SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Articles de presses et blogs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 28  Suivant
AuteurMessage
notaire



Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 24/04/2011

MessageSujet: Que faire ?   Lun 13 Juin 2011 - 22:30

Je suis d'accord avec toi que cela fait beaucoup, mais que faire (en termes de communication) ?

Soit répondre et alimenter les polémiques ; soit ne rien répondre et apparaître comme lâches devant la critique...

Pour le reste, il faudrait écouter certaines critiques, mais ne pas non plus tomber dans l'auto-flagellation...


Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Mar 14 Juin 2011 - 8:46

il me semble quand même que ce n'est pas un hasard tout ça et les attaques sont un peu signées,
dans la série calomniez il en restera toujours quelque chose (on a vu le résultat dans les élections récentes)
il n'y a donc personne qui est capable de sortir un ou deux bouquins sur un theme analogue concernant l'autre profession du droit ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Des chiffres   Mar 14 Juin 2011 - 9:37

Bonjour pepita,
Au 1er janvier 2010, il y avait 51758 avocats en France.
Au 1er mai 2011, il y avait 9132 notaires en France, soit un peu plus de 17%.
Ceci peut expliquer cela...
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Mar 21 Juin 2011 - 12:28

Il n’est pas certain que les dirigeants syndicaux eux-mêmes soient pleinement conscients de l’état de délabrement de leurs organisations. Ils prêtent volontiers aux militants d’entreprise les motivations estimables qui furent naguère les leurs et semblent ignorer la dégradation des mœurs syndicales. Il n’existe pas d’audit interne régulier qui leur permettrait d’apprécier la réalité du terrain en connaissance de cause et ils semblent se laisser abuser, dans certains cas, par des individus peu scrupuleux qui ne rendent compte qu’à eux-mêmes et ne se servent des prérogatives syndicales qu’à des fins personnelles. Le formalisme du fonctionnement interne des organisations dissimule l’indigence de certains comportements et l’installation dans leur fonction de délégués souvent déphasés par rapport aux salariés qu’ils disent représenter.
Hubert Landier
http://www.socioland-hubertlandier.fr/2011/03/10/1945-%e2%80%93-1975-1989-2010-les-deux-ages-du-syndicalisme-francais/#more-273
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Déclin du syndicalisme notarial   Mer 29 Juin 2011 - 15:20

Bonjour marzolf,
Hubert LANDIER (ex-syndicaliste CFDT) aurait très bien pu faire le même constat à propos du syndicalisme salarial dans le notariat.
Mais nos responsables me semblent avoir beaucoup de mal à en prendre conscience.
Qu'en pensent nos collègues syndiqués et non-syndiqués ?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 1 Juil 2011 - 5:25

Bonjour RWM,
Dis donc il y a le feu dans le sujet d’à côté-là. etc.../...


Dernière édition par marzolf le Lun 12 Sep 2011 - 12:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Délire de phrases.   Ven 1 Juil 2011 - 19:48

Bonjour marzolf,
Ton texte est, pour moi, totalement indigeste.
Si tu pouvais faire simple et structuré ce serait tellement agréable.
Dont acte.


Dernière édition par RWM le Ven 1 Juil 2011 - 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 1 Juil 2011 - 20:32


marzolf ça te réussit pas d'écrire pendant tes heures d'insomnies
lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Sam 2 Juil 2011 - 18:43

.../...Disons que je me suis déjà expliqué (à notre ami notaire) sur mon curieux style (très chiant, je fais beaucoup d’effort pour ça car je suis d’un naturel plutôt doux et aimable), style bien identifiable désormais sur ce forum. Il est délibérément alambiqué, certes, mais adapté à l’esprit tortueux, en sommeil et pour tout dire bâillonné de nos chèr(e)s collègues contempora(e)in(e)s. Il n’est pas du tout certain qu’un message lisse et calibré passe mieux dans le fût du canon .../...



Dernière édition par marzolf le Lun 12 Sep 2011 - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Sam 2 Juil 2011 - 20:35


marzolf
si tu ne comprends pas le second degré j'en suis désolée... pour toi
il est possible toutefois qu'il m'arrive de dire des conneries puisque tu le dis, j'essaie au moins de faire court.

bon week end Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Dim 3 Juil 2011 - 10:25

Bonjour marzolf,
Quelle tartine de mots !!!
A méditer " Comme la tartine, l'ivrogne tombe toujours du côté qui est complètement beurré. " (Professeur CHORON)
Bon dimanche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Syndicalisation   Dim 3 Juil 2011 - 10:52

Lu dans LE FIGARO (emploi) du 16 juin 2011 :

Afin de s'assurer "d'un dialogue social constructif " basé sur "des syndicats forts réellement représentatifs des salariés", l'ANDRH suggère aux entreprises de sensibiliser leurs employés à adhérer à une organisation syndicale et surtout de les inciter à le faire. L'intérêt sera double. Primo, lever la réticence des salariés à se syndiquer et, secundo, donner aux syndicats des moyens de fonctionnement clairs et transparents.
Les DRH préconisent ainsi, comme c'est le cas dans certaines de leurs filiales implantées à l'étranger, "que l'entreprise collecte la cotisation des adhérents à travers le bulletin de paie (...) et qu'elle puisse même prendre en charge 50% de cette cotisation". Ce dispositif - qui pourrait "être mis en place par voie d'accord collectif d'entreprise" et ne rendrait pas pour autant obligatoire l'adhésion à un syndicat - se substituerait à la déduction fiscale des cotisations actuellement en vigueur. Aujourd'hui, 5% seulement des salariés du privé sont syndiqués.

ndlr ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: JURISPRUDENCE   Mer 6 Juil 2011 - 22:31

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL VALIDE
LA LOI DE SIMPLIFICATION DU DROIT

La loi de simplification et d'amélioration de la qualité de la loi, adoptée définitivement par le Parlement le 14 avril 2011, devrait être prochainement publiée. Le Conseil constitutionnel a en effet validé le 12 mai, l'essentiel du texte.
Les dispositions relatives
à l'inaptitude,
au congé de présence parentale
ou encore aux comptes des syndicats
ont ainsi réussi leur examen de passage devant les Sages de la rue Montpensier. Ces derniers ont toutefois censuré 6 des 200 articles du texte, jugeant qu'ils n'avaient pas leur place dans cette loi. Une seule des dispositions retoquées relève du social.
Cons. const., déc. n°2011-629 DC du 12 mai 2011 - Source LIAISONS SOCIALES QUOTIDIEN n°15858 du 16 mai 2011.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Mer 13 Juil 2011 - 13:29

Lu dans NOTARIAT 2000 n°521 de juin-juillet 2011 :
" ... La source de tous les maux du notariat français, réside dans la pratique et une règlementation allégée qui place l'exercice au coeur de conflits d'intérêts. Il existe une tension irréductible entre la nécessité pour le notariat d'assurer la mission de service public et à la volonté des notaires de faire de leurs offices une entreprise entièrement tournée vers le profit. C'est le caractère public qui confère l'authenticité. Le nombre des notaires a toujours été limité pour faire obstacle aux aspects négatifs de la concurrence. De même, la définition d'un ressort et d'une résidence sont garants du caractère de service public avec le strict encadrement de la pratique de la création et de la conservation des actes. les inconséquentes manipulations qui ont été infligées au statut ont ouvert un boulevard aux arguments de nos adversaires. Les pamphlets fleurissent de toutes parts. Bénéficier de privilèges n'est pas forcément anormal. Faire des profits non plus, mais faire des profits grâce aux privilèges..."
(Michel BURGAN, notaire à TOULOUSE)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 22 Juil 2011 - 12:01

Lu récemment dans le NOUVEL OBS, rubrique "Téléphones rouges"

LES NOTAIRES CONTRE SARKOZY

Les relations entre les notaires et l'ancien avocat qu'est Nicolas SARKOZY n'ont jamais été au beau fixe. La semaine dernière, Benoît RENAUD, président du Conseil Supérieur du Notariat, a pointé "un manque de clarté et un manque de visibilité" ces dernières années : "Quand vous supprimez les intérêts pour l'acquisition d'une résidence principale et que vous revenez sur la mesure dix-huit mois plus tard, cela n'est pas prompt à favoriser l'investissement."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 22 Juil 2011 - 17:13

Il a sans doute raison, mais quand le CSN signe un étalement de l'age de départ à la retraite en 2008 et qu'en 2011 il donne allègrement son accord pour revenir sur les dispositions qu'il a signé, n'en fait il pas autant ??
moi je dirai que celà n'est pas prompt non plus à favoriser notre confiance en eux, ou en tout cas en leur signature...............

est ce que la consigne de vote 2012 sera socialiste chez les notaires?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Nuances    Sam 23 Juil 2011 - 15:17

Bonjour pepita,
Dire que le CSN a "signé un étalement de l'âge de départ à la retraite en 2008" (Sic) n'est pas exact : la décision d'étalement résulte d'un décret ministériel, dont le projet a été avalisé par les représentants du CSN au Conseil d'Administration de la CRPCEN.
J'apporte cette précision ici, car beaucoup (trop) de salariés du notariat ne savent pas comment les décisions de ce type, sont prises.
Maintenant cela ne remet pas en question "le brusque retournement de veste" auquel ces mêmes représentants viennent de se livrer à l'occasion du dernier Conseil d'Administration de la CRPCEN.
Il doit certainement y avoir une raison à ce revirement, mais pour l'heure nous ne la connaissons pas.
J'ai du mal à imaginer le CSN, conduire une politique sociale selon la méthode dite "du doigt mouillé"... Ce n'est pas son genre !
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Jeu 18 Aoû 2011 - 12:55

Heures sup : le rapport qui accable
Le sacro-saint «travailler plus pour gagner plus» du sarkozysme est passé à la moulinette par l’Assemblée nationale. Trop cher, pour des gains minimes…
« Libération » du 30 juillet 2011 - Par LUC PEILLON
Le dernier pilier du sarkozysme historique - les heures supplémentaires défiscalisées - commence à vaciller dangereusement. Traduction concrète du «travailler plus pour gagner plus», cette très coûteuse survivance de la loi Tepa (Travail, emploi, pouvoir d’achat), votée en période de croissance, résiste de plus en plus mal à la crise économique. A l’occasion de la publication, mercredi, des derniers chiffres du chômage (33 600 demandeurs d’emploi supplémentaires en juin), la plupart des syndicats ont à nouveau réclamé, à l’instar de la CFDT, «la suppression d’un dispositif pénalisant l’emploi et inefficace pour le pouvoir d’achat». Mais ce n’est pas tant du côté des syndicats, dont les protestations sur le sujet sont récurrentes, qu’est partie récemment la charge la plus meurtrière, mais de l’Assemblée nationale… Dans un rapport bipartisan publié fin juin, le député socialiste Jean Mallot et son collègue de l’UMP Jean-Pierre Gorges flinguent ouvertement un dispositif jugé inefficace, dispendieux et inégalitaire…
un effet d’aubaine pour les entreprises
Le premier objectif de la mesure, faire «travailler plus» les salariés, est un échec, explique les parlementaires. Sur le papier, le nombre d’heures supplémentaires a bien augmenté depuis l’entrée en vigueur de la loi, le 1er octobre 2007, mais cette hausse ne serait que théorique. En effet, de nombreuses entreprises, notamment celles restées aux 39 heures, ne signalaient pas toujours à l’administration ces 4 heures sup hebdomadaires effectuées par leurs salariés, car aucun avantage social ou fiscal ne les incitait à le faire. «Une sous-déclaration des heures supplémentaires structurelles, expliquent les deux députés, qui constituait un […] gisement naturel pour l’effet d’aubaine.»Et qui a pu conduire, après la date du 1er octobre 2007, «à une hausse du nombre d’heures supplémentaires déclarées sans que la durée du travail effective n’augmente». Conséquence : la loi «aurait conduit pour l’essentiel à subventionner les heures supplémentaires "structurelles" qui auraient été effectuées en l’absence de dispositif Tepa».Et de souligner, pour enfoncer le clou,«qu’aucune des personnes entendues par les rapporteurs n’a pu démontrer que le dispositif avait suscité directement la réalisation d’heures supplémentaires "supplémentaires"».Au mieux, avancent les députés, le dispositif a pu freiner la baisse du nombre d’heures travaillées pendant la crise, mais en aucun cas l’augmenter, celles-ci ayant de toute façon baissé entre 2007 et 2010. Au risque, par ailleurs, avancent prudemment les députés, «d’une réduction plus forte du nombre d’emplois par un recours accru ou maintenu aux heures supplémentaires subventionnées».
Un faible gain pour les salariés
Le second volet - «gagner plus» - ne semble pas avoir remporté plus de succès. L’exonération de cotisations sociales et d’impôt sur le revenu sur les heures supplémentaires a bien conduit, pour les intéressés, à un gain médian (la moitié gagnant plus, l’autre moins) de 350 euros par an, soit 29 euros mensuels, mais pour un quart seulement des foyers fiscaux en France et de façon assez inégalitaire. Un gain d’autant plus limité, selon les rapporteurs, qu’«il n’est pas exclu que le dispositif ait, au moins transitoirement, pesé sur les négociations salariales à l’avantage des employeurs». Quant au seul volet fiscal, «la mesure […] profite plus aux classes moyennes, imposables, qu’aux foyers fiscaux les plus modestes, non imposables». Pour les plus aisés, par contre, «l’absence de plafonnement du gain fiscal peut être problématique, car conduisant à des avantages pouvant être jugés disproportionnés». Et de donner un exemple : parmi les 1 000 foyers bénéficiant le plus de la mesure, l’avantage moyen s’élève à 8 000 euros, représentant en moyenne 8% du revenu. Donc au profit de foyers gagnant près de 100 000 euros par an. Au plan macroéconomique, écrivent les députés, la mesure a généré«un gain marginal de 0,3% du revenu disponible des ménages».
Un gouffre financier
La seule promesse, semble-t-il, qu’ait tenu la mesure, c’est son coût. D’un montant d’«au moins» 4,5 milliards d’euros par an, elle constitue l’une des niches fiscales les plus gourmandes. Et «si la conjoncture devient plus favorable, conduisant à une utilisation plus intense de la mesure, notent les rapporteurs, les coûts augmenteront significativement».
Le gouvernement, qui cherche désespérément à faire baisser le déficit, dispose, avec la suppression de cette mesure, d’une solution toute trouvée… Mais ce serait reconnaître que près de 15 milliards d’euros ont été dépensés inutilement depuis trois ans. Voire au détriment de l’emploi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clerco



Nombre de messages : 12
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Jeu 18 Aoû 2011 - 14:59

Dans le notariat c'est quand même plus de 250€ par mois donc ce n'est pas neutre......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 19 Aoû 2011 - 6:36

personnellement je ne connais pas d'étude qui font des heures supp tepa, ce qui ne veut pas dire que les gens ne font par d'heures sup gratuites, mais ça c'est leur problème,
en tout cas lorsqu'il en est fait régulièrement ce n'est pas neutre, pas neutre pour la crpcen qui ne reçoit pas de cotisations, pas neutre pour les employés qui ne cotisent pas pour leur retraite, donc au bout du compte je ne pense pas que ce soit une bonne affaire si ce n'est de réduire le cout pour l'employeur et c'est vrai payer un peu moins d'impots mais ce n'est que du court terme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clerco



Nombre de messages : 12
Localisation : Picardie
Date d'inscription : 17/04/2008

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 19 Aoû 2011 - 12:09

Chère Pépita,
dans le sud est de la France nous sommes nombreux à être aux 39h et donc pour nous c'est un gros avantage salarial quand même donc les conséquences d'une suppression de ces heures sup n'est pas bon!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Ven 19 Aoû 2011 - 13:53


peut etre, mais comme je disais c'est une vue à court terme,

euh clerco, moi j'habite dans le 06 donc sud-est, mais je ne savais pas que la picardie faisait partie du sud-est looool Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
THORGAL



Nombre de messages : 65
Date d'inscription : 17/03/2009

MessageSujet: QUINQAGENAIRES   Sam 27 Aoû 2011 - 10:57

En tant que licencié économique de plus de 50 ans, j’ai la chance d’avoir le temps de lire.
A ceux qui sont dans la même situation que moi je communique cet article un peu daté (2005) mais toujours d’actualité.
En finir avec une France en préretraite
Les Echos n° 19357 du 23 fevrier 2005 • page 15
Voici bientôt trente ans que la France se « shoote » aux préretraites. Syndicats, patronat, hommes politiques et simples salariés se sont accordés, dès le début de la crise économique, pour organiser dans les faits et dans les têtes la mise à l'écart des seniors dans l'espoir de faire de la place aux plus jeunes. De fait, une forme d'apartheid générationnel s'est progressivement développée dans les entreprises. Seulement, aujourd'hui, il faut « solder les comptes » : impossible de continuer sur cette voie alors que l'espérance de vie augmente et qu'il y aura de moins en moins d'actifs pour financer les retraites.
Les chiffres sont connus : le taux d'emploi des 55-64 ans est en France de 36,8 %, contre 41,7 % en moyenne pour l'Europe des Quinze ou encore 68,6 % pour la Suède. Cette politique de préretraite a eu pour résultat contradictoire et paradoxal de réduire la durée moyenne d'activité alors même que l'espérance de vie augmente. Plus grave encore, plutôt que d'ouvrir les portes de l'entreprise aux plus jeunes, elle a réduit l'espérance de vie professionnelle aux deux bouts de la vie. La durée moyenne de la vie active a diminué en trente ans d'environ neuf ans à cause d'une entrée plus tardive (de trois ans) et d'une sortie plus précoce (de six ans). Dans le même temps, l'espérance de vie s'est améliorée de six ans... Soit un différentiel de quinze ans. En choisissant Malthus contre Schumpeter, la France a réussi l'exploit de fermer les portes de l'activité aux plus âgés et aux plus jeunes.
Nos voisins européens, dans leur grande majorité, ont déjà allongé la durée du travail au-delà des 60 ans sous des formes diverses, dans une logique de cohésion sociale dans les pays nordiques, où chacun peut rester un contributeur économique à la collectivité bien au-delà des 65 ans sans que cela choque ou inquiète les personnes concernées comme les autres citoyens. Ou avec une forte incitation pécuniaire, comme en Italie, qui permet au salarié travaillant au-delà de ses annuités lui assurant une pleine retraite de se voir attribuer un bonus de 50 % sur son salaire, exonéré d'impôt.
Certains, optimistes béats, estiment que le simple effet mécanique de la baisse du nombre d'actifs conjuguée aux lois allongeant la durée d'activité et aux besoins croissants en emplois de services impliquera une amélioration de l'emploi des seniors. Or, relancer l'emploi des plus de 50 ans passe par une politique volontariste, à l'image de celle menée dans les pays nordiques, faite d'actions de communication, d'efforts sur l'ergonomie des postes de travail, de contestation de la supposée improductivité des salariés âgés mais aussi de revalorisation des emplois de services.
Il faut le dire et le redire, les êtres humains ne sont pas des yaourts et ne subissent donc pas de date de péremption ! Signalons par exemple ces salariés qui au sein de l'entreprise sont mis (ou se mettent eux-mêmes) sur le côté alors que, sitôt dehors, ils animent avec alacrité des associations ou participent à la vie de la cité. L'avenir professionnel existe après 50 ans. Aujourd'hui, on devient vieux beaucoup plus tard qu'auparavant sauf au sein de l'entreprise, au nom de quelle logique ?
La question de l'emploi des seniors passe par une action de fond sur des formations utiles et à tout âge. Rappelons que les salariés de plus de 45 ans sont exclus des actions de formation des entreprises, ce qui accélère le mouvement de dévalorisation. Une autre clef d'entrée tient à l'importance d'un travail d'écoute et de mise en perspective qui doit être mené avec chaque personne arrivant à mi-vie professionnelle. De là découlera une stratégie partagée pour l'avenir et permettra d'analyser comment le senior fait face à son avenir professionnel. Pour notre part, nous établissons quatre typologies (attentiste, dépassé, rebondissant et florissant) qui permettent d'agir de façon la plus adaptée à la personne et à son parcours personnel.
L'avenir des seniors dans l'entreprise ne peut pas se résumer à la multiplication de postes de tuteur. Encore moins à devenir les garants de la mémoire de l'entreprise, un leurre lorsque l'on sait que les sociétés aujourd'hui changent de périmètre et parfois d'activité tous les cinq ans. Tous les seniors n'ont pas nécessairement un savoir-faire transmissible, ni le désir ou la compétence pour le faire. En revanche, il importe d'expérimenter des voies nouvelles dont le principe de la mobilité horizontale est sans doute l'un des plus féconds. Il s'agit de s'interroger sur la logique de promotion à l'ancienneté, qui se termine souvent par l'éviction des seniors faute de postes disponibles ou en raison de la charge salariale trop forte que cela représente au regard de la contribution de la personne.
Il est nécessaire de mieux prendre en compte les aspirations des quinquas : les uns n'ont plus forcément envie de faire la course au sommet, d'autres n'en ont plus la capacité, tandis que certains, libérés de contraintes familiales par exemple, seront au contraire désireux de s'impliquer davantage. La mobilité horizontale permet une évolution professionnelle et donc une rupture d'habitude sans lien systématique avec de nouvelles responsabilités hiérarchiques ni de revenus supplémentaires.
Trop de salariés, managers ou non, ont dû, et certains voulu, quitter leur société autour des 55-57 ans parce que leur profil ne correspondait plus au nouveau virage stratégique pris par leur groupe au poste qu'ils occupaient, mais auraient pu rester de bons contributeurs dans d'autres fonctions et à un salaire différent si la législation du travail était plus souple et les mentalités prêtes à accepter et à promouvoir de tels changements.
Pour ceux qui sont sortis entre 50 et 55 ans, les emplois de transition ou les contrats de mission de trois ou cinq ans, le passage vers les PME ou les collectivités publiques et encore le développement du travail à la carte sont d'autres pistes à expérimenter pour sortir d'une logique mortifère du tout ou rien. On peut s'étonner que les partenaires sociaux se retrouvent seulement aujourd'hui pour chercher ensemble des solutions pratiques. Vont-ils une fois encore laisser l'Etat décider pour eux ?

SERGE GUÉRIN ET GÉRARD FOURNIER
SERGE GUÉRIN est professeur associé en sciences de la communication à Lyon-II et GÉRARD FOURNIER est directeur général de Boyden Interim Executive. Ils viennent de publier « Manager les quinquas », aux Editions d'Organisation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Sam 27 Aoû 2011 - 16:13

Merci Thorval pour cette lecture datée qui reste fort intéressante.../...


Dernière édition par marzolf le Lun 12 Sep 2011 - 12:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Dim 28 Aoû 2011 - 23:54

.../...


Dernière édition par marzolf le Lun 12 Sep 2011 - 12:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Articles de presses et blogs   Aujourd'hui à 5:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Articles de presses et blogs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 28Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 16 ... 28  Suivant
 Sujets similaires
-
» Articles de presses et blogs
» Notariat : CCN (Notions d'extension des articles de la)
» Création d'articles de déco textile pour la maison!
» Quelques articles divers
» peut on vendre dans un vide grenier des articles neufs?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DIVERS :: DEVENIR DU NOTARIAT-
Sauter vers: