SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Dim 11 Avr 2010 - 19:11

Eh là! Carton jaune! Serialrédactor aurait sérieusement besoin d'un docteur! tongue Peut être qu'un petit schmoutz affectueux sur le bout du nez lui ferait du bien. Cool Il faut suspendre quelques lustres à ton plafond Serialrédactor, tu y verras plus clair. Il rend bien des services RWM, on est encore assez loin de l'avoir remplacé, hors de question de le mettre au musée. elephant Avant de donner des leçons de syndicalisme, il ne faut pas craindre d'en prendre tout d'abord. Il m'arrive de ne pas être d'accord avec RWM mais je dois me rendre à l'évidence: ses avis ne manquent pas de pertinence et j'ai pu constater personnellement que ses conseils expérimentés sont d'une efficacité redoutable... J'ajoute que je ne l'ai jamais vu refuser le dialogue, même s'il répond parfois vivement. ET ALORS! A mon avis ce n'est pas une raison pour l'invectiver ainsi. Salut l'ami RWM, tu peux tranquillement continuer ton boulot ici, il est reconnu et apprécié. Tu n'as pas besoin de moi pour te défendre mais c'était une bonne occasion de te saluer ce soir. Voilà qui est fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
serialredactor



Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 07/01/2010

MessageSujet: que des ânes dans cette profession   Ven 21 Mai 2010 - 17:40

Je peux vous dire qu'il faut fuir cette profession à moins d'être un passionné sans vie sociale (et donc affective).

Heures supps non rémunérées, harcelement moral au point d'en venir aux mains (ça soulage sur le moment et oui il a du oublié que j'étais un homme...)

Bref un métier ou les femmes brillent par leur présence, et c'est normal puisqu'elles possèdent les atouts propre à leur sexe pour réussir à savoir : patience à tte épreuve, détermination et foi inébranlable en ce qu'elles font!

Bref effectivement je suis passé à autre chose et je peux vs dire que c'est bon je connais enfin les comités d'entreprise, les salaires à la hausse, les primes etc...

Saloute les amis! et n'oubliez pas ..vous valez mieux que ces dinosaures!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Ex-âne notarial devenu bourricot !   Ven 21 Mai 2010 - 17:53

Bonjour serialredactor,
Attendu que tu as toujours le mot pour rire, voici à ton intention une citation qui te correspond tout à fait :

"Un âne à deux pieds peut devenir général et rester un âne."

(Comtesse de SEGUR - "Le Général Dourakine")
Bon vent de la part d'un Dinosaure ... pas mécontent de l'être devenu.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Mer 16 Juin 2010 - 9:00

Bonjour,

Dans mon ex étude, les clercs licenciés ont reçu vendredi une proposition de CDD de trois mois pour commencer...le lundi suivant.
En réalité, c'était par pure obligation d'informer, car la "pressentie" (licenciée éco aussi car il ne pouvaient pas faire autrement : elle était la dernière arrivée à l'étude) avait été mise au courant de la proposition, bien avant les autres...
Peut-être n'y a t il pas non plus de délai à respecter pour cela ?
En ce qui me concerne, la décision du Prud'homme est pour début juillet - j'attends donc sereinement ..et vous tiendrai bien entendu au courant.
Cordialement
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Priorité de réembauche - Obligations de l'employeur   Mer 16 Juin 2010 - 15:27

Bonjour Myosotis,

Ta question : " Quelles sont les obligations de l'employeur, lorsque le salarié licencié a manifesté son désir d'user de la priorité de réembauche ?"

Réponse : L'employeur doit :
- proposer au salarié tout emploi devenu disponible et compatible avec sa qualification. Et-ce, même si le salarié a retrouvé un emploi.
- informer les représentants du personnel des postes disponibles.
- afficher la liste de ces postes.
( Source : www.travail-solidarité.gouv.fr )

Dans le cas que tu évoques, la proposition est respectée et le législateur, n'a pas stipulé de délai minimum entre celle-ci et la date d'embauche... Que demander que plus ?

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Mer 16 Juin 2010 - 23:04

Bonsoir RWM etc..

Mon post ne concernait pas une demande de priorité de réembauche - Un grand merci cependant d'y avoir répondu.

Traumatisés sans doute pour être poursuivis aux Prud'hommes, les Notaires avaient envoyé à tous les clercs licenciés dernièrement, ( quand bien même ils n'avaient pas sollicité de priorité de réembauche ) une proposition de CDD et ce, la veille pour le lendemain : c'était l'objet du post.

Je suis convoquée demain pour un poste qui m'intéresse.
Je me pose seulement la question : s'il apprend par les ex-employeurs que je les poursuis aux Prud'hommes : sa réaction sera-t-elle positive ou négative ?? Elle sera positive s'il est lui-même "droit dans ses bottes"? et négative s'il ne l'est pas..?
Pour information générale, avez-vous des statistiques dans ce sens ? (prud'hommes et ses conséquences).

Car bcq d'employés dans leur droit n'ont pas osé faire appel aux Prud'hommes au cas-où ils se présentaient dans une autre étude....


Merci d'avance

Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Procédure en cours et recrutement   Jeu 17 Juin 2010 - 0:01

Bonsoir Myosotis,
"Qui peut le plus, peut le moins..." Je ne pense pas que le fait, pour un employeur, d'informer un salarié licencié d'un emploi devenu disponible dans son entreprise, alors que ce salarié, n'a pas fait connaître son désir d'user d'une priorité de réembauche, cause un préjudice quelconque audit salarié... Mais peut-être n'es-tu pas de cet avis ? Et alors, pourquoi vouloir débattre sur le sens d'une telle démarche ?
Il faut bien savoir, qu'un employeur-licencieur, n'est jamais "traumatisé" par un licenciement qu'il a voulu et décidé en pleine conscience de ses actes. J'en veux pour preuve l'article de Guy-Patrice QUETANT, Secrétaire général d'Entreprise et droit social, paru dans le Répertoire du Notariat DEFRENOIS n°11 du 15 juin 2010, sous le titre "Le licenciement d'un salarié de l'office pour faute grave. Facilité ou contrainte ?" Cet auteur précise "... laisser croire à l'employeur qu'il est maître de la qualification (ndlr : du licenciement provoqué). De la qualification initiale, en effet, c'est à lui de l'invoquer; ensuite il n'est plus nécessairement maître du jeu... souvent judiciaire."

A ta question : " Que faut-il répondre à un recruteur qui s'interroge sur la nature et la cause d'une procédure pendante et diligentée par le candidat qu'il a devant lui ? "
Ma réponse : Tout simplement être de bonne foi et surtout ne pas mentir. Le mensonge est du plus mauvais effet et rédhibitoire vis à vis d'un recruteur. Dire la vérité évite de se tromper; Par exemple : "Je ne suis pas d'accord avec les motifs de mon licenciement et j'ai demandé à la justice de trancher sur mon argumentation. Un demandeur doit toujours être considéré comme innocent, tant qu'il n'est pas condamné. C'est un principe fondamental en justice."

A ta question " Y-a-t-il des statistiques sur les réactions des recruteurs, face à des candidats en cours de procédure ? "
Ma réponse est NON, bien entendu et c'est du simple bon sens !
Salariés, nous sommes des êtres humains, normalement majeurs et juridiquement responsables. Il faut s'en convaincre soi-même.
Les "trouillards", "dégonflés" et autres "pleutres", ne méritent pas ces qualificatifs...
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: emploi senior   Jeu 1 Juil 2010 - 8:43

Bonjour à tous,

Juste ce petit post pour vous dire que même les senior(a)s peuvent retrouver un travail dans le notariat : je commence aujourd'hui -
Pour info : j'aurai le résultat des Prud'hommes en juillet : ce n'est donc pas incompatible avec une recherche positive d'emploi ! à bon entendeur...
Bonne journée et cordialement -
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carotte2



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Jeu 8 Juil 2010 - 19:06

Bonjour,

Il semble que la reprise s'annonce dans le secteur immobilier.

Quelles sont les conditions de travail actuel dans le notariat ?

Les notaires ont-ils à nouveau besoin de recruter ? Si oui quel type de profil ?

Bien à vous

Carotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Jeu 8 Juil 2010 - 20:42

si je me base sur mon étude, ils cherchent des rédacteurs
faut dire qu'on est plutot démunis, entre les maladies, congés maternité, congés parental, et congés d'été, finalement ya plus grande monde

la reprise immobilière est stable depuis plusieurs mois, ce sont les gros produits qui ont du mal à sortir ,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myosotis



Nombre de messages : 128
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Ven 9 Juil 2010 - 7:55

bonjour,

A l'étude où je suis, il ne cesse d'embaucher en cdd uniquement pour cause de surcroit de travail ponctuel..ça peut en arranger certains -
quant à l'immobilier, il y a aussi des gros produits, les programmes marchent bien également. Ils se plaignent des affaires qui ne rentrent pas, mais il y a plus malheureux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
carotte2



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 05/03/2009

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Ven 9 Juil 2010 - 19:51

Merci, pour vos réponses qui annoncent des temps meilleurs.

Carotte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Financement de la formation des demandeurs d'emploi   Jeu 2 Sep 2010 - 17:40

PÔLE EMPLOI modifie le financement
de la formation des demandeurs d'emploi

PÔLE EMPLOI modifie ou crée certaines prestations de formation : l'action de formation préalable au recrutement (AFPR) se conjugue désormais avec la préparation opérationnelle à l'emploi (POE), en 2010 les allocations en faveur des demandeurs d'emploi en formation (AFDEF) sont prolongées et une aide individuelle à la formation est créée.
Plusieurs délibérations de PÔLE EMPLOI modifient les modalités d'organisation de la formation professionnelle des demandeurs d'emploi.
(Source : DICTIONNAIRE PERMANENT SOCIAL - Bulletin 923)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Recherche d'emploi dans le notariat   Mer 18 Mai 2011 - 15:37

Bonjour NatachaAB,

Ta question :
"A la recherche d'un emploi dans le notariat (Notaire stagiaire ou autre) ai-je le droit de contacter à intervalles réguliers les offices notariaux ?"

Ma réponse :
OUI, car il n'existe aucune limitation à la recherche d'emploi quelle qu'elle soit, que ce soit dans la forme et dans le temps.

Cordialement à ton écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
coriance notariat



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 21/09/2011

MessageSujet: Recrutement...   Mer 21 Sep 2011 - 11:54

Bonjour,

Je représente une société de conseil en recrutement travaillant pour des Études Notariales (IdF et province). Je travaille sur des postes en CDI (caissier, assistante juridique, clerc de notaire, notaire assistante) pouvant correspondre au profil de certains membres du forum.
Je me permets ainsi de vous faire parvenir mes coordonnées pour un éventuel échange, à votre convenance.

Bien cordialement,

Sophie Maretto
CORIANCE 01 40 56 98 99


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Proposition d'emploi, mais ???   Jeu 29 Sep 2011 - 13:53

Bonjour à toutes et à tous,

Voici un post trouvé ce matin sur un autre forum dédié aux clercs de notaire :

Lah2401 a dit:
<< Réponse clerc:Bonjour je suis dans la même galère que mes camarades je recherche une étude dans la région parisienne. Les peut-être sans fin ni suites sont devenus invivables !Merci [...] >>

Réponse à Lah2401:

Bonjour,

Malheureusement, le métier souffre de plusieurs choses.

Tout d'abord, la crise qui s'est amorcée début 2008 et que nous ressentons directement nous condamne à être très prudents en matière d'embauche.

En deuxième lieu, les candidats sont aujourd'hui très mal formés avec le BTS notariat ; c'est une galère pour nous et les stagiaires ne sont rentables qu'au bout de 8 mois à 1 an et encore.

En troisième lieu, les jeunes ne veulent plus bosser et rechignent à de déplacer.

Si vous voulez travailler dans le notariat avec des BTS, il faut être très mobiles géographiquement parlant et très motivé.

Pour ma part, je suis notaire individuel dans une petite Commune du Sud et je n'embauche que des diplômés notaires ou des clercs avec expérience.

J'ai en effet embauché plusieurs stagiaires, mais c'était toujours trop dur, trop loin, trop stressant etc... Une galère pour l'étude et j'ai finalement renoncé.

En plus une fois formés, les stagiaires partent...

Bref, le notariat veut former des notaires et le métier de clerc est en voie de disparition.

A l'époque à laquelle j'ai débuté, en 1995 et j'ai 36 ans, aujourd'hui, notaire depuis 4 ans bientôt, je travaillai 50 heures par semaine pour un salaire de 5.500 francs. Je ne faisais pas ces heures par obligation mais par volonté d'apprendre vite. De fait je me suis installé à 33 ans.

Aujourd'hui j'ai un office qui tourne fort avec 10 salariés tous bien payés et qui restent. Je travaille plus de 65 heures par semaine, week-end compris.

Tout cela pour vous dire qu'au lieu de vous plaindre des refus d'embauche des notaires, allez les voir sans CV en invoquant un faux rendez-vous et dites leur que vous voulez apprendre le métier et que vous êtes prêt à travailler 40 ou 45 heures par semaine.

Acceptez n'importe quel poste et faite votre place. Une fois devenu indispensable, vous êtes certains de rester dans les lieux et d'évoluer.

Bien entendu, ce n'est pas terrible comme solution, mais vu le nombre de demandes d'emplois et le peu de place, vous n'avez pas le choix.

Motivez vous, les 35 heures c'est pour les guignols.

Nb : chez moi pas d'heures supp., mais c'est une exception.

Au passage, je cherche un rédacteur confirmé 4 ans de rédaction mini, payé T3 ou un diplômé notaire homme payé 2.700 eur. net par mois.

Bon courage

Me BURTET, notaire à Le Vigan (Gard)


Que pensez-vous de cette réponse émanant d'un notaire qui ne cache pas son nom ?
Iriez-vous travailler chez ce type d'employeur ?


Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norzem



Nombre de messages : 46
Age : 33
Localisation : Poitou-Charentes
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: @ RWM   Ven 7 Oct 2011 - 16:49

Bonjour RWM,
Intéressant ce petit "communiqué" !
Je dois dire qu'à la lecture de la première partie, j'étais assez d'accord sur le fait que de nos jours, avec un BTS NOTARIAT en poche, il ne faut pas s'attendre à trouver un poste à 15 km de chez soi ; il faut savoir et vouloir être mobile.
La suite me laisse assez perplexe ; j'imagine la tête de mon patron de notaire si quelqu'un prétextait un rendez-vous bidon pour lui dire "je veux travailler et tout apprendre du notariat, 40, 45, 50 heures par semaine, rien ne me dérange!"....

Au final, on sent que ce notaire ne nous donne aucun vrai conseil, il est à la limite de traiter les jeunes qui veulent mettre un pied dans le notariat, de fainéants (je cite "les jeunes ne veulent plus bosser et rechignent à de déplacer").

Enfin, la fin me laisse perplexe : "Motivez vous, les 35 heures c'est pour les guignols.

Nb : chez moi pas d'heures supp., mais c'est une exception"
Y a pas comme une contradiction là? les 35 h sont pour les guignols, mais chez lui pas d'heures sup'????

Et vous autres, qu'en pensez-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Ven 7 Oct 2011 - 19:14

oui c'est comme ça que l'on voit arriver de jeunes diplomés corvéables à merci, qui pensent obtenir de l'avancement de la sorte et lorsqu'ils s'aperçoivent finalement que ça leur rapporte rien finissent par faire comme les anciens, c'est à dire leur boulot sans multiplier les heures non payées, jusqu'au prochain qui rentre et qui fait pareil,
c'est désolant car avec des gens comme ça c'est difficile de se faire respecter à l'intérieur de l'entreprise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zorro



Nombre de messages : 2
Age : 48
Localisation : Paris
Date d'inscription : 08/01/2011

MessageSujet: AGENCES DE RECRUTEMENT ET D'INTERIM   Mar 8 Nov 2011 - 5:16

study Il nous serait également tous utiles de rappeler dans ce forum les coordonnées des agences de recrutement spécialisées dans l'embauche du personnel du Notariat, pour les CDD/CDI comme pour l'intérim.

En effet, il n'est pas rare que l'on ne soit déjà plus dans une Etude lorsque l'on recherche un emploi, de sorte que l'on n'a plus aucun accès à ce type d'informations.

Rappelons également que l'on peut déposer gratuitement une annonce sur le site du CSN après avoir créé un profil, et que le dépôt d'une annonce sur le DEFRENOIS n'est pas très cher pour un demandeur d'emploi.

Merci par avance pour leur mise en ligne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Pub gratuite pour recruteurs dans le notariat   Mar 8 Nov 2011 - 12:36

Bonjour Zorro,
Il n'appartient pas à l'organisation syndicale FORCE OUVRIÈRE qui est à l'origine de ce forum, de relayer ici de la publicité gratuite, pour telle ou telle agence de travail temporaire ou autre recruteur dans le notariat.
Par contre les coordonnées des différentes agences spécialisées, sont communiquées à tous nos adhérents qui en formulent la demande expresse. C'est l'un des avantages d'être syndiqué... CQFD.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: NOTARIAT et DEMANDEURS D'EMPLOI   Dim 17 Juin 2012 - 17:19

METTRE EN VALEUR SES COMPÉTENCES

Selon FACE PARIS, un club d'entreprises qui aide les demandeurs d'emploi à retrouver une activité, les premiers conseils à donner à ces demandeurs d'emploi sont :
D'abord, faire valider son CV par une personne extérieure. Le rédiger seul amène toujours à trop détailler son parcours.
Pour un forum emploi, il faut être prêt à mettre en valeur ses compétences en quelques instants. La préparation en amont est d'ailleurs fondamentale.

Pour plus de renseignements connectez-vous à www.fondationface.org

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Recherche d'emploi dans le notariat   Dim 14 Oct 2012 - 23:35

Bonsoir Minou,
Je fais réponse à ta question posée inutilement dans un nouveau sujet.
Certes, démarcher un à un les offices notariaux qui sont susceptibles de proposer un poste dans les conditions que tu décris, n'est pas facile aussi, je te conseille d'utiliser le site et le Bulletin de la Commission Nationale Paritaire de l'Emploi et de la Formation Professionnelle dans le Notariat dont le siège est au Conseil Supérieur du Notariat à PARIS. C'est totalement gratuit.
Bonne chance car ce n'est manifestement pas sur notre forum (syndical, il ne faut pas l'oublier) que les notaires lambda viennent faire leurs recherches de stagiaires...
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Recrutement et notariat   Sam 24 Mai 2014 - 18:55

RECRUTEMENT PAR UN NOTAIRE.
ENTRETIENS : la « To do list » à suivre

Comme lors d’un rendez-vous amoureux, on n’a pas deux fois l’occasion de faire bonne impression au notaire-recruteur. Donc on se prépare comme un pro aux entretiens d’embauche.
Quelques conseils pour être au top le jour J.


Avant l’entretien
Préparer un argumentaire :
le notaire-recruteur n’a pas toute la journée à vous consacrer. Donc, entraînez-vous à vous présenter en 3-4 minutes chrono en insistant sur vos compétences clés et votre personnalité. Répéter devant un auditoire et/ou un miroir est le meilleur moyen de se corriger.
Mettre à jour les infos sur l’office notarial recruteur : La veille de l’entretien, consultez le site de l’office notarial pour connaître la dernière nomination d’associé et l’actualité y évoquée.
« Googler » le notaire-recruteur : sur un moteur de recherche ou les réseaux sociaux professionnels, repérez si le notaire-recruteur possède une ou plusieurs spécialités en droit, si vous avez fréquenté des offices notariaux communs, suivi la même formation… Certains sujets pourront ainsi alimenter la discussion. De même jetez un œil à l’organigramme de la boîte et retenez au moins les noms de tous les associés.
Cerner la zone d’influence : On ne se pointe pas sans connaître les noms des principaux notaires des environs de l’office recruteur. Vous jaugez ainsi les parts de marché local de chacun.
Compiler les documents demandés : La veille, on imprime son CV, on cherche les originaux de ses diplômes et on prépare les éventuels documents demandés par le notaire-recruteur.
Vérifier le code vestimentaire : Pour éviter la faute de goût, renseignez-vous pour voir de vrais collaborateurs en poste afin de connaître les habitudes vestimentaires de l’office (BCBG, décontracté, classique etc.) Et puis, faites marcher « radio-moquette ».

Pendant l’entretien
Être positif :
Pour vous vendre, employez des termes positifs, même pour évoquer vos éventuels échecs. Préférez toujours les verbes d’action. Chiffrez vos réussites et projetez-vous déjà concrètement dans l’office. A bannir : les négations, et débiner son ancien office ou entreprise. Le monde notarial est petit, vous risquez un violent retour de bâton.
Écouter son interlocuteur : C’est le meilleur moyen de viser juste dans vos réponses. Parfois le stress vous incite à monopoliser la parole. Grossière erreur. En écoutant de manière active, vous repérez ainsi les mots auxquels il est sensible et vous les reprenez.
Maîtriser son corps : Attention à ce que votre langage corporel ne brouille pas votre message oral. Evitez de vous contorsionner, de gigoter, de vous avachir, de faire « non » avec la tête en affirmant quelque chose. Vous ne seriez pas crédible.
Poser des questions : Par exemple, sur la stratégie de développement de l’office, sur ses innovations… et pourquoi pas sur votre positionnement par rapport aux autres candidats. En tout cas, ne partez jamais, sans connaître le timing de la suite du processus de recrutement.

EN BREF
Contrairement aux compétences métier et à l’expérience, ne négligez pas tout ce qui relève de vos qualités personnelles.

D’après une récente étude, 77% des recruteurs considèrent vos qualités personnelles aussi importantes que vos compétences métier et expérience. Ils sont même 16% à estimer que les qualités personnelles priment sur les compétences.
Voici le top 10 des qualités perso les plus appréciées des recruteurs :
- forte éthique au travail,
- fiabilité et fidélité,
- attitude positive,
- motivation,
- goût pour le travail en équipe,
- sens des priorités,
- capacité à travailler sous pression,
- bonne communication,
- flexibilité,
- et confiance en soi.
(Sources d’inspiration ; A NOUS PARIS N°649 du 19 au 25 mai 2014 – www.anous.fr)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Recrutement et notariat...   Dim 1 Juin 2014 - 23:34

RECRUTEMENT PAR UN NOTAIRE, LA SUITE...
Inspirée de réponses de Dominique BORDENAVE, consultante RH et enseignant chercheur à ESC PAU, dans A NOUS PARIS ci-dessus visé.

Qu'est-ce qu'un candidat doit faire figurer dans son mail post-entretien d'embauche?
Outre le fait de remercier son interlocuteur pour la qualité des échanges lors de l'entretien, le candidat doit montrer qu'il a bien compris les tenants et les aboutissants du poste à pourvoir. Pour cela, il doit se projeter dans l'action de l'office notarial.

Comment peut-il s'y prendre?
Avec une phrase du genre "A l'issue de ce que vous m'avez présenté, je pourrai réaliser...", pour lister ainsi les actions concrètes qu'il serait susceptible de mettre en œuvre dès sa prise de fonction. Il peut même proposer de pousser plus loin ses investigations pour le compte de l'employeur. Plus le candidat s'imaginera dans le poste, plus le recruteur se projettera avec lui. Le temps de recrutement se transforme ainsi en temps de travail entre les deux parties.

Un mail post-entretien peut-il faire la différence dans le processus de sélection final?
Si ce mail est envoyé dans les bons délais, à savoir deux ou trois jours après l'entretien, il sera porté au dossier de candidature. Il est fort à parier qu'il sera même évoqué lors du débriefing entre le notaire recruteur et ses associés ou le cadre susceptible d'accueillir la nouvelle recrue. C'est un excellent moyen "d'être présent" au cours du débriefing. En conclusion, il faut évidemment rappeler que vous êtes disponible pour approfondir les axes mentionnés ci-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Entretien d'embauche et notariat   Ven 26 Juin 2015 - 14:51

Le bon déroulement d'un entretien conditionne souvent la réussite future du recrutement d'un candidat.
Pour y parvenir, certaines règles de base doivent être respectées.
Exemple d'itinéraire balisé.


Règle n° 1 Préparez la rencontre
Si l'entretien n'est qu'une partie du processus de recrutement (avec la présélection des candidats sur CV et l'éventuelle prise de contact téléphonique), il n'en reste pas moins la pierre angulaire et doit donc être préparé avec minutie.
Comment ?
D'abord, remettez-vous en mémoire le profil recherché. Pour cela, relisez la fiche de description du poste établie au préalable et le CV du candidat. Vous éviterez ainsi de perdre du temps à le questionner sur son parcours professionnel. Ensuite, préparez vos questions. Privilégiez les interrogations ouvertes, commençant par : qui, quoi, quand, combien, comment, où, pourquoi ? Exemple : " Qui êtes-vous ? " Cela permet au candidat d'ordonner ses idées comme il l'entend et de se révéler. Enfin, munissez--vous d'une liste de questions, et d'un bloc-notes pour noter sous forme de mots clés les paroles du candidat. A la fin de chaque étape de l'entretien, reformulez et résumez vos notes, puis validez-les avec le postulant.  
Règle n° 2 Restez cool
Contrairement à ce que certains pratiquent encore parfois, stresser le candidat n'est pas la meilleure façon d'obtenir le plus d'informations.
Comment ?
" J'instaure d'emblée une atmosphère chaleureuse, explique Marc Lamy, PDG de Boyden France, cabinet spécialisé dans la recherche de dirigeants. En demandant : "Voulez-vous un café ?" Ou en insistant : "Mettez-vous à l'aise si vous trouvez qu'il fait trop chaud." " " J'amène le candidat à être fier de lui en lui demandant, par exemple : "Quel est le plus bel appel d'offres que vous ayez remporté ?" précise de son côté, Philippe Cirier, dirigeant du cabinet de recrutement Opteaman. Comme il se sent valorisé, il se livre plus facilement. "  
Règle n° 3 Percez à jour les motivations de votre interlocuteur
Argent, pouvoir, sécurité de l'emploi, apprentissage... Sachez évaluer les motivations du candidat pour savoir si elles sont en phase avec le poste que vous proposez. Une personne pour laquelle l'argent est un moteur essentiel ne sera pas à sa place dans une entreprise dotée d'un système de rémunération bloqué aux minima de la convention collective.
Comment ?
Amenez le candidat à parler de ce qui l'anime vraiment. " Demandez-lui de raconter des expériences concrètes, ce qu'il en a appris, ce qui lui a plu ou déplu ", recommande Hannah Besser, coauteur de Réussissez vos recrutements (ESF Editeur). Posez-lui des questions du type :
- Dans un monde idéal, quel serait le poste de vos rêves ?
- Comment vous projetez-vous dans dix ans : secteur, missions, région... ?
- Qu'est-ce qui vous fait vous lever le matin ?
- Êtes-vous satisfait de votre équilibre de vie : privée, publique, professionnelle?
- Quel est votre modèle parmi les grands patrons ?
Les questions formulées directement par le candidat sont également une mine d'informations sur ses motivations. " Un candidat ne s'intéressait qu'aux 35 heures, aux congés payés, aux titres-restaurants. Pas très encourageant. Je ne l'ai pas retenu ! ", se souvient Christine Sales, directrice générale d'Awak'it, agence de communication plurimédia.  
Règle n° 4 Soyez psychologue
Un office cherchait une assistante pour un notaire-assistant froid et cassant. Il avait le choix entre deux candidates : l'une chaleureuse mais visiblement avide de reconnaissance, l'autre plus revêche mais autonome. Le recruteur a opté pour la seconde, estimant qu'elle fonctionnerait bien avec ledit notaire-assistant, et jugeant au contraire que la première aurait été mal à l'aise avec lui. Moralité : il faut toujours évaluer si la personnalité du candidat (introvertie, extravertie, logique, flexible...) est en adéquation avec le poste proposé mais aussi avec l'équipe et de façon plus générale avec la culture de l'office.
Comment ?
Observez le comportement du candidat, ses gestes, écoutez ses intonations, ses silences, détaillez (discrètement) son style vestimentaire. Remarquez la façon dont il ordonne ses propos, s'il coupe la parole, s'il termine ses phrases, si ses réponses sont concises ou évasives... A la classique question : " Citez-moi trois qualités et trois défauts ", Marc Lamy, de Boyden France, préfère demander : " J'aimerais que vous me répétiez le plus fidèlement possible ce que vos patrons successifs vous ont dit au fil des années de façon récurrente, ce qu'ils apprécient chez vous, ce qu'ils vous demandent d'améliorer. " " Une question ludique permet de connaître le côté impulsif du candidat, assure pour sa part Erick Cauchois, DRH chez Spolg-Telis.
Exemple : vous êtes sur une île déserte, vous emportez deux objets, lesquels ? S'il répond : "Un couteau suisse", c'est un bon point, car cela révèle son côté débrouillard ! "  
Règle n° 5 Évaluez les compétences du postulant
Pour savoir si le candidat a les compétences requises pour le poste, intéressez-vous à son savoir, c'est-à-dire à ses connaissances (générales, de l'office ou étude, du notariat en particulier). Intéressez-vous aussi à son savoir-faire (manager une équipe, négocier, maîtriser une langue étrangère...) et à son " savoir-être " (capacité d'analyse, sens relationnel, maîtrise de soi, créativité, sens du client...).
Comment ?
" J'ai à l'esprit la liste des compétences requises pour le poste et je fais parler le candidat sur ses réussites et ses échecs. S'il m'assure qu'il est un bon clerc, je lui pose des questions précises sur des faits, des chiffres, des résultats ", explique Alain Gavand, PDG du cabinet Alain Gavand Consultants.
Exemples :
- Combien de personnes avez-vous encadrées ?
- Quel pourcentage de progression de votre production d’actes avez-vous enregistré ?
- Quelles difficultés avez-vous rencontrées, dans quelles circonstances ?
- Comment avez-vous managé ce collaborateur difficile ?  
Règle n° 6 Évitez les erreurs de casting
Embaucher un écologiste militant pour diriger une usine de maïs transgénique risque de vous causer quelques désagréments. De même, si vous cherchez un " cost-killer " pour orchestrer un plan social, évitez les âmes sensibles. C'est pourquoi il faut toujours vérifier que les valeurs du candidat sont en accord avec celles de votre entreprise
Comment ?
Vous n'avez pas le droit d'interroger le candidat sur des domaines relevant de sa vie privée comme sa religion, son appartenance syndicale et politique, voire son orientation sexuelle. Mais rien ne vous interdit de lui poser des questions ouvertes telles que : quelles sont les valeurs les plus importantes à vos yeux ? Comment les mettez-vous en œuvre ? Vous pouvez aussi lui exposer ce que sont les valeurs de votre office, et le faire réagir.  
Règle n° 7 Soyez objectif
" Pour bien recruter, il faut se connaître soi-même ", estime Charles-Henri Dumon, du cabinet de recrutement Michael Page.
Comment ?
Soyez conscient des principaux écueils qui vous guettent et risquent d'altérer votre jugement. " Gardez-vous de projeter sur le candidat vos défauts ou vos qualités ", recommande David Bernard, directeur associé d'AssessFirst (éditeur d'outils d'évaluation en ressources humaines). Si vous êtes imbu de votre personne, vous aurez du mal à accepter un candidat également persuadé d'être le meilleur. A contrario, si vous êtes un battant, vous aurez un a priori favorable pour les candidats qui en veulent. Méfiez-vous de l'effet de halo. Certaines informations peuvent modifier la perception tout entière du candidat. Si vous appréciez les personnes enthousiastes, vous aurez sans doute tendance à les juger plus compétentes que des candidats plus ternes
Règle n° 8 Faites votre pub
Vendre l'image de votre office au candidat est essentiel, surtout si vous êtes confronté à une réelle difficulté de recrutement durable.
Comment ?
Retenez l'attention du candidat grâce à une check-list des éléments incontournables à mentionner : organisation, structure, appartenance à un groupe, type de clients, services rendus, implantation, chiffres clés, valeurs et culture d'entreprise, perspectives de carrière, avantages sociaux. Faites valoir votre différence. " Nous mettons en avant notre bonne image, notre culture d’office notarial juridiquement réputé, notre plan de formation individuelle ", explique Pascal Rellier, président de Team Trade, société de conseil et d'informatique spécialisée sur les marchés financiers. Rectifiez votre posture : vous devez donner envie au candidat de rejoindre l’office, si vous prônez le dynamisme, ne recevez pas votre interlocuteur enfoncé dans un fauteuil.  
Règle n° 9 Multipliez les regards
" La fiabilité d'un recrutement vient de la multiplicité des regards et des approches ", estime Philippe Cirier, PDG d'Opteaman.
Comment ?
Chez Team Trade, chaque candidat à un poste de consultant passe un entretien avec la DRH ou quelqu'un de son équipe, un testeur opérationnel et, éventuellement, une personne de la direction. Pour sa part, Marc Lamy explique : " Je rencontre souvent les candidats avec un collaborateur et confronte parfois mon impression avec celle de la personne qui les a accueillis, y compris la réceptionniste. " Utilisez des tests en complément de l'entretien pour affiner votre regard. Attention, " les tests de recrutement peuvent compléter l'entretien, jamais le remplacer ", avertit Françoise Dissaux-Doutriaux, directrice de K-Personna, société de conseil en management et ressources humaines. Tests de personnalité (Sosie, Papi...) ; tests centrés sur le fonctionnement intellectuel (test de pensée critique - CTA, d200 - ou test des dominos) ; tests de connaissances, tests psychomoteurs ; mises en situation ou " assessment center ". Tous ces tests doivent, en général, être menés et débriefés par des personnes formées à leur maniement ou par des psychologues. Le coût de l'utilisation de ces outils : en moyenne entre 15 et 45 euros par candidat.  
Règle n° 10 Restez lucide
Vous êtes séduit par le candidat et prêt à l'engager dans l'heure. N'abdiquez pas pour autant tout votre sens critique, recoupez les informations.
Comment ?
Marc Lamy demande à chaque candidat les références de cinq ou six personnes à contacter : un ancien patron, un collaborateur, une assistante... Patrick Mataix, PDG de CEO Europe, entre pour sa part en contact avec deux personnalités de référence issues du conseil d'administration des précédentes sociétés du candidat : " Elles sont indépendantes d'esprit et ne mâchent pas leurs mots. "
(Source : Internet)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT   Aujourd'hui à 19:30

Revenir en haut Aller en bas
 
RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT
» Premier emploi dans le Notariat.
» Bientôt sans emploi
» heure de recherche d'emploi suite rupture période essai CDI
» Peut-on réussir dans le notariat après 1 mauvais stage ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DIVERS :: RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT-
Sauter vers: