SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Retraite, retraites ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 24 ... 43  Suivant
AuteurMessage
pijau



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 20/12/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Ven 21 Déc 2007 - 0:07

Compte tenu que la réunion du 20/12 est une réunion finale, dans quel délai sera publié le décret modifiant le régime de la CRPCEN et quelle sera sa date d'application?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Ven 21 Déc 2007 - 21:03

Bonsoir Pijau,
Bienvenue sur le Forum des Salariés du Notariat.
Certes la réunion du 20 décembre pouvait apparaître finale pour un non initié comme toi, mais il faut savoir, que le gouvernement n'y était pas représenté, alors que c'est lui qui doit prendre les décrets. Cherchez l'erreur !
Au cours de cette réunion de la commission mixte paritaire, la matinée a été consacrée à l'établissement d'un rapport d'étape reprenant les points d'accord ou de désaccord sur tous les sujets développés lors des 3 réunions précédentes du groupe de travail.
Par contre le CSN a exclu de ce rapport d'étape tout ce qui concerne les avantages familiaux et conjugaux, dont la retraite à 55 ans, reportant ces points à une discussion en janvier. Cherchez l'erreur !
Je sais que pour cette raison de report, mon syndicat la FGCEN FO a reporté sa signature de ce rapport d'étape à la conclusion des négociations sur les avantages familiaux.
Les autres syndicats ont signé. Cherchez ...
L'après-midi un accord a été signé sur les classifications, comprenant l'attribution de points supplémentaires au titre de la reconnaissance de la compétence. Mon syndicat l'a signé considérant que cet accord apportait dans sa globalité un plus, bien qu'il ne reflète pas ses demandes.
Donc Pijau, comme tu le vois, les "négociations" ne sont pas terminées. Il reste d'ailleurs un rendez-vous à obtenir au ministère du Budget, car il ne s'agit pas de prendre des orientations ... sans le financement à la clef.
Simple bon sens!
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Sam 29 Déc 2007 - 1:14

Les projets de décret portant réforme des régimes spéciaux

Les 3 projets de décret relatifs à la réforme des régimes spéciaux de retraite de la SNCF, de la RATP et des IEG déterminent à la fois les principes fondamentaux d'harmonisation sur le régime de la Fonction publique, arrêtés par les eux documents d'orientation des 10 octobre et 6 novembre 2007 et non négociables, et les mesures actées dans le cadre des (NDLR pseudo) négociations d'entreprise ou de branche. Ces négociations se poursuivront début 2008 concernant les points non traités à ce jour, le gouvernement s'engageant à publier les textes complémentaires nécessaires. Sauf dispositions contraires ces trois réformes entreront en vigueur au 1er juillet 2008.
Voilà quelques indications intéressantes à propos de ce qui attend les salariés du notariat ... Surveillez vos journaux et relatez-nous vos découvertes, en précisant vos sources, comme certains l'ont fait ces jours derniers.
(Source LIAISONS SOCIALES Quotidien du vendredi 28 décembre 2007)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raison



Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Sam 29 Déc 2007 - 11:44

Voici l'article publié dans les Echos relatif aux projets de decrets et un commentaire :

Le gouvernement a transmis aux caisses de retraite des entreprises (EDF, GDF, SNCF, RATP) les décrets mettant en oeuvre la réforme des régimes spéciaux de retraite, qui seront publiés en janvier. Les décrets reprennent les principes communs de la réforme établis à l'automne, qui consistent à harmoniser les régimes spéciaux avec celui de la fonction publique.
Cliquez ici

Les décrets ne seront pas publiés, comme promis, avant le 31 décembre, mais c'est tout comme : transmis pour avis aux caisses de retraite des entreprises concernées (SNCF, RATP, EDF-GDF), ces textes réglementaires mettant en oeuvre la réforme des régimes spéciaux de retraite (un par entreprise ou par branche) sont quasi publics et paraîtront au « Journal officiel » d'ici à quinze jours. Le gouvernement veut ainsi marquer l'entrée en vigueur de la réforme, sans attendre les négociations complémentaires qui se poursuivront en janvier et février à la SNCF, à la RATP et dans les industries électriques et gazières. Il n'était pas obligé de le faire, puisque l'augmentation de la durée de cotisation ne prendra effet, progressivement, qu'à compter du 1er juillet 2008, mais il s'agit de matérialiser sans délai un des engagements forts de campagne de Nicolas Sarkozy.

Sur le fond, les décrets reprennent les principes communs de la réforme établis à l'automne, qui consistent à harmoniser les régimes spéciaux avec celui de la fonction publique. La durée d'assurance est portée de 37,5 ans à 40 ans au 1er décembre 2012. Elle est ainsi augmentée d'un trimestre au 1er juillet 2008, puis au 1er janvier et au 1er juillet de chaque année. Mais, fait nouveau, les décrets précisent qu'après 2012 la durée est augmentée « d'un trimestre au 1er juillet de chaque année jusqu'à atteindre la durée maximum définie à l'article 5 de la loi du 21 août 2003 portant réforme des retraites ». Cela confirme le fait que la durée de cotisation dans les régimes spéciaux passera de 40 à 41 ans si cette évolution est actée en 2008 pour le privé et la fonction publique. Le gouvernement ne l'a d'ailleurs jamais caché. Mais cela en précise le calendrier, inconnu jusque-là. A raison d'un trimestre supplémentaire à partir de 2013, les quarante et un ans seraient donc requis au 1er juillet 2016. Ils le seront très probablement dès 2012 dans les autres régimes. Au-delà, l'avenir est plus incertain, puisque tout dépendra, notamment, de l'évolution de l'espérance de vie à 60 ans.
Indexation sur l'inflation

Les décrets mettent également en oeuvre l'indexation des pensions sur l'inflation à compter du 1er janvier 2009, et l'introduction d'une décote réduisant la retraite en cas de trimestre manquant à compter du 1er juillet 2010. Le taux de la décote sera alors de 0,5 % par année manquante, pour atteindre progressivement 5 % en 2019. Le nombre d'années subissant la décote pourra atteindre cinq en 2024, toutefois la décote est plafonnée à deux ans et demi avec une durée d'assurance à 40 ans. Le plafond passerait à trois ans et demi avec les 41 ans de cotisation. Les décrets reprennent aussi les éléments issus des négociations d'entreprise de fin d'année (lire ci-dessous) et renvoient les résultats des discussions à venir sur la prise en compte de la pénibilité du travail pour les agents embauchés après 2009 à des textes complémentaires. Avec une mise en garde : « En cas d'échec de la négociation au 1er janvier 2009, la prise en compte de la spécificité des métiers est définie par une décision unilatérale de l'employeur. »

s décrets reprennent les éléments entérinés lors des négociations entre employeurs et syndicats, qui relèvent des retraites. D'autres mesures, salariales en particulier, ne figurent pas dans ces textes réglementaires. Voici les principales contreparties apportées :

SNCF

· La condition d'âge minimum (18 ans) pour l'affiliation est supprimée pour permettre l'affiliation des apprentis.

· Les périodes d'études supérieures pourront être validées dans la limite de 12 trimestres, moyennant une cotisation.

· Les périodes d'interruption pour naissance seront prises en compte dans le calcul de la retraite dans la limite d'un an pour les enfants nés avant le 1er juillet 2008 et de trois ans pour les enfants nés après.

· La possibilité pour l'employeur de mettre à la retraite d'office les salariés justifiant de 25 ans de services et de l'âge d'ouverture du droit à pension (50 ou 55 ans) est supprimée.

· Certaines primes seront intégrées dans le calcul de la pension dès 2008 pour « améliorer le pouvoir d'achat des retraités » : gratifications d'exploitation et de vacances, demi-point d'indemnité de résidence, une partie de la prime de travail, mais aussi les augmentations générales de salaires de 2008.

· Le droit à la retraite anticipée pour trois enfants est étendu aux hommes, mais, comme pour les fonctionnaires, il est désormais lié à une condition d'interruption professionnelle d'au moins deux mois.

· Les agents handicapés pouvant partir aujourd'hui à 55 ans bénéficieront d'une anticipation de l'âge de départ pouvant aller jusqu'à deux ans et demi.

RATP

· La condition d'âge minimum est également supprimée.

· Les périodes de temps partiel pourront faire l'objet d'une validation sur la base d'un temps plein dans la limite de quatre trimestres, en contrepartie du versement d'une cotisation.

· La situation des personnes entrées tardivement dans le régime est améliorée : la condition de durée de cotisation minimum de 15 ans pour avoir des droits est ramenée à un an, le droit à « pension ancienneté » sera systématiquement acquis dès que le salarié aura atteint 60 ans, l'écrêtement à 25 ans de la pension proportionnelle est supprimé.

· L'âge d'ouverture des droits à la retraite pour les handicapés est abaissé, comme dans la fonction publique, à un âge compris entre 55 et 60 ans en fonction de la durée d'assurance. Ce départ anticipé est assorti d'une majoration de pension.

· Les périodes d'études supérieures pourront également être validées dans la limite de douze trimestres moyennant une cotisation.
Régimes spéciaux : les syndicats dénoncent les 41 ans de cotisation en 2016
******commentaire :
La CGT, FO et Solidaires (syndicats SUD) ont vivement réagi à la publication par « Les Echos » du contenu des décrets d'application de la réforme des régimes spéciaux de retraite. Alors que des négociations doivent se poursuivre dans certaines entreprises jusqu'en février, les organisations de salariés sont immédiatement montées au créneau pour pointer « le mépris profond », selon les termes de Solidaires, exprimé par le gouvernement à travers ces décrets. Transmis aux caisses de retraite et aux entreprises concernées (SNCF, RATP, EDF, GDF), ceux-ci prévoient un alignement de la durée de cotisation sur la fonction publique soit, si celle-ci augmente comme prévu, un passage de 37,5 à 41 ans en 2016.
« Duplicité » du gouvernement

Les syndicats ont reproché au gouvernement de faire fi du dialogue social et d'« anticiper » une hausse de la durée de cotisation à 41 annuités à compter de 2009, pour le public comme pour le privé : « La loi de 2003 ne prévoit aucune automaticité en matière d'allongement à 41 ans de la durée de cotisation puisqu'un rendez-vous est fixé en 2008 pour en discuter », a estimé Solidaires dans un communiqué. « Le gouvernement a donc décidé d'anticiper ce rendez-vous et de vider la négociation de tout contenu en décidant le passage à 41 ans de cotisation pour les régimes spéciaux, et ce alors même que la question des retraites fait partie de l'agenda social du président de la République », poursuit Solidaires.

FO-énergie a fustigé « la duplicité » du gouvernement qui « veut passer en force ». « Ce projet de décret est le plus régressif pour notre régime », souligne FO. Le dossier des régimes spéciaux n'est « pas clos », a estimé de son côté la CGT. Pour Didier Le Reste, secrétaire général de la CGT-cheminots, « c'est aller vite en besogne que d'affirmer que la durée de cotisation des salariés des régimes spéciaux passera à 41 ans en 2016 ». « La réforme aligne effectivement la durée de cotisation sur celle de la fonction publique, mais rien ne dit que cette durée passera à 41 ans », a-t-il relevé, ajoutant que les agents se mobiliseront en 2008, et notamment le 24 janvier, contre l'allongement des durées de cotisation. Le Premier ministre, François Fillon, ne cache pas que « les conditions sont réunies pour un passage de 40 à 41 ans » dans le régime général des retraites comme dans celui de la fonction publique.

Avec vous des nouvelles en ce qui concerne notre régime ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filgi



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 2 Jan 2008 - 14:51

Les responsables de la fédération peuvent ils nous tenir au courant de ce qui est signé donc définitif et ce qui est en suspend et qui peut etre négocié.Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 2 Jan 2008 - 16:48

Salut filgi,
Si tu es syndiqué(e) à un syndicat fédéré par la FGCEN-FO, ton chef de groupement est régulièrement informé et il te suffit de t'adresser à lui.
Si tu n'es pas adhérent(e), la Fédération n'a aucune aucune obligation légale d'information collective... sauf à lire ce qui a été écrit plus avant dans ce forum, le 21 décembre dernier.
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filgi



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 2 Jan 2008 - 20:43

SALUT RWM,
je paye ma cotisation a FO et malgré cela je me vois mal , surtout en cette période de négociation, appeler tous les 3 jours le représentant régional...... comme je te l'ai déjà dis....par contre je suis trés déçu par le syndicat qui garde " les informations" qu'il détient..... NOTAMMENT les accords qui semblent être déjà signés....Et je ne comprend pas dans quel but!!!!!!!!!A QUOI cela sert il????? je te redis ma déception de ne pas être informé au jour le jour....j'ai l'impression que syndiqué ou non c'est pareil!!!!! déçu , tres déçu.....................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 2 Jan 2008 - 21:23

Bonsoir FILGI,
La FGCEN FO ne fait pas de rétention d'information à l'égard de ses adhérents. Il faut bien comprendre que, sur le sujet de la réforme du régime spécial CRPCEN, il n'y a pas de "négociations" au sens où beaucoup d'entre nous l'entend. Si tu avais pu écouter Jean-Claude MAILLY ce matin sur France INTER tu aurais appris que sous "SARKOZY 1er", la négociation est l'écoute par un représentant du gouvernement des doléances et observations des partenaires sociaux (Syndicats de salariés et représentants patronaux). Ces doléances et observations font l'objet d'un "relevé" qui n'engage personne et certainement pas le gouvernement lui-même... Donc, il est inutile de se prendre la tête aujourd'hui sur ce que la FGCEN FO n'a pas voulu signer d'ailleurs, du fait que tous les sujets à traiter n'avaient pas été évoqués en réunions de travail. Attendons la fin des travaux et le projet de décret ... comme les copains des autres régimes spéciaux!
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Ven 4 Jan 2008 - 0:09

Bonsoir à tous,
Le ministre du Travail, Xavier BERTRAND, a transmis, le 31 décembre, au Parlement et aux partenaires sociaux le rapport du gouvernement sur les retraites. Destiné à préparer le rendez-vous de 2008 et élaboré sur la base des travaux du COR, ce document fait le point sur l'évolution du taux d'activité des seniors, la situation financière des régimes, la situation de l'emploi et examine les paramètres de financement des régimes. Il dessine les différentes pistes de réforme envisagées en 2008, compte-tenu des objectifs définis par le législateur en 2003 : garantir la viabilité financière des régimes, veiller à l'équité entre les générations et entre les Français, accroître le niveau de l'emploi des seniors, favoriser la liberté de choix de chacun pour préparer sa retraite. Le gouvernement définira prochainement avec tous les acteurs concernés "la méthode, le calendrier et les questions abordées" lors du rendez-vous de 2008.
Ma conclusion : la parution du décret modificatif de notre CRPCEN ne sera pas la fin de nos soucis d'aujourd'hui... Qu'en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raison



Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 24/04/2006

MessageSujet: A   Sam 5 Jan 2008 - 12:21

Voici un article des "Echos" intéressant même s'il ne concerne pas directement le notariat :
"Le déficit du régime général de retraite des salariés du privé n'a de cesse d'inquiéter : prévu à 4,6 milliards d'euros en 2007, il devrait dépasser 10 milliards d'euros en 2012 en dépit du passage de 40 à 41 ans de la durée de cotisation. Et François Fillon a fixé comme objectif, ambitieux, de retrouver l'équilibre à la fin de la législature. Le besoin de financement des retraites du privé ne doit pas pour autant masquer un enjeu aussi important, voire davantage, pour le budget de l'Etat : la progression rapide du coût des pensions des fonctionnaires. Dans le rapport préparatoire à la deuxième étape de la réforme des retraites, rendu public le 31 décembre, le gouvernement indique ainsi que la croissance des charges de pension dans la fonction publique d'Etat « restera élevée sur les cinq années à venir », avec une « aggravation d'environ 2 milliards d'euros par an du besoin de financement » qui « pèsera sur les marges de manoeuvre budgétaires pour financer d'autres besoins collectifs ».
Pic des départs en 2008 et 2009
En cumulé, la progression des besoins entre 2007 et 2012 est prévue à 11,9 milliards en euros courants à la fin de la législature, pour une masse de pensions représentant aujourd'hui quelque 40 milliards d'euros. Les années 2008 et 2009 vont constituer un « pic » quant au nombre de départs prévus et à l'accroissement de la dépense de pensions (2,1 milliards en 2009). L'arrivée à l'âge de la retraite des générations du baby-boom créé un choc démographique de grande ampleur, entamé depuis 2006. Et la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite n'arrange rien à court terme : si l'Etat va faire des économies sur les salaires, la masse des cotisations pour la retraite va, elle, progresser moins que prévu initialement par le Conseil d'orientation des retraites (COR). Dans ses dernières prévisions, le COR indique ainsi que les cotisations des agents seraient inférieures d'environ 12 % en 2015 par rapport à l'hypothèse d'un remplacement de tous les fonctionnaires, ce qui dégrade de quelque 2 milliards d'euros le déficit technique prévisionnel du régime à cette échéance (et de 3 milliards en 2020). A très long terme, en revanche, l'effet sera bénéfique à tous points de vue puisqu'il y aura moins de départs à la retraite et donc moins de pensions à verser après 2050.
Dans son rapport, le gouvernement indique qu'au surcoût des retraites des fonctionnaires anticipé d'ici à 2012, il convient d'ajouter « le besoin de financement tendanciel des régimes spéciaux subventionnés (mines, marins, SNCF, RATP, etc.) qui peut être à ce stade évalué à près de 2 milliards d'euros à cet horizon. Au total, le besoin de financement supplémentaire des régimes financés par l'Etat atteindrait donc environ 14 milliards à l'horizon 2012. » Ces évaluations sont réalisées « à réglementation constante », donc sans prise en compte de la réforme des régimes spéciaux. Mais celle-ci ne concerne pas les marins et les mineurs et aura un effet encore mar- ginal en 2012 pour la RATP et la SNCF."
En ce qui concerne notre régime, le gouvernement a t-il transmis le projet de décret ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Lun 7 Jan 2008 - 14:09

Chère RAISON,
Merci pour la qualité de cet article de presse.
Cependant aucun rapport ne propose d'augmenter les salaires de ceux qui bossent, afin qu'indirectement les cotisations versées permettent de mieux faire façe au paiement des retraites des papys boomers. Ca doit être une idée trop simple à comprendre pour qu'elle soit mise en application. Pourtant dans le notariat l'augmentation de la part du 4% liée à l'envollée des prix de l'immobilier est une preuve d'une possibilité de meilleur rendement au niveau des encaissements de la CRPCEN.
Pour l'heure j'ignore si un projet de décret concernant le notariat est parvenu à la CRPCEN pour examen par son conseil d'administration. Par contre je sais qu'une nouvelle réunion de travail est prévue au CSN sur les avantages familiaux et conjugaux du régime spécial CRPCEN, le jeudi 10 janvier.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Dim 13 Jan 2008 - 16:44

Bonjour FILGI,
Une bonne nouvelle, ton chef de groupement FO a été le destinataire le 11 courant d'une circulaire "Information rapide" qui porte à sa connaissance :
1/ Que le ministère du travail, au nom des 3 ministères de tutelle de la CRPCEN a adressé le 7 janvier dernier un projet de décret pour avis du CA de la CRPCEN qui vient d'être convoqué en réunion extraordinaire pour le 21 janvier prochain.
2/ Le compte-rendu résumé de la dernière réunion au CSN du 10 janvier qui concernait les avantages familiaux, dont la retraite à 55 ans.
Tu peux donc l'appeler sans crainte de le déranger pour rien.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filgi



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mar 15 Jan 2008 - 19:43

salut rwm
je te remercie de ton message mais j'ai lu comme tout le monde le compte rendu fait sur le site et je remercie les permanents de leurs informations.Afin de m'informer j'ai aussi lu le commentaire de la CGT sur leur site et je regrette que les deux syndicats ne puissent pas s'entendre " surtout dans ses moments là" car cela sera décisif pour l'ensemble des salariés.......Je remarque aussi que dans les commentaires il faut décrier " l'autre camp"? Surtout sur le positionnement par rapport aux retraites et a son étalement.Qu'en penses tu?Je pense que le souhait de chacun est d'arriver au mieux possible? NON?les points de vue ne peuvent ils pas etre rapprochés? merci de me donner ton sentiment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mar 15 Jan 2008 - 23:24

QUI NOUS MENT ?

résumé de la réunion du 10 janvier selon cgt concernant l'age de départ à la retraite :

Age de la retraite

Le CSN et FO proposent de porter l’âge de 55 ans actuel (si 25 ans de carrière) à 60 ans, avec une transition s’étalant par ½ génération d’âge comme suit :
- salariés nés avant le 1er juillet 1953 : âge maintenu à 55 ans
- salariés nés entre le 1er juillet et le 31 décembre 1953 : âge à 55 ans ½
- salariés nés entre 1er janvier et le 30 juin 1954 : âge à 56 ans
- salariés nés entre le 1er juillet et le 31 décembre 1954 : âge à 56 ans ½
- salariés nés entre le 1er janvier et le 30 juin 1955 : âge à 57 ans
- salariés nés entre le 1er juillet et le 31 décembre 1955 : âge à 57 ans ½
- salariés nés entre le 1er janvier et le 30 juin 1956 : âge à 58 ans
- salariés nés entre le 1er juillet le 31 décembre 1956 : âge à 58 ans ½
- salariés nés entre le 1er janvier et le 30 juin 1957 : âge à 59 ans
- salariés nés entre le 1er juillet 1957 et le 31 décembre 1957 : âge à 59 ans ½
- salariés nés à partir du 1er janvier 1958 : âge à 60 ans

résumé de la meme réunion selon FO :

l'étalement du passage de la retraite de 55 à 60 ans sur 10 ans (voir sur le plan technique notre fax n° 21) résultat de notre intervention auprès des ministères, ce que les 3 autres syndicats ont refusé (bien que 2 avaient accepté le principe précédemment) .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mar 15 Jan 2008 - 23:54

Bonsoir FILGI,
Tu me demandes mon sentiment sur :
1/ un défaut d'entente entre la CGT et FO "surtout dans ces moments là";
2/ et le fait de "décrier l'autre camp" sur le "positionnement par rapport aux retraites et son(?) étalement".
Dans le notariat il a toujours existé, souvent durant de longues périodes, une intersyndicale entre tous les syndicats face au CSN, mais il n'a jamais été imposé à chacun d'entre-eux de renoncer à ses propres convictions syndicales. Sinon l'intersyndicale se serait immédiatement rompue du fait qu'il n'y aurait plus de pluralité syndicale ! Donc il est impropre d'affirmer qu'il n'y a pas d'entente entre ces deux syndicats, simplement chacun à sa propre conception du chemin à parcourir pour atteindre le but fixé. C'est parfaitement admis par tous les partenaires sociaux en quel lieu qu'ils siègent. Au surplus dans la situation présente, le principal négociateur de la CGT est, après un bref passage chez la CFE-CGC, un transfuge de FO. Donc les rapports dans la négociation restent courtois, mais sans plus et cela se comprend. C'est comme après un divorce, on reste poli, mais on ne s'embrasse plus. Peut-être devrais-tu interroger ce négociateur atypique sur sa profonde motivation à papillonner de syndicat en syndicat...
La vie des confédérations syndicales françaises n'est pas "un long fleuve tranquille". L'histoire du mouvement syndical depuis plus d'un siècle est là pour en témoigner. Il y a de profondes différences entre les chrétiens de la CFTC, les communistes de la CGT, le syndicalisme libre de FO, le syndicalisme réformiste de la CFDT et le syndicalisme sectoriel (les cadres) de la CFE-CGC. Certes le langage de chaque syndicat peut paraître âpre au salarié lambda, mais il a ses codes qu'il faut savoir lire et comprendre au deuxième degré. C'est de la simple communication comme il en existe entre les partis politiques au sein de l'assemblée nationale par exemple et ce n'est pas pour celà qu'en dehors des joutes verbales ou écrites, il n'y a pas de respect mutuel.
Voilà mon sentiment de militant.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 0:20

Bonsoir Pépita,
Je ne suis pas un mathématicien, mais si je compte bien :
1 salarié né avant le 1er juillet 1953 aura bien plus de 55 ans d'âge au 1er juillet 2008 date annoncée de l'entrée en vigueur de la réforme des régimes spéciaux dont la CRPCEN.
1 salarié né entre le 1er juillet et le 31 décembre 1953 pourra prendre sa retraite à partir de 55 ans et 6 mois d'âge accomplis, soit s'il est né le 2 juillet 1953, à partir du 2 janvier 2009 et s'il est né le 31 décembre 1953 à partir du 1er juillet 2009.
Mais 1 salarié né le 1er janvier 1958 n'aura 60 ans que dans 10 ans d'aujourd'hui (1er janvier 2008 et quelques jours) soit le 1er janvier 2018.
Donc pour moi, il n'y a pas de mensonge, puisque l'effet de la réforme s'étalera bien de 2008 à 2018, soit 10 ANS !!!
Comment comprends-tu les choses pour prétendre qu'il y a mensonge?
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 1:29

sans etre mathématicienne, ce que je comprends c'est que plus on est proche de la retraite plus on s'en prends dans la tête :
un salarié qui n'a ses 55 ans qu'après le 1/7 soit à 6 mois de sa rtraite, se prend 6 mois,
1 qui est à 1 an, se prends 1 an,
1 qui est à 2 ans se prends 2 ans
etccc
je n'appelle pas celà un étalement sur 10 ans, puisque chaque 6 mois ou chaque année compte double
il suffit de regarder le tableau, en fait les 5 années de plus correspondent à 5 ans d'age

si l'on compare à l'étalement des 40 ans ou l'on ajoute 1 semestre par an celà n'a rien à voir.

pour prendre un exemple concret j'étais sensée partir à 55 ans le 1/3/2010 j'avais donc compté que je partirais plutot à 56 et là c'est 57, donc 2 ans + 2
si l'on étalait les 5 ans sur 10 années celà correspondrait bien à 6 mois par an non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 1:44

Salut Pépita,
Mais alors où est le mensonge ?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 1:47

je ne dois pas etre assez claire je suppose,
le mensonge se trouve dans le fait que l'on annonce un étalement sur 10 ans alors qu'en réalité il est sur 5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 1:55

Salut Pépita,
Comment expliques-tu dans ton cas, qu'un salarié aujourd'hui âgé de 50 ans, donc né en 1958, ne partira à la retraite qu'en 2018 à l'âge de 60 ans qui est bien l'objectif à atteindre en 10 ans? C'est tout de même bien le salarié le plus jeune aujourd'hui, qui pourra partir à la retraite le plus tard et pas l'inverse.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 2:06

franchement j'en ai rien à faire,
tout ce que je vois c'est qu'entre 53 et 58 il n'y a que 5 ans et s'il y a 10 lignes sur le tableau plus haut c'est parce que chaque année est divisée en 2 fois 6 mois
enfin au moins ce tableau a le mérite d'être clair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 2:16

Salut Pépita,
D'accord qu'entre 53 et 58 ans il n'y a que 5 ans. Mais de toutes les façons, à législation maintenue, tu aurais bien dû travailler au moins encore 2 ans pour atteindre tes 55 ans. Il n'en demeure pas moins que l'amplitude de cette réforme, qui je te le rappelles à pour but de porter l'âge de départ à la retraite pour TOUS à 60 ans, est bien de 10 années (de 2008 à 2018). Sans parti pris, si tu étais négociateur de cette réforme, qu'aurais-tu proposé de concret pour atteindre l'objectif fixé par le gouvernement?
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 2:35

en effet je devais faire encore 2 ans pour arriver à 55 ans, pas 4
la réforme que je sache avait pour but de porter les années de cotisation de 37,5 à 40,
la retraite à 55 ans pour les femmes relève plus de l'inégalité homme/femme dénoncée par la C.E. et a été englobée dans les discussions,
l'étalement sur 10 ans me semblait une bonne chose obtenue mais appliquée comme celà beaucoup moins je dois le dire,
les autres branches n'ont pas touché l'age de départ à la retraite de leurs employés, il est même indiqué dns le document d'orientation que le but est que l'on puisse choisir l'age de notre départ
la proposition je l'ai déjà dite, c'était d'augmenter l'age de 6 mois par an ou un trimestre par 6 mois peut importe, sur les 10 ans à venir, c'est ce que j'appelle un étalement sur 10 ans et celà aurait valu le coup d'accepter de réduire un peu les avantages familiaux que nous avons aussi perdu au passage en compensation de ces 10 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
filgi



Nombre de messages : 93
Date d'inscription : 19/10/2007

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 9:54

Est il vrai que pour les autres regimes speciaux , il n'a pas été touché à l'age requis de départ et que ce n'est que "les droits de pension" qui servent à partir plus tôt ou plus tard? que le gouvernement etait d'accord pour ne pas y toucher comme semble le prétendre le bulletin de la CGT?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Mer 16 Jan 2008 - 10:05

Bonjour FILGI,
Je ne puis pas te répondre sur ce qui s'est passé dans les "négociations" des autres régimes car je n'y connais personne qui y a participé. Au surplus, la SNCF comme la RATP ne dépendent pas de la Fédération des Employés et Cadres FO à laquelle les clercs de notaire est affiliée. Donc il m'est très difficile de savoir ce qui s'est passé chez les autres, dont "le poids syndical" est nettement plus important que le nôtre, il ne faut surtout pas l'oublier et ... en tenir compte ! Faut pas rêver !
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retraite, retraites ...   Aujourd'hui à 5:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Retraite, retraites ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 24 ... 43  Suivant
 Sujets similaires
-
» Retraite, retraites ...
» Retraite et travailleur handicapé.
» Le Boeing 747 à la retraite devient hôtel
» DEPART EN RETRAITE ET PAIEMENT DES CONGES
» retraites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: CRPCEN-
Sauter vers: