SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Formation professionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Sam 27 Juil 2013 - 20:12

Bonsoir pepita,
On ne sait jamais, puisque selon tes propos, c'est 5 étoiles!
Alors au cas précis, penses-tu qu'un tel contrôle des "maîtres de stage" serait utile ou nécessaire dans cet office?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Dim 28 Juil 2013 - 2:08

ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit, j'ai dit que comparé à l'apprentissage que mon mari avait subi dans le bâtiment, et il en parle encore, les stages du notariat à l'étude était du 5 étoiles,
on ne sort pas une phrase de son contexte svp lol! 

a ta deuxième question, je pense que non, et comme je le dis plus haut à vouloir trop leur mettre de contrainte les études ne prendront plus de stagiaires et ces derniers seront bien avancés,

comme dit un copain : moi je dis ça, je dis rien.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Maîtres de stage   Dim 28 Juil 2013 - 11:33

Bonjour pepita,
Moi je ne connais qu'un classement des étoiles, il va de une à cinq... Donc si l'apprentissage de ton mari correspondait à une étoile, je pouvais aisément en déduire que la formation dispensée aux stagiaires dans ton office notarial correspondait bien à cinq étoiles.
En fait, toutes ces questions de classements sont, pour nous, essentiellement subjectives.
Quoiqu'il en soit, si tu estimes qu'un contrôle des maîtres de stage dans le notariat serait une trop grande contrainte pour les notaires formateurs, comment expliques-tu qu'une branche professionnelle comme celle de l'hôtellerie-restauration, avec près de 37.000 apprentis, ait instauré par avenant à sa convention collective, un "permis de former" avec des contrôles de qualité du formateur?
Si, comme moi, tu as connaissance du faible niveau moyen grandissant, des résultats aux examens subis par nos stagiaires actuels, je pense que l'on est en droit de se poser clairement la question d'un véritable "permis de former" pour celles et ceux qui se chargent de former des futurs salariés ou patrons dans le notariat. Cela ne serait pas contraire à la démarche qualité (DQN), entreprise depuis plusieurs années dans nos études et offices notariaux.
Maintenant un ordre professionnel, comme le CSN, qui se targue de diriger une profession à la pointe de l'actualité juridique, chargée d'une mission de service public, doit pouvoir imposer, sans trop de difficulté, à ses membres, un minimum de sérieux à la formation pédagogique réelle de ses maîtres de stage eux-même en charge de la qualité professionnelle de nos élites notariales de demain.
Dans l'intérêt de la profession toute entière, il vaut mieux un stagiaire bien formé ayant parfaitement réussi ses diplômes professionnels, que trois stagiaires livrés à eux-mêmes avec des maîtres de stage, mal formés, voire carrément incompétents...
Moi je dis ça et j'accepte d'en discuter ouvertement, pour reprendre ta formule.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Dim 28 Juil 2013 - 13:17


je pense, peut etre à tort, que les notaires pensent être déjà de très bon maîtres de stages et ne verront pas d'un bon oeil l'obligation de suivre une formation spécifique pour prendre un stagiaire
quand à la dqn, je n'ai pas l'impression que ce sont les notaires qui ont du se mettre au diapason de tout un tas de règles mais plutot les employés des études
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Dim 28 Juil 2013 - 13:52

Bonjour pepita,
" que les notaires pensent être déjà de très bons maîtres de stages " vu leur dose moyenne d'égo démesuré, cela ne m'étonne pas. Comme je le disais plus avant, dès lors qu'ils sont "diplômés notaire", ils ont "la science infuse" et la grosse tête... Par contre, les résultats d'examens des stagiaires publiés par le CNEPN, sont de moins en moins bons... pourquoi leurs maîtres de stage n'auraient-ils aucune responsabilité dans ces médiocres résultats.
Je pense que nos syndicats, doivent veiller à l'atteinte de l'excellence professionnelle, tant pour les futurs patrons que pour tous leurs salariés présents et futurs. C'est de l'intérêt de tout le monde, clients du notariat y compris.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norzem



Nombre de messages : 46
Age : 33
Localisation : Poitou-Charentes
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Témoignage d'une ancienne stagiaire   Mer 31 Juil 2013 - 17:09

Bonjour à vous deux, puisque vous êtes seuls à débattre sur le sujet de la formation et du "permis de former",
Je me présente je m'appelle Henri, Norzem, embauchée en contrat de qualification en septembre 2004 dans une étude au sein de laquelle régnait une notaire fraîchement débarquée et l'unique clerc de notaire, plus très fraîche, et franchement pas sympa du tout.
Au bout d'un mois, mon contrat a été rompu car :
1/ La notaire en question pensait que sorti du premier cycle de l'école de notariat, le clerc stagiaire savait "tout faire". Hum hum, n'était-il pas indiqué que j'étais là POUR APPRENDRE ? Dès que je lui posais une question, elle riait aux éclats pour se moquer de moi.
2/ La clerc de notaire avait décidé que pour bien apprendre, il fallait souffrir et pleurer. Elle devait, selon la notaire, m'apprendre le métier et ses ficelles, mais elle restait muette face à mes questions, préférant me laisser seule et m'enfoncer dans mon ignorance.

Pour ce genre de cas, je dis que OUI, il faut vraiment un "permis de former". En aucun cas cette notaire n'avait les compétences, la patience ni l'envie de me former.

J'ai eu plus de chance ensuite et je travaille toujours chez le notaire qui m'a formée. Celui-ci est associé et bizarrement, son associée ressemble étrangement à ma première notaire employeur. Elle n'a jamais voulu m'expliquer quoique ce soit, ne s'est jamais impliquée dans ma formation car elle a toujours dit qu'elle n'avait pas la patience d'apprendre "aux jeunes". Je trouve cela plutôt honnête de sa part. Bon, maintenant que je suis formée, elle profite de mes compétences pour rédiger ses actes!!

Former quelqu'un n'est pas permis à tout le monde, sans vouloir faire de mauvais jeu de mots. Quand le notaire s'engage à former un stagiaire, il doit tout simplement exécuter le contrat.
Alors pourquoi ne pas former les notaires à former leurs futurs stagiaires?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Exemples de "maîtres de formation"...   Jeu 1 Aoû 2013 - 20:20

Bonjour Norzem,
Merci beaucoup de ce témoignage qui devrait ouvrir les yeux de notre amie pepita. Là aussi tu es passée par la catégorie "zéro étoile" pour reprendre ses termes.
Espérons que d'autres utilisateurs nous feront connaître leurs propres témoignages en positif comme en négatif, bien entendu.
Bonnes vacances estivales.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Maîtres de stage du notariat et capacité à former   Dim 1 Sep 2013 - 12:12

Bonjour à tous,
Voici la réflexion d’un correspondant ami, à propos du problème évoqué dernièrement ici, sur un total manque de contrôle de la réelle "capacité pédagogique à former" des "maîtres de stage" du notariat.
«C’est un vaste et récurent problème que celui du tutorat, en particulier, et, en général, des caractéristiques des personnes qui s'investissent dans la formation ou en sont chargées plus ou moins volontairement.
Il ne faut pas toujours être négatif, le décret de 2013 qui a réformé celui de 1973 a, entre-autre, fait un pas significatif dans cette optique par la création d'un agrément préliminaire pour les notaires chargés de formation. La pratique de cette nouvelle institution n’est pas encore connue, mais ce sera le CNEPN qui sera l'instrument de l'affaire. Cependant, on ne se fait plus trop d'illusions et nous savons bien qu'aucun dispositif juridique, d'aussi bonne intention soit-il, n'est efficace s'il n'est appliqué par des gens de bonne volonté.
Pour l'instant, divers arrêtés d'application du décret modificatif précité ne sont pas encore pris.»

Affaire à suivre dans les prochains mois, donc.
Bien cordialement.


Dernière édition par RWM le Mer 18 Sep 2013 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auré



Nombre de messages : 8
Localisation : Région PACA entre Avignon et Nîmes!
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Mer 18 Sep 2013 - 16:40

Bonjour,

Je vous lis régulièrement mais je ne poste presque jamais.....

Je cherche des renseignements sur l'obtention du diplôme de notaire par la voie interne avec l'examen de contrôle des connaissances techniques.

Je viens de me renseigner sur la voie d'accès, la formation à suivre avant l'examen mais je voudrais lire et échanger avec des personnes qui ont suivi cette formation et eu recours à l'obtention du diplôme par cette voie d'accès?

La formation à suivre avant l'examen est t'elle difficile? faut-il avoir de solides connaissances pour suivre la formation avant l'exam?la réussite à l'examen est-elle importante?

Pour information j'ai suivi le cursus suivant : DUT carrières Juridiques, diplôme de premier clerc (2007) et depuis seul clerc polyvalent dans une toute petite étude (actuellement C1)

Merci par avance de vos réponses....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Examen de contrôle des connaissances techniques.   Jeu 19 Sep 2013 - 20:35

Bonjour Auré,
Voici quelques éléments de réponse qui m'ont été fournis par un collègue diplômé notaire via l'ECCT et aujourd'hui membre d'un jury d'examen de cette formation :
La préparation à l'examen de contrôle des connaissances techniques (ECCT dit "voie sociale" ou "voie interne") se déroule en deux ans et demande un effort personnel intense.
Son niveau est élevé et pour s'en faire une idée il conseille de demander au CNEPN, les annales (écrits et oraux) de l'examen, qui depuis deux ans sont publiées.
Les épreuves présentent une connotation à la fois pratique et théorique : compte tenu de son cursus, le candidat potentiel a tout intérêt à reprendre les données théoriques et, surtout, à s'habituer aux mécanismes de raisonnement et de présentation universitaires.
Il est fortement conseillé, avant de s'inscrire à la préparation, de consacrer plusieurs mois à un effort personnel de remise à niveau - lecture assidue de revues juridiques - reprise de manuels à jour – etc.
Avant que la préparation ne soit obligatoire le taux de réussite était de - de 1/10 ; depuis il est passé à + 4/10 ce qui est un ratio tout à fait normal pour ce type d'examen.
Bonne chance et cordialement à ton écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liloo



Nombre de messages : 156
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Ven 20 Sep 2013 - 11:51

Oh bein oui le taux de réussite est même supérieur à celui du CQP compta qui est d'environs 1/15 ^^....

Faut foncer!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Comparer ce qui est comparable...   Ven 20 Sep 2013 - 13:18

Bonjour liloo,
Certes un taux de réussite, n'est qu'un pourcentage, mais comment oses-tu vouloir comparer un CQP, quel qu’il soit, avec un diplôme de notaire quel qu'il soit également. Désolé de te le dire, mais ce n'est pas du tout du même niveau et l'investissement intellectuel personnel nécessaire à la réussite d'un CQP est, tout de même, nettement moindre que celui d'un ECCT! Et ce que je dis là, n'est pas pour moquer qui que ce soit, chaque titulaire d'un diplôme a autant de mérite à mes yeux d'autodidacte.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liloo



Nombre de messages : 156
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Ven 20 Sep 2013 - 20:23

Oui bon c'était juste une petite blague.... Mais c'est pas grave....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Profession notaire, quelques modalités d'accès.   Dim 22 Sep 2013 - 20:51

Ci-après les références de trois arrêtés du MINISTÈRE DE LA JUSTICE à bien connaître, lorsque l’on se destine à la profession de notaire :

Arrêté du 8 août 2013 fixant les modalités de l’examen par modules et du rapport de stage en vue de l’obtention du diplôme de notaire

Arrêté du 8 août 2013 fixant les modalités de la sélection des dossiers pour l’accès aux centres de formation professionnelle de notaires

Arrêté du 8 août 2013 fixant la liste des diplômes admis en dispense du diplôme national de master en droit pour l’exercice de la profession de notaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Auré



Nombre de messages : 8
Localisation : Région PACA entre Avignon et Nîmes!
Date d'inscription : 11/03/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Jeu 26 Sep 2013 - 16:31

Merci pour votre réponse RWM...

J'ai appelé de mon côté un CFPN qui propose cette préparation.
L'interlocutrice m'a indiqué le même taux de réussite depuis la mise en place de cette préparation. Il n'existe que 5 CFPN qui proposent cette formation.
Effectivement le travail personnel est primordial car seulement 19 journées de formation sur 2 ans ne permettent d'être au niveau au moment de l'exam...
Je vais essayer d'obtenir les annales pour voir à quoi s'attendre...

Je vous tiendrai au courant si je m'inscris en septembre 2014...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: DIF / COMPTE PERSONNEL DE FORMATION   Ven 4 Oct 2013 - 16:08

Lu dans LIAISONS SOCIALES MAGAZINE n° 144 de septembre 2013 :
«  LES ESPOIRS (déjà) DÉÇUS DU COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) »
Ce devait être un  dispositif universel et ambitieux, le CPF pourrait bien n’être qu’un DIF vaguement amélioré.
« Quelle usine à gaz ! » selon certains qui plaident plutôt pour une orientation du CPF vers deux publics prioritaires :
- Les personnes arrivées sur le marché du travail sans le « bagage minimum de compétences pour s’insérer socialement et professionnellement » ;
- Et celles qui veulent « bénéficier de nouvelles qualifications une fois quitté le monde de la formation initiale ». Avec un objectif : gagner au moins un niveau de qualification au cours de la vie professionnelle.
Ce deux situations, bien que très différentes, requièrent un véritable accompagnement du demandeur dans la définition de son projet professionnel et de son parcours de formation. La mise en œuvre du compte personnel de formation est donc liée à celle du Service public de l’orientation « qui est encore trop marqué par une Éducation nationale convaincue de les savoirs essentiels ne s’acquièrent qu’en formation initiale » selon d’autres.
Si le compte personnel de formation vise à faire progresser les bénéficiaires d’au moins un niveau de qualification, il devra accepter de miser sur des pédagogies innovantes permettant aux moins qualifiés de surmonter les mauvais souvenirs que l’échec scolaire leur a laissés. Quitte à demander aux bénéficiaires de participer à leur financement : « Après tout, si le compte personnel de formation vise à responsabiliser le salarié à l’égard de son employabilité, il n’est pas illogique de lui demander de le cofinancer, estiment d’autres encore. En Allemagne, des systèmes d’abondements et d’incitations fiscales rendent les salariés réellement acteurs de leur formation ». Inutile de dire que les syndicats sont modérément emballés par l’idée. Les débats à venir promettent d’être agités. Et la mise en œuvre du CPF, annoncée pour le 1er janvier 2014, encore incertaine…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Clause de dédit formation   Jeu 21 Nov 2013 - 15:54


CLAUSE DE DÉDIT FORMATION

Un salarié peut-il être tenu de rembourser à son employeur les rémunérations qu’il a perçues durant sa formation, au motif qu’il a quitté l’entreprise de façon prématurée ? Non, une telle clause contractuelle est nulle, précise la Cour de cassation : « Attendu… que toute action de formation suivie par un salarié pour assurer son adaptation au poste de travail constitue un temps de travail effectif et donne lieu pendant sa réalisation au maintien par l’entreprise de la rémunération ; qu’il en résulte que la clause de dédit-formation, qui prévoit qu’en cas de départ prématuré, le salarié devra rembourser les rémunérations qu’il a perçues durant sa formation, est nulle… »
(Cassation, chambre sociale, n°11-16032, 23 octobre 2013.)
Mais attention, en toute logique, un employeur est autorisé, dans le cadre d'une clause de dédit-formation à réclamer en cas de démission des salariés concernés, le remboursement des frais engagés pour la formation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Formation professionnelle... une priorité.   Sam 21 Déc 2013 - 21:12

LA FORMATION RESTE UNE PRIORITÉ
La formation professionnelle reste prioritaire pour 69% des entreprises. Dans les faits, 64% d'entre elles ont formé leurs salariés en 2013, soit autant qu'en 2012, d'abord pour renforcer les compétences des salariés (84%), puis l’efficacité de l'entreprise (67%), enfin pour favoriser le développement individuel (59%). C'est ce qui ressort de l'enquête annuelle "Conjoncture 2013-2014" menée pour OPCALIA par le cabinet MAJORS CONSULTANT via Internet entre le 10 octobre et le 22 novembre 2013, auprès d'un échantillon de 2139 répondants (chefs d'entreprise, responsables RH, responsable formation...)

(Source : ENTREPRISE ET CARRIÈRES n°1171 du 17 au 23 décembre 2013)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Réforme de la formation professionnelle   Sam 1 Mar 2014 - 20:55

CALENDRIER DE LA REFORME
SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE
"L'examen du projet de loi sur la formation professionnelle, l'emploi et la démocratie sociale, s'achèvera fin février 2014 et la loi sera promulguée fin mars. Tous les décrets d'application devraient être publiés fin août/début septembre, pour une entrée en vigueur de la loi au 1er janvier 2015." a précisé Emmanuelle WARGON, déléguée générale à l'emploi et à la formation professionnelle à l’université d'hiver de la formation organisée par Centre Inffo à BIARRITZ en janvier 2014.

LES CINQ THÉMATIQUES LES PLUS DEMANDÉES en 2013
par 560 entreprises privées et publiques, selon la Société Place de la Formation, sont :
1/ Les langues (27%, dont 13% pour le seul anglais)
2/ L'informatique (10%)
3/ Le développement personnel (8%)
4/ La sécurité-qualité (8%)
5/ Le management (7%)

LA VÉRITÉ SUR LA MUTUALISATION DES FONDS
La note d'analyse DARES - ministère du Travail de janvier 2014 n° 007 donne enfin la réalité de la mutualisation des fonds de la formation et casse bien des idées reçues. "Les entreprises de moins de 20 salariés reçoivent chaque année de la part des OPCA de l'ordre de 500 millions d'euros de plus de ce qu'elles ont versé, en provenance des entreprises de taille supérieure", affirme le ministère. Ceci représente un abondement de 80% pour celles de moins de 10 salariés et de 40% pour celles de 10 à 19 salariés. En corollaire, cet abondement entraîne une perte de 10 à 25% pour les entreprises de 20 salariés et plus. Ainsi, en 2011, les entreprises de 2000 salariés ont versé 268 millions d'euros (soit 0,2% de leur masse salariale) de plus que ce qu'elles ont perçu.
Globalement, la mutualisation sur le plan profite aux entreprises de 50 - 500 salariés. Les éléments et constats de l'analyse détaillée, désavouent les "Instituts" affirmant que la mutualisation est une vue de l'esprit et que tout cela ne sert qu'à financer le paritarisme (même s'il y a des points à améliorer). Ils jettent aussi un trouble sur les analyses parlementaires qui ont débouché sur plusieurs réformes.
Une manière de tirer un signal d'alarme?

(Source : ENTREPRISE ET CARRIÈRES n°1179 du 11 au 17 février 2014)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liloo



Nombre de messages : 156
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Mer 5 Mar 2014 - 19:40

Coucou,

Petite question, ma collègue prépare le concours de droit local Alsace Moselle.

Elle suit donc des cours obligatoires une fois par semaine environs.

On se demande si ces journées de cours devaient être considérées comme des journées travaillées ou comme des journées d'absence auquel cas il lui faut poser congés.

En fait comme il s'agit d'une formation "perso" il n'y a pas d'accord officiel du notaire.

Merci pour vos avis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Préparation du concours de droit local ALSACE MOSELLE   Jeu 6 Mar 2014 - 18:43

Bonjour liloo,
Pour tenter de te répondre, pourrais-tu nous préciser, ce qu'est "une formation perso"? C'est une notion que je ne connais pas encore en matière de formation professionnelle.
Cela dit, ta question devrait réjouir notre ami marzolf, grand défenseur et spécialiste du droit local ALSACE MOSELLE.
Bien cordialement à te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Jeu 6 Mar 2014 - 23:35

Bonsoir RWM,

J'ai failli me prendre au jeu et répondre vraiment à ce qui est un peu une provocation, non ?

Négatif, pointement je le ferai, pas, nullement, zéro. Refus.

Dommage sans doute; mais si je suis souvent HORS SUJET, ami RWM, note que je suis surtout HORS JEU; tu as du mal à le comprendre et surtout, à comprendre vraiment comment ceci arrive. Bref.

Plus sérieusement, tu as tort de ne pas t'intéresser de beaucoup plus près au "droit local".
Soit dit en passant, c'est ici un lobby dans le lobby du notariat; une sorte de concentré de tout ce que le notariat contient de meilleur ... et de pire.
Tu sais que je suis assez favorable à la vénalité en Alsace, comme de très rares notaires mais il y en a, et comme de plus rares clercs encore, parmi lesquels ceux qui se demandent parfois si la non vénalité actuelle ne serait pas un concept relativement flou, voir filou disent des malveillants que je dénonce (en lisant par exemple un obscur et vraiment très curieux projet (?) qui se promènerait par ici, tombé de je ne sais pas où, un projet de 'convention' entre notaires autour de licenciements économiques lors d'un changement de titulaire d'une étude; peut-être seulement un sujet de cas pratique pour bizutages de l'enseignement délivré aux candidats au concours de droit local dont parlait Liloo, diraient les pires malveillants ? ).

La fréquentation, près du porte manteau et des vestes tournées, froissées et retournées qui pouvaient s'y trouver suspendues, d'un actuel président d'honneur de l'Inafon, toujours fort bien introduit par ici je pense, et ceci à un moment clé de l'histoire de la fédé, ceci aurait du faire de toi un plus authentique spécialiste en la matière du droit local que moi, non ?

Ceci étant, si Liloo pouvait nous en dire plus sur cette formation à la fois perso et obligatoire de sa collègue, le débat pourrait être recentré de manière plus clerc par moi même, et plus claire encore par RWM.

Il ne serait d'ailleurs pas inutile de répondre ensemble aux deux derniers post de Liloo, mais il est hélas déconseillé à un farfelu comme moi de le faire, parce que sous fifre à vie dans le notariat, ou bien exclu du notariat je suis parfaitement inaudible malgré tous mes moulinets de Don Quichotte. Ceci faute d'un diplôme de notaire (plus le concours de droit local ici) ou d'un diplôme équivalent... Et surtout faute d'être reconnu comme un principal ou "d'avoir trouvé ma place dans le notariat", ce qui dans la bouche d'anciens syndicalistes semble revenir au même. Ah les principaux, cette satanée catégorie disparue hors de laquelle il est cependant impossible, pour la vieille garde syndicale s'entend, de concevoir une relève adoubée, nom de Zeus.

Si c'était pas du bon hors sujet et du bon blabla là, alors là! Yaka demander RWM.

PS.- Liloo,  il y a, au pays des bredelà, un membre tout à la fois de la grande famille du notariat et du syndicalisme notarial..., syndicaliste d'ailleurs très sympa avec diplôme de notaire et concours de droit local, eh oui ceci EXISTE; lui il saura répondre et confirmera peut-être que les jeunes gens engagés dans un cursus débouchant sur la fonction de notaire ont, eux, de fait, un "plan de formation". Les entretiens annuels et tout ce bazar pour épaissir confortablement la convention collective sous le cul de nos Maîtres, c'est de l'inutile quincaillerie de syndicalistes suppôts du code du travail et des charges sociales anti compétititives etc. Pourquoi se soucier de la formation des clercs ? Je vous le demande. Dans vingt ans, il n'y en aura plus car les notaires n'en veulent plus. Ils font à leur échelle, avec les "non taire" et contre les clercs,exactement ce qu'ils dénoncent chez les avocats. La "politique du nombre". Nos amis principaux syndicalistes nous ont laissé un bel héritage, non ? Ca c'est de la provoc, ami RWM.
Tu me diras, camarade, ce que tu penses de cette pleine page du Monde du 1er mars 2014. Je te l'ai envoyée au syndicat de Paris (en voie de disparition il paraît) où tu la trouveras puisqu'on ne peut pas trouver un exemplaire du Monde au milieu de notre nombril jacobin. Là. Normalement, RWM devrait être un peu plus chaud que moi maintenant. Affreux RWM.

Très cordialement!


Dernière édition par marzolf le Lun 10 Mar 2014 - 17:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Hors sujet...   Ven 7 Mar 2014 - 1:15

Bonsoir marzolf,
En matière de blabla hors sujet, tu es un phénix, par contre lorsqu'il s'agit de donner une réponse intelligible et pratique à une collègue alsacienne, tu es complètement nul...
Je ne comprends pas comment un clerc de notaire, normalement en activité, peut être aussi intellectuellement obtus ???
Avoir une telle attitude, c'est franchement désespérant. J'ai bien compris il vaut mieux ne rien te demander de concret ici.
Dont-acte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Ven 7 Mar 2014 - 4:54

Bonjour RWM,
Je ne suis plus clerc de notaire et mon point de vue sur cette profession ne peut être exempt d'une certaine amertume, compte tenu de l'investissement considérable que j'y ai fait.
Por ce qui est de Liloo, il est impossible de lui répondre à partir des élément qu'elle fournit.
Je veux bien m'occuper du sort terrible des jeunes gens futurs notaires mais;
1/ J'en ai assez d'en trouver de pas toujours délicats en travers de mon chemin,
2/ Qu'ils se montrent un peu plus attentifs et respectueux de leurs collègues clercs; alors je m'occuperai aussi de leurs cas où syndicalement, il y aurait fort à faire.
En somme Liloo, dis à ta collègue de toquer à la bonne porte.
Depuis des mois que je cherche du boulot dans le notariat, et que j'en trouve parfois en cdd, je me fais doubler par des jeunes gens sur le chemin des diplômes notaire ou par des gamins, dans les deux cas payés au rabais. Je dis stop et si mes amis syndicalistes se voilent la face sur un problème qu'ils ont d'ailleurs contribué à créer, pourquoi devrais-je me plier en quatre syndicalement alors que l'on n'entend pas ce que je dis?
Nul ou pas, je dis basta; et d'avoir gagné un procès contre un (en fait trois) notaires dont je ne dirais pas ici tout le bien que je pense, ne me fait pas oublier qu'ils ont brisé ma carrière et abimé ma vie.
Amie Liloo, continue à observer les choses comme tu le fais, assez bien je pense. Comme Pepita et d'autres ici, avec un peu de distance  et d'humour parfois.
Tout ceci n'enlève rien au grand respect que j'ai pour l'investissement de Rwm. Un investissement syndical sans issue, compte tenu de l'aveuglement de certains de nos camarades sur les difficultés que rencontrent des clercs tels que moi.
D'autres vont capitaliser le mécontentement des clercs lors de prochaines élections. Ne vous étonnez pas si celà se produit.


Dernière édition par marzolf le Lun 10 Mar 2014 - 17:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
liloo



Nombre de messages : 156
Age : 33
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 16/12/2009

MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Ven 7 Mar 2014 - 11:08

Wow! j'ai du tout relire trois fois....

Juste une petite mise au point, ma collègue, qui est certes "éventuelle" future notaire, est pour l'instant salarié, tout comme nous.

Pour le moment elle "récupère" les heures de cours en faisant des heures supplémentaires.

Elle ne m'a rien demandé, mais comme c'est moi la comptable et que je suis syndiquée, je n'aimerai pas qu'une collègue, même future notaire, soit lésée. Disons ce qui est, je l'aime bien. Wink

Je parlai de formation perso, je ne sais pas trop pourquoi en fait. Peut être par ce que ayant déjà passé ce concours une fois, ne l'ayant pas eu elle n'était pas certaine de vouloir le repasser cette année, et n'en n'avait donc pas parlé lors des entretiens annuels, donc il ne fait pas parti du plan de formation.

En gros, pour pouvoir passer le concours que l'on peut tenter 3 fois, il faut suivre un certain nombre d'heures de cours la première année.

Ma collègue avait déjà suivi ces heures la première fois, mais elle a choisi de les suivre à nouveau cette année, donc les cours suivi cette année n'étaient plus une obligation pour elle.

Mais est-ce que je peux inscrire ces cours au plan de formation et de fait, ces journées de cours seront considérés comme des jours travaillés.

Je ne sais pas si c'est plus claire, mais je ne peux pas faire mieux.

Merci.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Formation professionnelle   Aujourd'hui à 7:38

Revenir en haut Aller en bas
 
Formation professionnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Formation professionnelle
» formation professionnelle
» Formation professionnelle & droit à la formation
» REMBOURSEMENT FORMATION PAR L'OPCA-PL
» POINTS DE FORMATION NON MENTIONNES SUR FICHE DE PAIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE-
Sauter vers: