SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 CHOMAGE TECHNIQUE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
cyclone



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: CHOMAGE TECHNIQUE   Sam 17 Jan 2009 - 1:02

Bonsoir
Je viens de tomber sur votre site " merci pour toutes ces infos ".
Je travaille dans une étude composé de 7 salariés et 2 notaires associés. Face à la crise, mes patrons viennent de nous annoncer qu'à partir du 1/02/2009 nous passerons à 4 jours par semaine. Soit en chomage technique pour 1 journée par semaine. Personne n'est capable de nous dire qu'elle sera notre perte de salaire. Au niveau des textes il parle d' une indemnisation éventuelle de la part de l'employeur à hauteur de 60% (à compter du 01/01/09) du salaire brut calculé sur la perte.... est ce une obligation de l'employeur ?
Quelqu'un pourrait il m'aider à résoudre ce mystère.
Je vous remercie pour vos réponses...
Bon courrage à tous... Le notariat travers une dûre épreuve...." Surtout pour les salariés ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Chômage technique et chômage partiel   Sam 17 Jan 2009 - 1:28

Bonsoir cyclone,
Bienvenue sur le forum des salariés du notariat. Si j'ai bien compris tu n'avais jamais entendu parlé de notre forum des salariés du notariat et par voie de conséquence de la FGCEN-FO avant ce soir. Surprenant tout de même, lorsque l'on sait que ce syndicat existe dans le notariat depuis 1926... et le forum depuis plus de 2 ans. Autrement dit, quand tout va bien, tout le monde s'en fout...
Des réponses à ta question ont déjà été postées par mes soins :
- le 5 décembre 2008, dans le sujet "Conjoncture actuelle" du présent forum,
- Et le 17 décembre 2008, dans le sujet "chômage partiel" justement.
Il suffit de bien chercher.
Bon courage et toujours à ton écoute.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyclone



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Sam 17 Jan 2009 - 14:02

Bonjour à tous
Merci RWM de ta réponse très rapide... Very Happy
J'ai bien entendu déja entendu parlé du syndicat FO (élection des Prudhommes du 3/12/2008 à laquelle j'ai évidemment participé...et fait participer mes autres 6 collègues qui n'en voyaient pas trop l'intérêt, mais bon passons, elles y ont quand même participés...). Je ne crois pas que les gens se moquent de ce qui se fait dans le notariat, mais il est vrai que l'on pense toujours être à l'abri de toutes démarches contre nos employeurs, jusqu'au jour où.... Sad
Concernant le chomage technique j'ai imprimé la circulaire 248/2008 que je m'empesse de lire. Nos patrons nous ont parlé de l'allocation spécifique mais absolument pas de l'allocation conventionnelle. Ils nous ont clairement dit que nous aurions le droit à une indemnité de 2.44 € par heure chomée. C'est tout.... et d'après eux aucune autre indemnité que ce soit... Une de mes collègue à téléphoné hier à la DDTEFP qui lui a parlé de la garantie de 60% du salaire horaire brut versée par l'employeur.
Cette allocation est - elle obligatoire ? Je me pose la question suivante: si l'employeur doit nous verser 60 % du salaire horaire brut et qu'il ne sera indemnisé que de 2.44 € quel intérêt à t-il de nous mettre au chomage technique ?
J'avoue ne rien y comprendre du tout !!! confused
Et je crains surtout que mes employeurs nous fassent avaler ce qu'ils veulent...Ils nous ont dit que de toute façon avec ou sans accord de la DDTEFP nous passerions à 4/5 à compter du 1/02/2009.
Merci encore pour ton écoute et bon week-end à tous.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Indemnisation du chômage partiel   Sam 17 Jan 2009 - 21:07

Bonsoir cyclone,
Tout d'abord, merci de ta participation aux dernières élections prud'homales. Il me semble difficile dans une démocratie comme la nôtre, d'exiger le bon fonctionnement de la justice et de ne pas participer aux élections prud'homales, sous prétexte que l'on n'en a pas besoin dans l'immédiat ou qu'il s'agit d'une justice consulaire.
Comme toi, je regrette très souvent le manque de civisme de nos collègues du notariat, voire des français en général.
Nous pourrons nous en rendre compte encore cette année, puisqu'il y aura en mai prochain (2009) les élections (uniquement par correspondance) dans les Chambres de notaires et les Conseils régionaux de notaires, siégeant en COMITE MIXTE. Des structures paritaires originales à maintenir ... mais avec qui et jusqu'à quand? J'espère que tu pourras porter ta candidature avec de nombreux collègues de ton département.
C'est important : " Se syndiquer, n'est pas contre les patrons, mais pour soi, afin de bien connaître les règles sociales qui accompagnent toute notre vie professionnelle."
A propos du chômage partiel : Je n'ai pas chez moi, toute la documentation sur le sujet, aussi je te conseillerais de t'adresser directement à l'ASSEDIC afin d'obtenir des informations écrites fiables à 100%, selon ton cas personnel et celui de ton étude ou office notarial.
J'ignore si le Notariat est signataire de l'accord du 21 février 1968 relatif à l'allocation conventionnelle (Le CSN n'étant pas adhérent du Medef) où s'il existe des accords particuliers.
A ma connaissance, le salarié en réduction partielle d'activité perçoit une seule allocation : l'allocation conventionnelle versée par l'employeur, ce dernier se faisant ensuite rembourser l'allocation spécifique à la charge de l'Etat (2,44 € pour les entreprises dont l'effectif ne dépasse pas 250 salariés). Le quota d'heures indemnisable par année civile est de 600 heures avec possibilité de dépassement sur demande de l'entreprise.
L'allocation conventionnelle versée par l'employeur est selon l'accord du 21 janvier 1993, de 50% du salaire horaire brut avec un minimum fixé à 4,42 € pour chaque heure chômée.
Ta question : "Si l'employeur doit verser 60% du salaire à son salarié au cas de chômage partiel, en n'étant indemnisé que de 2,44 € l'heure, quel intérêt a-t-il?"
Ma réponse : Entre un salaire à 100% et un coût à 60% (moins quelques bricoles) il économise au moins 40%, y compris sur les charges. C'est déjà ça de gagné, tout en conservant son personnel, en vue de la reprise qui viendra bien un jour ...
Un petit conseil d'ami du Forum, si tu ne veux pas avaler ce que ton patron souhaite te faire avaler, syndiques-toi. C'est pas cher et ça peut rapporter gros !!!
Tiens nous au courant de l'évolution de ta situation. C'est toujours intéressant pour l'information de nos visiteurs du Forum.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Calcul des primes et chômage partiel   Sam 17 Jan 2009 - 22:03

CALCUL DES PRIMES AVEC LES INDEMNITES DE CHOMAGE PARTIEL

A la suite de son départ en retraite, une salariée a demandé des rappels de salaire au titre de diverses primes, au motif que les indemnités de chômage partiel dont elle a bénéficié n'ont pas été prises en compte dans l'assiette de calcul de ces primes. Les juges suivent la salariée. Les indemnités de chômage partiel, qui se substituent aux salaires, doivent être intégrées à l'assiette des rémunérations servant au calcul de la prime de treizième mois. La solution est identique pour une prime d'ancienneté et une prime d'assiduité. La Cour de cassation confirme.
(Réf. Cour de Cass. chambre soc. 4 juillet 2007, pourvoi n°06-42.322)

Source : trouvé sur le site internet de ... devinez ??? l'Office notarial de BAILLARGUES (Hérault) Chapeau et merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Chômage partiel et allocation conventionnelle   Mer 21 Jan 2009 - 2:27

Bonsoir Cyclone,
Renseignements pris, le CONSEIL SUPERIEUR DU NOTARIAT n'a jamais signé l'accord du 21 février 1968 relatif à l'allocation conventionnelle. Une demande d'inscription de ce sujet à l'ordre du jour d'une prochaine réunion de la Commission Mixte Paritaire, par une organisation syndicale, est prévisible dans les semaines à venir.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cyclone



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Mer 28 Jan 2009 - 23:08

Bonsoir
Merci beucoup RWM pour tes renseignements... Smile
Les démarches se poursuivent à l'étude concernant le chomage technique. J'ai eu un contact avec une personne d'une autre étude (syndiqué) qui me conseille de refuser le chomage technique. Peut-on refuser ? confused Et quelle en est l'incidence... un licenciement économique.
Le problème c'est que je suis l'unique comptable de l'étude et comment vont - ils pouvoir me licencier ! A part me harceler pour que je démissionne, je ne vois pas d'autres possibilités...
C'est la galère surtout par rapport à mon poste. Cela ne peut qe mal se passer...car effectivement si nous passons en 4/5 ème avec une méga perte de salaire pour tous les salariés, quelle sera ma réaction quand ils vont me demander leurs prélèvements... les boulles.... Embarassed
Je n'ai pas ma langue dans ma poche et je crains le pire...
Je vous tiens au courant de la suite des évènements.....
J'effectue les démarches afin de me syndiquer moi aussi...
Bonne soirée à tous et surtout bon courrage pour les mois à venir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Ven 30 Jan 2009 - 0:31

Bonsoir cyclone,
La mise au chômage technique est une décision patronale. Aussi, je ne vois pas comment des salariés pourraient s'opposer à ce qui est un acte de gestion entrepreneurial. Les offices de notaire ne sont pas co-gérés que je sache. Une telle décision vise à éviter (temporairement souvent), des licenciements économiques...
Pour conclure, la comptabilité notariale est un métier très important, dans un office correctement géré. C'est un métier au moins aussi important que celui de clerc par exemple. Pourquoi, serais-tu victime du seul service "supprimé" dans le cadre d'une restructuration d'office?
Enfin, tant que les salaires et les charges sociales de l'office sont payées, je ne comprends pas pourquoi tu "aurais les boulles" à laisser tes employeurs, prélever leurs gains.
Surtout n'attends pas la catastrophe finale, pour te syndiquer. Le syndicat ne peut pas vivre sans adhérents et s'il est "mort" entre-temps, ce sera trop tard pour toi.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: temps de crise   Mer 25 Fév 2009 - 2:00

Bonsoir à tous.

Les temps sont moroses. Comme dans les autres études, on a informé des problèmes de trésorerie de l'étude en cette période.

Ce qui est vrai, on a une vraie vue de l'évolution du CA mois par mois merci la DQN.

On est dans notre premier mois critique critique. On a donc été informé que si d'ici 1 à 2 mois, ça reste comme ça ou ça se dégrade, il y aura lieu de prendre des mesures peu agréables.

Avenant aux contrats (réduction temps de travail avec baisse du salaire) dans un premier temps ou licenciement économique si aucun accord n'est trouvé entre le salarié et les patrons.

Ma position, faire un effort (relatif) pendant quelques mois pour sauver des emplois ok. On est une entreprise, on est solidaire. Enfin c'est ma position, chacun ira de son propre argument(et la solidarité s'en va souvent devant les intérêts personnels..)

Mais sans trop durer car si crise plus grave j'aurai quelques mois plus faibles pour le calcul du chomage.

Le problème, c'est dire non et espérer que les 23 prochains mois aspirent à un nouvel emploi dans de bonnes conditions ou oui en étant compréhensif et les poches vidées....

Je vois que CSN et syndicat se motivent à trouver des solutions. Tant mieux mais vaudrait mieux du vite négocié que du très bien négocié et tardif.

Mes questions nombreuses sont:

Je suis en forfait jours, comment imaginer une réduction du temps de travail? Pour moi réduire le nombre de jours à l'année de tant de pourcentage et salaire qui décroit d'autant......
Est ce possible et envisageable ?

De plus je compte acquiescer un éventuel avenant que sur une durée déterminée renouvelable à la discrétion du salarié. Ainsi je reviens ds x mois à plein temps en attendant les mois de préavis d'un éventuel licenciement.

Rien n'est imposé ni proposé à ce jour. Wait and see mais informé il faudrait mieux être.

Enfin en cas de licenciement économique, si l'activité repart, doit on embaucher par priorité les licenciés ? et si oui conserve t on le même contrat de travail (points....) ?

Un grand merci par avance à ceux qui me répondront.

Et courage à tous, il y a bien un jour où les gens acheteront de nouveau des immeubles !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Salarié en forfait jours et chômage partiel   Mer 25 Fév 2009 - 2:59

Bonsoir fr59000,
Tes questions, telles que j'ai pu les identifier, sont au nombre de trois.
Voici mes réponses succinctes :
1/ Pour moi un salarié en forfait jours peut parfaitement être mis en chômage partiel. Aussi je ne comprends pas pourquoi, tu voudrais impérativement signer un avenant à ton contrat de travail dans le cadre d'une procédure économique. N'aurais-tu pas lu le FAXINFO n°32 récemment diffusé dans toutes les études de France ?
2/ Idem pour ta question n°2 ???
3/ Dans le cadre d'un licenciement économique l'employeur doit obligatoirement proposer au salarié licencié, une priorité de réembauchage pendant un an à compter de la date de la rupture de son contrat de travail dans tout emploi devenu disponible et compatible avec la qualification qu'il possédait au moment de son licenciement et, le cas échéant, avec la nouvelle qualification qu'il a pu acquérir postérieurement s'il en a informé l'employeur. Pour bénéficier de cette priorité, le salarié doit avoir manifesté auprès de son employeur le désir d'en user dans un délai de 12 mois à partir de la date de rupture de son contrat de travail (Code du Travail article L 1233-45)

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: re   Mer 25 Fév 2009 - 3:07

Bonsoir,

Je me passerai bien d'un avenant !

Le fax a du être perdu dans le broyeur........

Dans mes recherches, j ai vu qu'un contrat forfait jours ne pouvait subir de reduction de temps de travail donc chomage partiel.

Alors qu'il est possible par contre d'être au chomage technique en cas de fermeture temporaire de l'étude.

Enfin, ce que j en ai compris....

Est il possible d'avoir une copie dudit fax?

voilà le lien de ce que j'ai trouvé sur le net :

http://www.oise.pref.gouv.fr/Site/actualites2009/chomage_partiel/notice_explicative_chomage_partiel.pdf

"Remarque : les salariés sous convention de forfait en heures ou en jours sur l’année peuvent, en cas de suspension d’activité
(mais pas de réduction d’activité), être placés au chômage partiel. Dans ce cas, il vous est conseillé de contacter la DDTEFP
pour connaître les conditions d’indemnisation."


Merci pour cette aide.


RWM a écrit:
Bonsoir fr59000,
Tes questions, telles que j'ai pu les identifier, sont au nombre de trois.
Voici mes réponses succinctes :
1/ Pour moi un salarié en forfait jours peut parfaitement être mis en chômage partiel. Aussi je ne comprends pas pourquoi, tu voudrais impérativement signer un avenant à ton contrat de travail dans le cadre d'une procédure économique. N'aurais-tu pas lu le FAXINFO n°32 récemment diffusé dans toutes les études de France ?
2/ Idem pour ta question n°2 ???
3/ Dans le cadre d'un licenciement économique l'employeur doit obligatoirement proposer au salarié licencié, une priorité de réembauchage pendant un an à compter de la date de la rupture de son contrat de travail dans tout emploi devenu disponible et compatible avec la qualification qu'il possédait au moment de son licenciement et, le cas échéant, avec la nouvelle qualification qu'il a pu acquérir postérieurement s'il en a informé l'employeur. Pour bénéficier de cette priorité, le salarié doit avoir manifesté auprès de son employeur le désir d'en user dans un délai de 12 mois à partir de la date de rupture de son contrat de travail (Code du Travail article L 1233-45)

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Salarié en forfait jours et chômage partiel   Mer 25 Fév 2009 - 3:20

Bonsoir fr59000,
Pour obtenir une copie du FAXINFO il suffit d'en faire la demande à l'expéditeur, c'est à dire à la FGCEN-FO à PARIS.
Pour le chômage partiel des salariés en forfait jours, je n'ai pas pu consulter l'inspection du travail car à cette heure avancée de la nuit ses bureaux sont fermés (lol). Tu en sais donc plus long que moi. Je te laisses donc faire la démarche et nous tenir informé. C'est quand même pas les retraités qui doivent toujours bosser ! (lol)
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: re   Mer 25 Fév 2009 - 10:33

Merci de tes efforts,

Si à l'occasion tu peux juste faire un copier coller du paragraphe relatif au non besoin d'avenants du fax info.

Je continue à chercher de mon côté. si tu trouves quelque chose, fais moi signe.

Je vous tiens au courant.

Y a pas de numero vert ni service de nuit à l'inspection du travail? lol

Bon courage aux actifs, retraités et aux malheureux sans empoi.



RWM a écrit:
Bonsoir fr59000,
Pour obtenir une copie du FAXINFO il suffit d'en faire la demande à l'expéditeur, c'est à dire à la FGCEN-FO à PARIS.
Pour le chômage partiel des salariés en forfait jours, je n'ai pas pu consulter l'inspection du travail car à cette heure avancée de la nuit ses bureaux sont fermés (lol). Tu en sais donc plus long que moi. Je te laisses donc faire la démarche et nous tenir informé. C'est quand même pas les retraités qui doivent toujours bosser ! (lol)
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: FAXINFO n°32   Mer 25 Fév 2009 - 12:28

Bonjour fr59000,
Je n'ai pas le FAXINFO en support numérique... Si tu ne veux même pas passer un appel tééphonique pour récupérer un document "gratuit" c'est à désespérer de tout dans le notariat !!!
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: re   Mer 25 Fév 2009 - 14:07

Bonjour,

Rien n'est à désespérer, si j'arrive à taper ici, le combiné d'un téléphone doit être dans ma compétence.

Cordialement,

fr59000

RWM a écrit:
Bonjour fr59000,
Je n'ai pas le FAXINFO en support numérique... Si tu ne veux même pas passer un appel tééphonique pour récupérer un document "gratuit" c'est à désespérer de tout dans le notariat !!!
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: FAXINFO N°32   Sam 28 Fév 2009 - 0:28

Bonsoir fr59000,
Finalement as-tu pu te faire envoyer le FAX N°32?
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: réponse   Sam 28 Fév 2009 - 3:39

RWM a écrit:
Bonsoir fr59000,
Finalement as-tu pu te faire envoyer le FAX N°32?
Cordialement.

Bonsoir,

Oui bien reçu et par mail !

Par contre je fais des recherches pour la spécificité de mon contrat. Il semble, précision prise à d'autres corps de métier que le chomage partiel est incompatible avec le contrat forfait jours ou heures annuel.

Il faut un arrêt d'activité pour rentrer dans les "clous".

C'est ainsi qu'également dans l'automobile, actuellement les cadres sont exclus de fait des réductions de temps de travail dues au chomage partiel.

Je continue à me renseigner donc.

Par contre, il serait bon que cette question soit évoquée lors de la future négociation de branche sur le chomage partiel. Ainsi les quelques contrats forfaits de la profession (il en existe certes mais en province ça reste marginal) seront fixés.

Espérons toutefois que le CA de l'étude remonte sensiblement les prochains mois pour éviter cette réduction "imposée".

Pour ma part, j'ai de plus en plus de doute sur ma volonté de signer un tel avenant surtout si il ne cadre pas à 100 % la spécificité de mon contrat (sans compter la baisse d'une éventuelle future indemnisation au chomage).

Il semble qu'il y ait un léger mieux en immobilier depuis 2/3 semaines en rentrée de compromis.

Pour ma part, 95 % de succession comme d'habitude. Je sors plus de dossiers que d'habitude en espérant palier la faible activité involontaire de mes collègues.

Bonne soirée,

Courage et espoir à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Chômage partiel et convention de forfait   Dim 1 Mar 2009 - 14:32

Bonjour fr59000,
Maintenant que tu es en possession du FAXINFO n°32, qu'en penses-tu?
Je te cite "Il serait bon que cette question (du particularisme des salariés sous convention de forfait résultant de l'article 8.4 de la CCN du Notariat du 8 juin 2001) soit évoquée lors de la future négocition de branche sur le chômage partiel".
Ma réponse personnelle : Un accord de branche est avant tout, destiné à couvrir le plus grand nombre de salariés de la branche professionnelle concernée. Il faut faire très attention, lors d'une négociation nationale de cette envergure, à ne pas trop avancer de cas particuliers, au risque de voir les opposants de tout bord (Car il y en a toujours autour de la table) s'engouffrer dans cette brèche et faire capoter l'ensemble de la négociation...
Cette réflexion est le résultat de mon expérience de négociateur depuis plus de 30 ans et elle n'engage que moi.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Dim 1 Mar 2009 - 22:32

Bonjour,

Je suis en accord / désaccord avec toi. Oui pour le plus grand nombre mais je suis usé et tu as dû l'être aussi que chaque loi, dans notre vie notariale, ne voit sa réelle application qu'après moultes décrets et réponses ministérielles.

En effet, être précis devrait être une exigence dans notre profession.

Mais au sens de l'intérêt général, je serai content que 95 % des salariés du notariat trouvent une solution rapidement.

Je crois entendre que la CDC pourrait via les chambres départementales aider les études en difficulté pour de la trésorerie à court et moyen terme. Tout semble bouger mais il faudra que cette "crise" soit comme pour le capitalisme un déclencheur à une nouvelle conscience de gestion des offices.

En effet mettre de côté pour des jours difficiles (garder une bonne trésorerie) devrait devenir une nouvelle habitude de nos patrons.

Aujourd'hui, je ne leur en veux pas de ces jours difficiles. Mais la crise est cyclique et malheureusement devrait un jour se reproduire (on attend toujours la reprise avant).

Enfin, les compromis reviennent avec les beaux jours à l'étude. Le tout est qu'il n'y ait pas de nouveau coup de gel.

Et la crise nourrit la crise, si le JT nous disait "ça va mieux" le moral des français et de l'économie serait meilleur.

Soyons donc optimistes dans le pécimisme ambiant !

Bref, je deviens hors sujet mais c'est le conjoncture actuelle qui déclenche le problème actuel.

De quoi regretter la pression d'il y a 2/3 ans où on était surchargé de ventes.

Bonne continuation.






RWM a écrit:
Bonjour fr59000,
Maintenant que tu es en possession du FAXINFO n°32, qu'en penses-tu?
Je te cite "Il serait bon que cette question (du particularisme des salariés sous convention de forfait résultant de l'article 8.4 de la CCN du Notariat du 8 juin 2001) soit évoquée lors de la future négocition de branche sur le chômage partiel".
Ma réponse personnelle : Un accord de branche est avant tout, destiné à couvrir le plus grand nombre de salariés de la branche professionnelle concernée. Il faut faire très attention, lors d'une négociation nationale de cette envergure, à ne pas trop avancer de cas particuliers, au risque de voir les opposants de tout bord (Car il y en a toujours autour de la table) s'engouffrer dans cette brèche et faire capoter l'ensemble de la négociation...
Cette réflexion est le résultat de mon expérience de négociateur depuis plus de 30 ans et elle n'engage que moi.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Lun 2 Mar 2009 - 0:22

Bonsoir fr59000,
Tu te trompes, le financement complémentaire du chomage partiel ne résulte ni d'un décret, ni d'une réponse ministérielle.
Il résulte d'un accord national du 21 février 1968 entre le MEDEF et les centrales syndicales.
Le CSN n'étant pas adhérent au MEDEF, nous devons négocier un nouvel accord de branche avec lui, sur la base de ce qui existe dans les autres branches professionnelles couvertes par cet accord du 21 février 1968 et ses avenants.
Si l'accord national existant ne traite pas du financement complémentaire du chômage partiel des salariés sous convention de forfait, c'est qu'il doit y avoir une difficulté juridique quelque part.
Le notariat peut et sait faire beaucoup de choses, mais certainement pas en cette matière spécifique de financement complémentaire du chômage partiel, dont il s'est exonéré depuis plus de 40 ans, une paille !
Il ne faut pas rêver, ni céder au pessimisme ambiant...
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Lun 2 Mar 2009 - 1:20

Re,

On s'est mal compris, je sais que ce n'est ni une loi....

Je faisais un parallèle : juste on maudit souvent la difficulté d'application de lois qui ont besoin d'être explicitées et ensuite il y a les réponses ministérielles...

Je disais juste que plus c'est précis, moins il ya sujet à contreverses.

Merci RWM pour tes réponses.

Bonne soirée.

RWM a écrit:
Bonsoir fr59000,
Tu te trompes, le financement complémentaire du chomage partiel ne résulte ni d'un décret, ni d'une réponse ministérielle.
Il résulte d'un accord national du 21 février 1968 entre le MEDEF et les centrales syndicales.
Le CSN n'étant pas adhérent au MEDEF, nous devons négocier un nouvel accord de branche avec lui, sur la base de ce qui existe dans les autres branches professionnelles couvertes par cet accord du 21 février 1968 et ses avenants.
Si l'accord national existant ne traite pas du financement complémentaire du chômage partiel des salariés sous convention de forfait, c'est qu'il doit y avoir une difficulté juridique quelque part.
Le notariat peut et sait faire beaucoup de choses, mais certainement pas en cette matière spécifique de financement complémentaire du chômage partiel, dont il s'est exonéré depuis plus de 40 ans, une paille !
Il ne faut pas rêver, ni céder au pessimisme ambiant...
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
fr59000



Nombre de messages : 33
Date d'inscription : 10/11/2007

MessageSujet: Bon courage !   Jeu 26 Mar 2009 - 1:35

Bonsoir,

Si j'ai bien retenu, demain grande journée !

Négociation d'un éventuel accord sur le chomage technique avec le CSN.

Bon courage aux élus de la profession.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Chômage et fraudes...   Jeu 2 Jan 2014 - 17:16

SUIVI RENFORCE DES CHÔMEURS
Pour mieux contrôler les chômeurs et détecter les fraudes, Pôle emploi pourra désormais les contraindre à fournir une justificatif en cas d'absence à un rendez-vous. L'organisme aura aussi accès à des informations bancaires en cas de suspicion de fraude (arrêté du 17 octobre 2013, J.O. du 29) et sera informé par l'URSSAF des embauches de demandeurs d'emploi pour éviter les paiements indus.
(Source : Revue Dossier Familial n° 468 de janvier 2014)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Ven 3 Jan 2014 - 10:43

ils feraient mieux d'assurer un suivi pour aider à trouver un emploi plutot que de répondre : vous êtes trop vieux on peut rien pour vous
c'est tellement plus simple de chasser les quelques fraudeurs que d'aider les gens sur le carreau !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Bataille de chiffres   Ven 3 Jan 2014 - 11:42

Bonjour pepita,
Il ne faut pas confondre la fraude et le fonctionnement, très médiocre, de Pôle-emploi.
En effet, il a été répertorié quelque 5254 affaires frauduleuses en 2012, soit plus de 38% de hausse par rapport à l'année précédente. Le nombre de demandeurs d'emploi indemnisés, lui a augmenté de 10% en 2012.
Pour info, la fraude représente plus de 39 millions d'euros (soit l'équivalent d'environ 2320 ans de SMIC). Une paille!
Et il est encore trop tôt pour avoir les chiffres de 2013 !
Bien cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CHOMAGE TECHNIQUE   Aujourd'hui à 9:12

Revenir en haut Aller en bas
 
CHOMAGE TECHNIQUE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» CHOMAGE TECHNIQUE
» Fermeture pour travaux : Congés payés ou chômage technique???
» Plus de carburant.. chomage technique? partiel?
» chômage partiel
» NOUVEAU SYSTEME CHOMAGE PARTIEL 2013

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DIVERS :: CHOMAGE-
Sauter vers: