SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Se syndiquer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Différence entre syndicats et fédération   Jeu 27 Mai 2010 - 12:55

Bonjour pepita,
Je fais suite ici à ton post de ce jour dans le sujet "Retraite, retraites..." à propos d'une différence entre les syndicats FO de clercs et employés de notaire.
Je ne fais pas de différence entre les syndicats affiliés à la FGCEN-FO.
Je constate simplement que mon syndicat a déjà informé ses adhérents de la journée de grève interprofessionnelle du 15 juin 2010 et que ton syndicat ne l'a pas encore fait.
C'est à dire en clair, que notre fédération commune, ne peut pas compter sur ton syndicat pour relayer normalement l'information syndicale de ses adhérents (Ce sont les adhérents de ton syndicat et non ceux de la Fédération, qui elle, ne fédère que des syndicats et non des syndiqués).
D'ailleurs pas plus tard que mardi dernier, ce sont deux militants de mon syndicat parisien qui ont donné un coup de mains, au sein des locaux de notre fédération, à la mise sous pli d'une convocation adressée par ton syndicat et que tu devrais recevoir dans quelques jours.
C'est à se demander si ton syndicat n'est pas animé par "des petits bras" ! Comme si notre fédération avec une seule secrétaire administrative pouvait raisonnablement faire le boulot de la trentaine de syndicats qu'elle fédère.
Les belles paroles c'est bien, l'action et le travail effectif sur le terrain, c'est beaucoup mieux... A bon entendeur, salut !
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Jeu 27 Mai 2010 - 13:31

mon syndicat, ton syndicat, ton syndicat, mon syndicat, si tu veux...... mais ça ne donne pas vraiment l'impression de faire partie de la même famille, en tout cas un lecteur non averti pourrait se poser des questions,
a mon niveau de "petits bras" je suis entrain de faire syndiquer un maximum de mes collegues en leur disant que mon syndicat en a besoin pour mieux nous défendre, c'est ma façon d'agir même si elle est insuffisante
j'etais informée de la journée du 15 juin dès avant mon départ en vacances, mais ayant été absente une dizaine de jours ma question etait simplement destinée à me mettre à jour de mes infos au cas ou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Syndicalisation et syndiqués   Jeu 27 Mai 2010 - 15:14

Re-bonjour pepita,
Bravo pour ton action personnelle de syndicalisation.
Mais nous devons nous assurer également, que nos syndicats relayent parfaitement l'information à tous leurs adhérents et ne se contentent pas d'appeler les cotisations annuelles.
Mieux nos syndiqués seront informés (par courriel c'est très facile et peu onéreux), plus ils se sentiront intégrés dans une même famille syndicale.
Bonne continuation et merci de m'avoir permis d'expliciter notre fonctionnement interne.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: SYNDICALISME DE SERVICES   Ven 20 Aoû 2010 - 0:26

Le Centre d'Analyse Stratégique (CAS) mise sur le syndicalisme de services
pour favoriser les adhésions

La France fait office de lanterne rouge en Europe avec un taux de syndicalisation de 8%, contre des taux pouvant dépasser les 60% dans les pays du Nord. Interpellé par cette situation, le Centre d'Analyse Stratégique (CAS) s'emploie, dans une note de veille publiée le 5 août 2010, à redonner un second souffle aux relations sociales tricolores, via trois propositions inspirées du syndicalisme de services devant permettre le développement d'un "syndicalisme à bases multiples".

De nouveaux services aux adhérents
Au cours de leur carrière, les salariés sont de plus en plus concernés par des mobilités forcées, des périodes d'inactivité ou encore des changements technologiques d'ampleur. Raisons pour lesquelles le CAS recommande aux syndicats "d'offrir un encadrement de la vie sociale qui dépasse la seule dimension professionnelle", sans toutefois l'oublier.
Trois axes d'action sont ainsi mentionnés :
- la prise en charge de la défense juridique des employés.
- le développement des organisations de consommateurs,
- une meilleure représentation des travailleurs précaires "par la mise en place d'un maillage territorial de proximité".

Sécuriser davantage les parcours professionnels
Dans le cadre d'un contrat passé avec l'État, les organisations syndicales gèrent, conjointement avec les organisations patronales, les fonds de formation continue (FPSPP et OPCA). Elles administrent par ailleurs de façon paritaire, le régime d'assurance chômage, ce qui leur confère une place prépondérante dans la gouvernance de Pôle Emploi.
Ces deux exemples indiquent que les syndicats ont en leur possession des "leviers importants" quant à la conception de dispositifs visant à la sécurisation des parcours professionnels.
Le CAS estime qu'ils devraient s'appuyer davantage sur ces compétences et renforcer leur présence dans ce domaine afin de se "rendre plus visibles". Il les incite, en outre, à jouer le rôle d'interface entre les opérateurs de la sécurisation des parcours professionnels et les éventuels services qu'ils pourraient mettre en place. A titre d'exemple, les OPCA pourraient offrir "davantage de services d'aides aux salariés dans l'élaboration de leur projet de formation".

(CAS. Note de veille n°190, août 2010)
Source : LIAISONS SOCIALES QUOTIDIEN N° 15668 du 12 août 2010.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Confidentialité de l'adhésion syndicale ?   Jeu 7 Oct 2010 - 0:52

La confidentialité de l'affiliation syndicale
ou l'avènement, en droit interne,
de la "vie privée professionnelle"
Rappel de l'article L.2141-1 du code du travail :
" Tout salarié, quel que soient son sexe, son âge, sa nationalité, sa religion ou ses convictions, son handicap, son orientation sexuelle, son appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie ou une race, peut librement adhérer au syndicat professionnel de son choix. "

Au visa de l'article 9 du code civil, la Cour de cassation a accepter (en 2009) de protéger la confidentialité de l'affiliation syndicale du salarié en l'intégrant dans la notion de vie personnelle. Cette solution a été critiquée car elle ne correspond pas à la conception française du droit au respect de la vie privée. Elle est cependant pleinement justifiée au regard du droit européen des droits de l'homme qui, depuis 1992, consacre la notion de "vie privée professionnelle".
" L'adhésion du salarié à un syndicat relève de sa vie personnelle et ne peut être divulguée sans son accord; à défaut d'un tel accord, le syndicat... ne peut produire ou être contraint de produire une liste nominative de ses adhérents; ... en cas de contestation sur l'existence d'une section syndicale, le syndicat doit apporter des éléments de preuve ... dans le respect du contradictoire, à l'exclusion des éléments susceptibles de permettre l'identification des adhérents du syndicat, dont seul le juge peut prendre connaissance. "
La chambre sociale de la Cour de cassation a rendu le 8 juillet 2009 une série de décisions, dont l'arrêt Okaidi, qui ont retenu l'attention de la doctrine.
Afin d'éviter d'éventuelles représailles contre les syndicalistes (J.-M. VERDIER, Secret et principe du contradictoire : la liberté syndicale en question, Dr. soc. 1993. 866) la Cour de cassation interdit désormais aux syndicats de divulguer le nom des adhérents de la section en l'absence d'accord de leur part. Selon la Chambre sociale, l'adhésion du salarié à un syndicat relève en effet de sa vie personnelle. De façon tout à fait remarquable, il est ainsi fait exception au principe du contradictoire, puisque seul le juge peut prendre connaissance de ces éléments nominatifs, sans que l'employeur soit autorisé à les discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Notariat et syndicats représentatifs des salariés   Sam 9 Avr 2011 - 15:37

Seuls les syndicats qui pèsent 8% des voix seront demain représentatifs au niveau interprofessionnel et dans les branches. L'évaluation revient au ministère du Travail. Une tâche très complexe.

On ne chômera pas, début 2013, au ministère du Travail. Après consultation du Haut Conseil du dialogue social (HCDS), son locataire devra alors publier la liste des syndicats représentatifs dans chacune des 1000 branches professionnelles. En plus d'être fastidieuse, la tâche s'annonce risquée. Au moindre doute sur la fiabilité des résultats, les syndicats n'ayant pas franchi la barre des 8% ne se priveront pas de contester les arrêtés ministériels devant le Conseil d'État.
Plus encore que celle de la CFTC, c'est l'attitude de FO qui préoccupe les signataires de la position commune et la Direction Générale du Travail (DGT).
Jugée pinailleuse et pointilleuse au sein du HCDS, la centrale de Jean-Claude MAILLY ne cache pas son intransigeance.
" On veut des résultats authentiques, pas des mesures à la louche. S'il y a 1000 branches dans lesquelles il y a 1000 problèmes ont fera 1000 recours."
(Source : LIAISONS SOCIALES MAGAZINE / avril 2011)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Sam 9 Avr 2011 - 17:47

mon père disait : compter et recompter c'est toujours travailler,

donc ils vont travailler autant qu'il faudra au ministère Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Dim 10 Avr 2011 - 14:34

Merci RWM pour cette nouvelle citation de Simone Weil postée avant-hier dans le sujet « pensée du jour », mais de quel ouvrage est-elle extraite exactement ?
Cette philosophe dont les préoccupations étaient d’abord spirituelles est donc citée pour la seconde fois sur ce forum. Bonne idée. Jamais deux sans trois. Pour faire pendant à cette citation de manière résolument optimiste, voici un nouvel extrait de l’ouvrage « oppression et liberté » (déjà cité sur ce forum), et plus exactement d'un plan de travail qu’elle a fait elle-même, sans doute en vue d’un article y figurant et qu’elle jugeait essentiel dans son œuvre («réflexions sur les causes de la liberté et de l’oppression sociale »).
Un large extrait (Pourquoi se priver de partager ses lectures, et qu’on se foute de notre poire et de nos tâtonnements autant qu’on veut ! Peu importe les amis!).
C’est donc du même coup, un petit clin d’œil aussi discret qu’optimiste aux syndicalistes de plus en plus atomisés et désorientés que l’on s’apprête à jauger comme on compte des petits pois, avec de vieux bouliers ou de vieilles Roverbal. Bon courage en effet, car il faut craindre que ce travail sera stressant et que les pauvres bougres et bougresses qui devront s’y astreindre vont se ronger les ongles au point de ne plus pouvoir compter sur leurs doigts! Qu’ils comptent, mais qu’ils comptent donc!
Ce qui compte au final, c’est ce que nous faisons au quotidien sur le terrain.
« Idée fondamentale de mon article : à mesure qu’une vue de plus en plus claire des lois de la matière nous en a fait acquérir la maîtrise, nous subissons à un degré de plus en plus élevé le poids des rapports humains dont les lois nous sont inconnues ; un peu de courage intellectuel et de clairvoyance suffit pour nous faire apercevoir clairement le danger que le jeu aveugle de la machine sociale réduise l’humanité à l’excès de misère et d’abaissement dont les progrès techniques l’ont quelque peu tirée. D’autre part, d’un point de vue moral et intellectuel, cette ignorance à l’égard du facteur essentiel de notre existence rend vains tous les espoirs qu’ont mis les hommes les plus éminents des siècles précédents dans le progrès de lumières ; elle fait reparaître sous une autre forme l’équivalent de sottises, des superstitions, des folies provoquées autrefois par l’ignorance portant sur les phénomènes de la nature, et cela également à un degré plus ou moins élevé.
Ce double danger, matériel et moral, rabat au second plan toutes les tâches d’ordre théorique ou pratique qui absorbent actuellement l’ensemble des énergies humaines.
Il ne s’agit pas de former un groupement pour y parer, pas plus qu’il n’aurait été raisonnable au XVI° siècle de constituer une ligue contre les forces de la nature. C’est seulement dans l’homme pris comme individu que se trouvent la clairvoyance et la bonne volonté, uniques sources de l’action efficace. Mais les individus peuvent associer leurs efforts sans renoncer à leur indépendance. (c’est le sympatisant FO qui souligne). Vanité des étiquettes politiques. On peut se lancer dans le mouvement révolutionnaire avec un esprit de chef désireux de brasser les masses et de jouer un grand rôle sur la scène de l’histoire, ou bien de soldat fanatique ; et il se trouve dans les rangs des conservateurs des hommes de bonne volonté simplement disposés à faire concourir les forces dont ils disposent au plus grand bien être de tous. C’est par le caractère que les hommes sont frères ou étrangers entre eux. Ces quelques pages constituent un appel, et cet appel est adressé sans distinction à tous ceux qui d’une part sont épris de probité intellectuelle, ont besoin de voir clair dans toutes leurs pensées et de toucher la réalité du doigt, et qui d’autre part ont l’âme assez généreuse pour être fermement résolus à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour combattre tout ce qui contribue à diminuer, à humilier, à écraser des êtres humains, et cela non par rapport à un avenir indéterminé, mais présentement (idem).
Ce que je leur demande. Enumérer dans le plus grand détail.
Quant à la forme… Contacts personnels… Rien de trop public. Une revue à tirage restreint ? En tout cas complétée par des renseignements d’ordre privé. »

(«Oppression et liberté » - opus cité – appendices page 269-270)
Tout un programme, et pas électoral pour un sou ! Dans son état actuel, le modeste forum de RWM grâce auquel des liens personnels peuvent très bien se tisser, cela ne ressemble t’il pas un petit peu à ce que Simone Weil appelait de ses vœux en conclusion des lignes ci-dessus ? Si j’ai raison, la pratique syndicale de RWM s’en trouve bien distinguée.
Bonne méditation sur ces lignes et bon dimanche à toutes et à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Audience syndicale   Dim 10 Avr 2011 - 16:19

Bonjour pepita et à toutes et tous,

Mesurer l'audience syndicale dans les " branches professionnelles " parfait ! Sauf qu'il n'en existe aucune définition juridique. Une difficulté à laquelle le notariat n'échappera pas, même s'il n'y a pour l'instant qu'une seule convention collective nationale pour la majorité d'entre nous, si l'on excepte les salariés des structures satellites du type ADSN, PNS, ou autres.

La pêche aux P-V :
Vive la paperasserie! Avant la loi du 20 août 2008 nos employeurs étaient déjà, censés envoyer leurs procès-verbaux d'élections à l'Inspection du travail. Mais peu s'en acquittaient sans conséquence aucune. Or ces P-V sont désormais vitaux pour agréger les résultats de la branche.
Les syndicalistes savent tous, que les formulaires Cerfa sont mal remplis, ou pas du tout. L'opération est de surcroit fastidieuse : premier et second tour, titulaires et suppléants, collèges employés et cadres ... La moindre élection nécessite de remplir moult P-V en trois exemplaires. Dont un jeu à envoyer directement à EXTELIA, le prestataire chargé de collecter les résultats. Cette filiale de LA POSTE reçoit, en moyenne, un millier de P-V par jour pour toutes les branches confondues. Un volume satisfaisant. Impossible à dire : le ministre du Travail ne dispose d'aucun outil pour s'assurer que tous les P-V lui sont transmis.
Pour les syndicats " Il est très difficile de faire remonter les résultats de façon exhaustive. Les équipes qui font de mauvais scores rechignant à le faire savoir. "

Des anomalies à foison :
Deux tiers des P-V reçus par EXTELIA ne sont pas exploitables tels quels. Pour cause d'illisibilité ou de mauvais remplissage. Du côté du prestataire, on se contente pour l'instant, de numériser les documents et de répertorier les erreurs, sans contacter les employeurs. Beaucoup d'anomalies seront relativement faciles à réparer. Mais d'autres nécessiteront une réécriture du P-V par l'employeur, avec une nouvelle signature des membres du bureau de vote... pour peu qu'ils soient encore présents dans les effectifs !

Des syndicats inconnus :
Pour affecter les suffrages aux différents syndicats, encore faut-il savoir à quelle confédération ces derniers sont affiliés. Quand la liste s'appelle CFE-CGC ou FO, c'est facile. quand elle s'appelle SGCEN ou SCENAM, c'est moins simple. Voir ce qui se passe dans les élections aux Comités Mixtes. On ne sait jamais ou très rarement, à quel syndicat appartiennent les candidats présentés.
Les vérifications sont parfois ardues, certains syndicats n'ayant jamais été affiliés à une confédération, ni payé la moindre cotisation. Autre réjouissance, les listes communes...

Des TPE-PME à la traîne :
Soumis à de fortes contraintes budgétaires, les services de l'administration du travail, ne peuvent pas faire de miracles en matière de communication auprès des employeurs. La Direction Générale du Travail mise pour cela, d'abord sur le site web dédié (www.elections-professionnelles.travail.gouv.fr) lancé en juin 2010, dont une nouvelle mouture est attendue dans les prochains jours. Suffisant pour toucher les grandes entreprises, peut-être, mais pour atteindre les TPE et PME (dont les études et offices notariaux) qui concentrent pourtant l'essentiel des troupes dans certaines branches comme le commerce de détail.
Du côté des syndicats, on s'inquiète déjà de l'organisation et des résultats du scrutin prévu fin 2012 dans les entreprises de moins de 10 salariés.
De vastes déserts syndicaux... " Si ont atteint 5% de participation, ce sera déjà une victoire." De quoi rendre parfois très relative la légitimité acquise par les syndicats dépassant le seuil des 8% dans certains secteurs d'activité.

(D'après un article de Stéphane BECHAUX, journaliste chez Wolters Kluver et LIAISONS SOCIALES magazine/avril 2011)

Avec ces observations, ajoutées au contexte économique contemporain qui a bouleversé les relations du travail, provoquant une crise du syndicalisme qui dure depuis plus de trois décennies, il y a de fortes chances pour que les syndicats de salariés du notariat, disparaissent définitivement à l'ombre des panonceaux français.
La faute à qui ?

Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: fonctionnement syndicat   Lun 11 Avr 2011 - 21:30

Bonsoir à tous.

En fait quand quelqu'un est syndiqué dans le notariat comment ca se passe ? par exemple il y a des réunions d'informations? Et quand? Je m'excuse si mes questions sont bêtes mais je n'ai jamais été syndiquée donc je m'interroge .

Étant donné que l'employeur théoriquement ne peut pas savoir qui est syndiqué car cet élément relève de la vie privée du salarié, d'après un des articles de ce post (si j'ai bien compris?) donc si il y a des réunions d'informations comment le salarié peut il s'y rendre ? car j'imagine que c'est pendant les heures de travail ? Et sinon il est informé par courrier ou émail? Y aurait t-il un lien explicatif sur tout cela quelque part ?

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Syndicat et syndiqués   Lun 11 Avr 2011 - 22:13

Bonsoir portalis,

Comment fonctionne un syndicat en interne ?

Il n'y a pas de règlement général d'imposé. Sinon qu'un syndicat doit juridiquement tenir une assemblée générale de tous ses adhérents, au moins une fois par an. En fait chaque syndicat étant indépendant en droit, il fonctionne selon les souhaits démocratiques de ses adhérents. Certains ont une réunion par mois, souvent un soir autour d'un petit dîner, d'autres une réunion par trimestre ou seulement une fois par an, lorsqu'il ne fonctionne plus beaucoup faute d'adhérents actifs et motivés, en nombre suffisant.
La communication de l'information, se fait indifféremment par courrier, par courriel, par fax ou revue trimestrielle par exemple. L'origine des informations est diverse. Pour l'essentiel il s'agit d'une information provenant de la Fédération à laquelle le syndicat est affilié , de son union départementale, voire de la confédération. Elle porte non seulement sur la vie professionnelle de la branche, mais également sur les actions de l'interprofessionnelle et les associations de consommateurs.
En conclusion, les adhérents motivés ont le syndicat qu'ils souhaitent réellement.
Le syndicat, ce n'est pas l'affaire des autres, c'est l'affaire de chacun d'entre nous.

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Etre syndiqué ou militant syndical   Mer 20 Avr 2011 - 22:12

Bonsoir Lili Marlène,

Ta question :
" Est-il mal vu dans le notariat, d'être syndiqué ? "

Ma réponse :
Seuls les employeurs non ou mal informés sur le syndicalisme en général, sont " réticents " à l'égard des militants syndicaux.
En effet, il ne faut pas confondre " être syndiqué " et " être militant syndical ".
Être syndiqué n'implique aucune déclaration spécifique auprès des employeurs, comme je l'ai déjà expliqué dans ce forum.
Par contre Être militant, implique que le salarié est titulaire de mandats syndicaux et qu'à ce titre, il entre dans le cadre des dispositions de l'article 34 de la convention collective du notariat du 8 juin 2001.
Tous les autres employeurs, normalement informés du syndicalisme et/ou intelligents "supportent" les absences syndicales de leurs salariés militants syndicaux. Personnellement militant syndical, durant plus de trente années, ça n'a jamais été une gêne pour moi, puisque j'ai même terminé ma carrière professionnelle en qualité de cadre-salarié d'une structure professionnelle nationale du notariat.
J'espère avoir répondu a ton interrogation.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: SYNDICALISATION   Lun 25 Avr 2011 - 16:48

CONTINUER L'EFFORT DE SYNDICALISATION !

Une campagne de syndicalisation a été initiée en 2011 par la Fédération des Employés et Cadres FORCE OUVRIÈRE à laquelle la FEDERATION GÉNÉRALE DES CLERCS ET EMPLOYÉS DE NOTAIRE est adhérente.
Pour cela nous vous rappelons, que chaque Camarade doit s'impliquer totalement, dans cette campagne de parrainage. Nous vous en rappelons les grands axes.
Aujourd'hui et compte-tenu des difficultés croissantes que l'on rencontre dans les offices notariaux, en matière de respect des droits des salariés, de revalorisation des salaires, se syndiquer permet de faire valoir ses droits, de ne plus être seul face à de tels problèmes.
Mais se syndiquer est également un geste militant permettant localement et nationalement d'encourager le travail d'un syndicat, de s'impliquer un peu plus dans sa vie (notamment en faisant valoir démocratiquement son point de vue), d'être aidé en cas de soucis dans le cadre de l'exécution du contrat de travail.
FORCE OUVRIÈRE vous offre un certain nombre d'avantages, si vous désirez vous syndiquer :
- Défense d'un syndicalisme de construction et de proposition, en dehors de tout sectarisme et ingérence extérieure, faisant de nous les acteurs majeurs de la branche.
- Aucune différenciation des salariés en fonction de leurs activités professionnelles respectives, nous sommes tous employés du notariat, et œuvrons quotidiennement en ce sens.
- Aide personnalisée en fonction de votre dossier personnel et de vos problèmes.
- Une information permanente sur l'avancée des négociations et la vie du syndicat.
Mais bien au-delà de ces aspects très matériels et concrets, FORCE OUVRIÈRE c'est aussi une vision différente du syndicalisme, dont l'essence même est de laisser sa juste place à la survenance de solutions négociées, n'utilisant le rapport de force qu'en cas de nécessité, et puisant ses revendications dans vos propositions.
Si vous partagez cette philosophie, votre place est avec nous. Alors n'hésitez pas à venir nous rejoindre, pour qu'ensemble, nous construisions notre avenir commun.
Si vous êtes déjà syndiqués FORCE OUVRIÈRE, lancez votre grande opération de parrainage. Distribuez les bulletins d'adhésion à vos proches, et donnez plus de poids à un syndicalisme libre et déterminé.

Rendez-vous sur le site www.fgcen-fo.com
Rubrique " En savoir plus "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Moyens des syndicats   Jeu 5 Mai 2011 - 12:27

Lu dans le Bref social n°15847 de LIAISONS SOCIALES QUOTIDIEN du 29 avril 2011 :
" Le gouvernement envisage renforcer les obligations de transparence et de simplifier et homogénéiser les différentes autorisations d'absence.
Le gouvernement évoque aussi la création d'un "statut de l'élu" syndical assorti d'un régime indemnitaire spécifique. "

ndlr : " Un statut de l'élu " ça devrait donner des idées au Conseil Supérieur du Notariat qui dans les négociations de convention collective du notariat à volontairement laissé "les absences syndicales" des salariés élus à la seule charge de leur employeur respectif.
Belle démonstration de solidarité anti-syndicale de la part des notaires !

Après ça, les militants élus doivent "ramer" vis à vis de leur employeur pour gérer au mieux les conséquences de leurs absences dans l'intérêt bien compris de la profession notariale...
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Jeu 5 Mai 2011 - 14:47

Bonjour RWM,
Bien vu!
Je me permets d'ajouter que ça devrait aussi donner des idées aux notaires de base dont les moins bien formés, en matière de "management" du personnel, peuvent se montrer capables de tout pour l'instant. Y compris d'ignorer plus ou moins volontairement les statuts protégés des élus, qu'il s'agisse de protections légales ou conventionnelles.
Bien entendu, j'ai de quoi illustrer solidement mon propos de manière tout à fait édifiante. silent
Pour autant, je formule le voeu que nos collègues ne soient pas découragés ou effrayés à l'idée de se syndiquer, de se faire élire et de prendre leurs reponsabilités.
A propos, je trouverais bon que l'on ramène de l'âge de 25 ans à celui de la majorité, celui à partir duquel nos jeunes collègues peuvent être élus dans certaines instances professionnelles.
Ces dispositions sont d'un autre âge.
J'en profite pour vous rappeler une nouvelle fois de VOTER.
Il y a des pays où les gens aux creux des lits ...en rêvent.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Notariat et majorité pour être élu ...   Jeu 5 Mai 2011 - 20:16

Bonsoir marzolf,
Tu as écrit : " A propos, je trouverais bon que l'on ramène de l'âge de 25 ans à celui de la majorité, celui à partir duquel nos jeunes collègues peuvent être élus dans certaines instances professionnelles.
Ces dispositions sont d'un autre âge. "

Je suis bien d'accord avec toi, mais comme le Conseil Supérieur du Notariat et toutes ses structures (chambres et conseils régionaux) résultent du même décret de 1945, il s'est toujours farouchement opposé à tout toilettage des textes, de peur que le législateur veuille toucher à "ses privilèges". Certes, il y a eu une récente "réformette" déjà évoquée sur ce forum, mais comme les syndicats n'ont pas été associés à son élaboration, le minimum d'âge actuellement fixé à 25 ans, n'a pas été modifié.
C'est un regrettable oubli à mon avis, mais c'est souvent comme ça, lorsque l'on veut se passer de la compétence des syndicats qui dans ce cas, ne sont plus considérés comme des partenaires sociaux.
Si tu as une solution plausible, je suis preneur.
Cordialement.
PS. Quand tu auras lu le "MANIFESTE CONTRE LES NOTAIRES" tu comprendras bien mieux encore, mon propos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Ven 6 Mai 2011 - 1:55

Bonjour RWM,
je l'ai lu, tu penses bien que je me suis précipité ventre à terre (en passant tout de même chez mon marchand de vin habituel au passage) à l'idée de dévorer cette nourriture spirituelle. Mais je ne comprends pas pourquoi tu as l'air de tant apprécier cet ouvrage du collectif NON TAIRE au sujet duquel j'ai déjà posté un commentaire acerbe le 3 avril.
Il est un peu tard pour en remettre une couche mais je me contenterais pour ce soir de juger le bouquin TRES intéressant. Par contre je ne comprends toujours pas ce que vont faire des diplômés notaires dans cette galère. Et surtout pas sous couvert d'anonymat. Je ne pense pas que Vincent Le Coq et Laurent Lèguevaque aient rendu un grand service en leur donnant l'occasion de commencer une carrière publique dans cet état un peu honteux, en tout cas pas très républicain.
Pour le reste, je dirai ce que je pense de ce bouquin plus tard. Si je veux.
Mais au fait, à quels passages du bouquin faisais tu allusion, RWM, en disant qu'en le lisant je comprendrai mieux ton propos ? scratch
Peux tu nous en dire plus sur ce que recèle ce fameux décret de 45 qu'il serait si dangereux de toucher même du bout de mon orteil goûteux ?
Ma tisane et mon bain de pied refroidissent, et j'ai perdu mon bonnet de nuit. A part ça je viens de jeter une pile de 250 candidates clercs de notaires pour m'épouser. Elles ne répondent pas aux critères. Par exemple à la question faites vous des heures supplémentaires non payées, elles répondent oui comme un seul homme. A dégager.
A bientôt, chers amis, Notaires, notaires, non taire ou pots de terre, enfin voilà. Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Ordre et désordre   Ven 6 Mai 2011 - 11:03

Bonjour marzolf,
Je ne vois pas du tout ce que ta dernière discussion, vient faire dans le sujet "Se syndiquer".
Aussi pour éviter le désordre qui complique les recherches dans notre forum, je vais te répondre respectivement dans deux sujets déjà ouverts, à savoir :
- A propos du Manifeste contre les Notaires, dans le sujet "Articles de presse et blogs",
- Et à propos du décret de 1945, fondateur du notariat, dans le sujet "Devenir du Notariat" où il a déjà été évoqué.
Je ne répondrais pas au sujet du football, car je n'y connais rien, d'une part, il n'y a pas de rubrique sportive ici, d'autre part et qu'enfin ce n'est vraiment pas un sujet de débat dans le notariat !!!
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marjory



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Adhérer   Dim 8 Mai 2011 - 12:44

Bonjour,

Suis-je obligée d'avertir mon employeur de mon adhésion syndicale où sera t-il informé par ailleurs ?
Merci d'avance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Dim 8 Mai 2011 - 19:26

ni l'un ni l'autre,
est ce que ton boss te notifie qu'il adhère à un syndicat patronal??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marjory



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 08/05/2011

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Lun 9 Mai 2011 - 21:28

Merci beaucoup pour la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Confidentialité de l'adhésion syndicale   Lun 9 Mai 2011 - 23:04

Bonjour Marjory,
Bienvenue sur le Forum des Salariés du Notariat.
En guise de mot de présentation, pourrais-tu nous dire quand et comment tu as découvert notre forum ?
Une réponse plus technique et donc plus complète, que celle de pepita, existe dans ce sujet, au travers d'un post en date du 6 octobre 2010.
Bonne lecture de ce post sur la confidentialité de l'adhésion syndicale en général, donc dans le notariat, car il n'échappe pas à la règle.
Cordialement à ton écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Comment fonctionne un syndicat ?   Dim 22 Mai 2011 - 22:50

Bonsoir marzolf,
Dans un post glissé dans un autre sujet de ce forum, tu indiques :

"Concernant les rapports de la Commission de l'article 107, je ne compte pas sur mon syndicat pour s'y intéresser, mais je vais m'en charger tout seul dans mon coin."

CARTON ROUGE SYNDICAL !!!

Parce que le travail individuel en isolement n'est pas bon dans le syndicalisme militant.
Il nous faut échanger, débattre et conclure à plusieurs et toujours à la majorité, en totale transparence et démocratiquement.
Donc tu peux préparer une documentation de base sur le sujet à traiter.
Ensuite tu dois rechercher au sein de ton syndicat et parmi tes connaissances des salariés intéressés par le sujet.
Enfin leur communiquer un exemplaire de ton dossier de base et en débattre le temps qu'il faudra en réunions de travail avec eux, avant d'en tirer ensemble une synthèse.
C'est comme ça, qu'un syndicat fonctionne et doit fonctionner normalement. Pas dans l'isolement !
A bon entendeur, salut.
Cordialement


Dernière édition par RWM le Sam 28 Sep 2013 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Se syndiquer   Lun 23 Mai 2011 - 1:53

Bonsoir RWM,
J'accepte le carton de rouge Embarassed, il est justifié vu le travail que tu m'as fait faire la nuit dernière tongue . Et je te promets de faire le boulot que tu me recommandes de faire encore. Et de ne pas soumettre ce boulot ici, en tout cas pas avant qu'il repose sur le travail d'au moins deux cerveaux sur papattes. Si t'as du biscuit study pour alimenter ma pompe à neurones, à part le rouge (de Loire stp, j'aime bien, c'est bon avec la choucroute au poisson), mon foie je suis preneur aussi.
Dodo maintenant. C'est qu'ils me feraient bosser le dimanche ces bougres de Notaire et de RWM.
A tantôt, lecteurs tolérants et attentifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: SE SYNDIQUER EN 2011, POURQUOI ?   Sam 23 Juil 2011 - 14:54

SE SYNDIQUER EN 2011, POURQUOI ?


Être syndiqué, c'est défendre ses intérêts et l'ensemble des acquis sociaux. Retraités, actifs, invalides... nous subissons tous les effets d'une politique économique et sociale rétrograde.
Se défendre passe par l'action syndicale et l'adhésion à FORCE OUVRIÈRE, organisation libre et indépendante, c'est aussi pour les retraités conserver ce lien avec nos collègues actifs.
Pour conforter ce lien, il est souhaitable que les retraités, adhèrent via leur syndicat d'origine. Ainsi ils demeurent syndiqués au syndicat de leur département ou de leur région et sont dès lors affiliés également à l'Union Confédérale des Retraités (UCR) (et à la structure départementale des retraités).
Bien entendu, vous pouvez toujours adhérer directement, en retournant le bulletin d'adhésion que vous trouverez sur le site
www.fgcen-fo.com
Pour adhérer, si vous le souhaitez, n'hésitez pas à adresser votre adresse E-mail à l'adresse suivante :
fgcen-fo@wanadoo.fr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Se syndiquer   Aujourd'hui à 5:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Se syndiquer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
-
» Se syndiquer
» SE SYNDIQUER
» [Qst] Delegue du perso !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DROIT SYNDICAL-
Sauter vers: