait être demandé aux maires ou autre autorité d’organiser des réunions d’information et de concertation dont les résultats et propositions seraient remontés aux parlementaires et partenaires sociaux représentatifs pour servir d’outil de travail en vue de l’établissement des textes de loi)

La réforme doit être globale. Comment faire admettre une reforme partielle aux partenaires sociaux si de nombreux régimes échappent à la reforme, et notamment ceux qui ont des règles notablement plus avantageuses
(Militaires la percevant à 33 ans avec 15 ans de services – notariat : régime excluant le régime général mais retraite calculée sur les 10 meilleures années et incluant les primes et autres avantages- parlementaires, etc…)
Il faut baser la reforme sur des fondamentaux simples et justes : par exemple :
1. Un seul âge de départ à la retraite pour tous les régimes, seule l’appréciation de la pénibilité modifiant cette date,
2. Une pénibilité appréciée individuellement et non par branche (c’est possible avec un carnet de santé mis à jour par le médecin du travail lors des visites prévues par la loi) Cette réforme ne pourrait intervenir que pour les salariés entrant dans le monde du travail à l’avenir, et un régime transitoire devrait être instauré. La constatation de cette pénibilité aurait pour conséquence de raccourcir la date de départ à la retraite, et serait plus équitable puisque reflétant la pénibilité de toute une vie de travail et non celle d’une branche donnée même si on est resté dans un bureau toute sa carrière !
Le droit à pension de réversion devrait être rétabli sans restriction à partir du moment où on a fixé un maximum au montant de la retraite, la pension de réversion étant incluse dans ce maximum. Tout salarié pense qu’après lui son conjoint survivant recueillera en partie le fruit de sa vie de travail.
Cet aperçu de projet de réforme est forcément incomplet mais on peut faire confiance aux partenaires sociaux pour débattre de tous les aspects d’une réforme qui devrait mettre en valeur non seulement une justice sociale équitable mais aussi la mise en pratique d’une véritable solidarité nationale au-delà des corporatismes de tout poil.
Un autre aspect de la réforme pourrait être envisagé : la fusion des caisses de retraite et des caisses de sécurité sociale, avec l’exemple de divers régimes comme le notariat ( il y a quelques années les ministères de tutelle avaient émis l’idée que le régime du notariat pouvait servir de modèle pour la réforme des retraites qui était déjà envisagée.. !)

Merci Paul et bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Validation des périodes d'assurance et retraite.   Mer 24 Juil 2013 - 20:24

Bonjour OUPALA,
Au lieu d'invoquer un "scandale au niveau de la CRPCEN", régime spécial de sécurité sociale des salariés du notariat à la fois primaire et complémentaire, tu devrais creuser un peu mieux le sujet, avant de faire une référence étalon à la seule Sécurité Sociale.
Ce n'est pas tant la durée du trimestre qu'il faut considérer, mais aussi le montant des salaires perçus durant ce trimestre, pour valider celui-ci.
Par ailleurs toute période non cotisée, quelle qu'en soit la raison (y compris congé sans solde) n'a pas logiquement à être validée.
Par exemple et sauf erreur de ma part, en 2013, le montant du salaire minimal validant un trimestre est de 1.886,00 euros à la Sécurité sociale, comme à la CRPCEN.
Si la CRPCEN en tant que régime spécial, ne valide pas isolément un trimestre incomplet en durée et inférieur en montant du salaire minimal, je pense que la Sécurité Sociale doit pouvoir l'inclure dans ses propres trimestres.
Donc avant d' "hurler avec les loups", tu devrais commencer par te renseigner sérieusement en amont et comparer ce qui est comparable. Entre une retraite de base de la Sécurité Sociale et une retraite de base de la CRPCEN, j'opte sans hésiter une seconde et sans invoquer un scandale, pour la CRPCEN...
Je sais ce dont je parle, puisque je suis pensionné de la CRPCEN, mais aussi de la Sécurité Sociale.
Il n'y a pas photo; qu'en pensent nos utilisateurs?
Cordialement.


Dernière édition par RWM le Jeu 25 Juil 2013 - 9:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 24 Juil 2013 - 23:49

ça c'est sur il n'y a pas photo !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Départ à la retraite - Jurisprudence   Dim 28 Juil 2013 - 12:11

JURISPRUDENCE :
DÉPART A LA RETRAITE ÉQUIVOQUE
Le départ à la retraite s'analyse en une prise d'acte en cas de différend contemporain ou antérieur avec l'employeur.

Le départ à la retraite du salarié est un acte unilatéral par lequel le salarié manifeste de façon claire et non équivoque sa volonté de mettre fin au contrat de travail.
Lorsque le salarié, sans invoquer un vice du consentement de nature à entraîner l'annulation de son départ à la retraite, remet en cause celui-ci en raison de faits ou manquements imputables à son employeur, le juge doit, s'il résulte de circonstances antérieures ou contemporaines de son départ qu'à la date qu'à la date à laquelle il a été décidé, celui-ci était équivoque, l'analyser en une prise d'acte de la rupture qui produit les effets d'un licenciement sans cause réelle et sérieuse si les faits invoqués la justifiaient, ou dans le cas contraire, d'un départ volontaire à la retraite.
(Cass. soc., 15 mai 2013, n° 11-26.784 FP-PB)
Source : LIAISONS SOCIALES Quotidien n° 16352 du 28 mai 2013.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Grèves et manifestation du 10 septembre 2013   Sam 3 Aoû 2013 - 20:41

Communiqué des organisations syndicales nationales
8 juillet 2013
CGT, cgt-FO, FSU, Solidaires
Les organisations syndicales CGT, cgt-FO, FSU, Solidaires se sont réunies aujourd’hui sur les questions des retraites, de l’emploi, des salaires, de l’avenir des services publics.
Après la Conférence sociale et les concertations de l’été, le gouvernement attend le mois de septembre pour donner les grandes mesures qu’il compte prendre.
Ses premières déclarations inquiètent les salariés, les retraités et les demandeurs d’emploi d’autant que le calendrier imposé est très resserré.
Les organisations syndicales ont déjà largement fait part de leur analyse sur le rapport Moreau et des mesures qu’elles ne sauraient accepter : tout allongement de la durée de cotisation, l’opposition public/privé, la sous-indexation des pensions et des salaires portés aux comptes.
Pérenniser le système solidaire de retraite par répartition nécessite de réparer les injustices dues aux précédentes réformes. Il faut sortir des logiques qui ont diminué le niveau des pensions et créé des inégalités notamment entre les femmes et les hommes.
L’allongement de la durée de cotisation, déjà engagé, fixe les conditions inaccessibles aux plus jeunes dont la durée d’étude, de formation, de recherche d’emploi est allongée par rapport aux générations antérieures.
Le financement des retraites nécessite de construire des alternatives par l’apport de ressources nouvelles, tout particulièrement en améliorant le pouvoir d’achat des salariés et en créant des emplois. Il est urgent d’augmenter l’ensemble des salaires, du privé comme du public, ce qui impose d’en finir avec le gel du point d’indice et de revaloriser réellement le Smic.
Il est nécessaire de redonner confiance aux salariés, particulièrement aux jeunes générations dans le système de retraite solidaire.
Pour changer de cap et faire face à la situation, il faut rompre avec les politiques d’austérité.
Les organisations syndicales CGT, cgt-FO, FSU, Solidaires appellent à une journée nationale d’action interprofessionnelle avec grèves et manifestations le 10 septembre 2013 pour ne pas laisser les propositions du Medef faire la loi et pour imposer d’autres choix au gouvernement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OUPALA



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 19/07/2013

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 9 Sep 2013 - 11:06

Si je fais greve demain. Je ne serai pas payé. J'aurai donc une journée de travail en moins. cela est il considéré comme du sans solde, et la crpcen risque t elle de ne pas valider la durée d'assurance du trimestre pour nb de jours insuffisants (en deça de 90 jours par trimestre?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 9 Sep 2013 - 11:18

Bonjour OUPALA,
A ma connaissance, la grève ne fait pas perdre la qualité d'assuré social, mais les heures de grève ne sont pas assimilées à des heures de travail salarié, alors qu'un minimum d'heures de travail salarié est requis pour l'ouverture du droit aux prestations. En matière de protection sociale, les périodes de grève ne sont pas prise en compte pour l'appréciation du droit des assurés aux prestations (Source : Mémento pratique SOCIAL Francis Lefebvre).
Encore une fois, ce n'est pas seulement la durée du trimestre qu'il faut considérer, mais aussi le montant des salaires perçus durant ce trimestre, pour valider celui-ci.
Merci de bien vouloir faire l'effort d'intégrer intellectuellement, ce principe "durée + montant des salaires perçus".
Bonne manifestation demain 10 septembre 2013. J'y serais.
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OUPALA



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 19/07/2013

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 9 Sep 2013 - 11:41

ça j'ai bien compris. Ce que tu ne sembles pas avoir compris c'est que la décote, 1,25 % par trimestre, s'applique dès lors que le trimestre n'est pas validé par la CRPCEN et le trimestre n'est pas validé dès lors que le nb de jours travaillés n'atteint pas 90 jourds. exemple 1er trimestre janvier février mars 90 jours (31,28,31). 1 jour de travail en moins (sans solde enfant malade) 89 jours, trimestre non validé pour la décote 1,25 % en moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 9 Sep 2013 - 12:03

Re-bonjour OUPALA,
Avant de parler des effets de la décote, encore faut-il se mettre d'accord sur les conditions de validation d'un trimestre.
Les trimestres sont validés en fonction du montant du salaire brut soumis à cotisations sans tenir compte de la durée réelle de l'activité. Pour valider un trimestre, il faut avoir cotisé sur un salaire minimum.
Tu peux facilement obtenir ces renseignements, beaucoup plus sérieusement que sur un forum anonyme, directement auprès du Service des Retraites de notre CRPCEN.
Si tous les grévistes de France et de Navarre, devaient être "sanctionnés" selon ton raisonnement, le droit de grève, inscrit dans notre constitution nationale, ne serait plus applicable depuis longtemps.
Pourrais-tu m'expliquer, pourquoi les salariés de la CRPCEN à PARIS, font très souvent grève avec nous les salariés et retraités du notariat?
Visiblement tu fais une fixation obsédante et irraisonnée, sur les effets de la décote...
A demain, dans tous les défilés, sous la banderole de la FGCEN-FO.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
OUPALA



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 19/07/2013

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 9 Sep 2013 - 12:26

tu es d'une mauvaise foi.
il n'est pas question de salaire, mais de jours travaillés en matière d'application de décote.
trimestre CRPCEN est validé par 45 jours de travail, l'application de la décote par trimestre en deça de 90 jours. La crpcen m'informe que la décote s'applique sur plusieurs de mes trimetres validés en fonction de cette règle. ce n'est pas une fixation, c'est la réalité dont en tant que retraité ancien régime tu n'as pas conscience. Mais si aujoiurd'hui une salariée dui notariat prend un jour sans solde elle a de forte chance, surtout entre janvier et avril de se voir appliquer la décote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 9 Sep 2013 - 12:56

Re-bonjour OUPALA,
J'apprécie énormément que tu me qualifie "de mauvaise foi". A ta place j'aurais tout de même ajouté "intellectuelle"!!! (lol) Mais cela est sans grande importance puisque la politesse élémentaire ne semble pas être l'une de tes priorités... vu la pauvre présentation et le manque total de formule de politesse de tes post.
Afin d'éviter une polémique stérile, je vais prendre rendez-vous avec un chef de service à la CRPCEN (service des retraites), où je me rends pratiquement chaque mardi à la cantine du personnel pour y déjeuner avec mes camarades de la permanence juridique en droit social et du travail de mon syndicat (SGCEN FO PARIS RP), afin d'obtenir les explications indispensables à une parfaite et sereine information sur ce sujet des conditions générales d'application de la décote et de ses pénalités que je ne connais pas bien.
J'avoue ne pas comprendre en quoi le principe des bonifications et décotes, changerait quelque chose à celui antérieur de la validation des trimestres en matière de retraite, le premier étant une conséquence du second.
A très bientôt donc, avec des éléments fiables.
Bien cordialement, malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi4307



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2013

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mar 10 Sep 2013 - 22:03

Je viens depuis 2 heures d'arpenter rapidement les 69 pages du sujet ci-dessus mais sauf erreur de ma part je n'ai pas trouvé d'informations au sujet demandé càd comment calcule-t-on le montant de la pension que l'on peut toucher si l'on prend sa retraite du notariat après 15 ans d'ancienneté et 3 enfants. Si l'on appelle la CRPCEN ceux-ci ne peuvent pas nous communiquer ce montant car il faut déjà avoir ces conditions et ce n'est pas tout à fait mon cas.
Merci de vos réponses, si quelqu'un a bénéficié de cette mesure récemment sachant qu'elle sera abolie à partir du 01/01/17, et qu'elle peut nous faire part de son expérience, cela serait très sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: 15 d'assurance CRPCEN et 3 enfants   Mer 11 Sep 2013 - 1:27

Bonsoir mimi4307,
Merci d'avoir accepté de rapporter ici ton post initialement rédigé à tort dans un nouveau sujet, pour assurer une bonne cohésion d'un sujet comme celui des retraites dans le notariat.
Que ce respect d'un minimum de discipline et de solidarité entre collègues, ne t'empêches pas d'indiquer, en guise de mot de présentation, quand et comment tu as découvert notre forum des salariés du notariat. Cela est utile à la communication de la FGCEN-FO vers les salariés du notariat électeurs potentiels au conseil d'administration de la CRPCEN.
A ta question " Comment se calcule aujourd'hui le montant d'une pension de retraite après 15 ans d'assurance à la CRPCEN et trois enfants? " les services de la CRPCEN t'auraient répondu qu'ils ne pouvaient te communiquer un calcul que dans la mesure où tu remplissais déjà les conditions d'assurance et où tu étais déjà parent de trois enfants.
Sauf à ne pas s'intéresser du tout, à l'actualité sociale et politique française, dans une période de réformes des retraites tous azimuts, ce type de réponse prudente, me semble parfaitement adaptée.
A quoi pourrait bien te servir de connaître un mode de calcul d'une pension de retraite, qui lorsque tu serais en possibilité pratique de l'obtenir, aurait été modifié?
A la base et en l'état actuel des textes, il est indispensable que tu totalises effectivement 15 ans d'assurance à la CRPCEN à la date extrême du 31 décembre 2016, soit dans plus de trois ans!
Est-ce ton cas?
Il me semble inutile de vouloir faire perdre son temps et notre argent, à la CRPCEN pour se bercer d'une illusion...
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi4307



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 10/09/2013

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 11 Sep 2013 - 2:57

Bonsoir,

Concernant la découverte de ce forum, il me semble que j'ai fait comme la plupart d'entre nous en posant ma question sur Google qui m'a orientée vers le forum. Je vous lis depuis plusieurs mois de temps en temps sans intervenir car pas d'éléments nouveaux à apporter aux sujets traités.

Pour ce qui est de ma question, effectivement je totaliserais bien mes 15 ans d'ancienneté avant le 31/12/16, et j'aurais d'ici là, si tout va bien, eu 3 enfants, le dernier étant encore dans mon ventre. Mes interrogations se posent afin de construire mon projet professionnel dans notre domaine d'activité frappé par la crise. Est-ce que j'ai la possibilité de m'associer d'ici 5 ans si la profession se porte mieux où faut-il que j'envisage d'autres orientations ?

Toujours est-il qu'il ait très difficile de trouver des personnes ayant bénéficier de cet avantage ou allant en bénéficier dans peu de temps, ce pourquoi je me suis lancée sur le forum.

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 11 Sep 2013 - 7:23

moi même j'ai pris ma retraite l'année dernière mais antérieurement j'ai demandé et obtenu plusieurs fois des relevés de carrière mais il n'y avait jamais de calcul de ma future retraite, j'ai pu le faire moi même approximativement puisque j'étais dans la configuration d'une retraite totale j'ai donc appliqué 75% à mes dix meilleures années, mais dans ce cadre là,  ce n'est pas la même chose,
il est certain que si les conditions ne sont pas remplies la crpcen ne perd pas son temps à faire des calculs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Financement de parts de SCP et pension de retraite CRPCEN   Jeu 12 Sep 2013 - 1:18

Bonsoir mimi4307,
Pour résumer tes interventions sur ce forum, j'ai compris qu'au travers de la perception d'une pension de retraite CRPCEN (pour 15 ans d'ancienneté et 3 enfants) tu recherchais un financement en vue d'acquérir des parts de SCP de notaires en vue de t'associer.
Entre-nous, est-ce bien l'objet fondamental d'une caisse de retraite et de prévoyance de salariés dont le but est essentiellement social, au sens noble du terme?
Je me demande s'il s'agit d'une grande franchise ou d'un moment d'égarement inconscient, de ta part.
Pour le coup, tu me vois grandement étonné de cette recherche, pour ne pas dire plus...
Très surpris en tous les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Sam 14 Sep 2013 - 13:36

UNE PENSION SUR DIX MAL CALCULÉE
Selon le rapport de la Cour des Comptes publié le 1er juillet 2013, les services de l'Assurance-vieillesse ont commis des erreurs dans le calcul du montant de 9,1% des pensions liquidées en 2012 (en 2011, 7,5% des pensions seulement étaient affectées). Le plus souvent, l'écart avec le montant exact de la pension se limite à quelques euros et ne pénalise pas systématiquement de retraité concerné.

COMPLÉMENTAIRES - AUGMENTATION DES COTISATIONS
Le taux de cotisations des retraites complémentaires ARRCO et AGIRC augmentera de 0,1 point le 1er janvier 2014 et le 1er janvier 2015.
Cette majoration sera à la charge de l'employeur pour 60% et du salarié pour 40%.
Cette hausse s'accompagne d'une moindre revalorisation des pensions pour les retraités: elles progresseront d'un point de moins que l'inflation à compter du 1er avril 2014.
(Circulaire Arrco-Agirc 2013-11-DRJ du 3 juillet 2013)

(Source : revue Dossier Familial n°464 de septembre 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Aujourd'hui à 7:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Retraite, retraites ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 42 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 22 ... 41, 42, 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retraite, retraites ...
» Retraite et travailleur handicapé.
» Le Boeing 747 à la retraite devient hôtel
» DEPART EN RETRAITE ET PAIEMENT DES CONGES
» retraites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: CRPCEN-
Sauter vers: