SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Norzem



Nombre de messages : 46
Age : 33
Localisation : Poitou-Charentes
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Lun 18 Oct 2010 - 16:18

Un nouveau livre est paru ce mois-ci (octobre 2010), dont le titre est "Les Notaires", écrit par Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD, et dont le résumé est le suivant :
"Affaires d’argent, secrets de famille, drames de la vie : un monde à part
rempli d’histoires souvent très romanesques…

Plus d’un Français sur trois est d’ores et déjà passé dans l’ambiance feutrée d’une des 4 504 études réparties sur le territoire. Certains y ont signé l’acquisition de leur vie en achetant la maison dont ils rêvaient, quand d’autres y ont paraphé leur contrat de mariage. Mais les rencontres avec les notaires ne sont pas toujours aussi réjouissantes. C’est aussi devant eux que l’on ouvre les testaments et que certains font grise mine… tandis que d'autres se frottent les mains. Se rendre chez le notaire n’est jamais neutre. Et bien souvent on en ressort frustré de n’avoir rien compris à leur langage ampoulé et juridique, pas plus qu'à leurs factures et honoraires. À quoi correspondent les fameux « frais de notaire » lorsque l’on achète ? Quels pièges peuvent receler les incontournables actes authentiques ? Quels liens unissent les notaires aux agents immobiliers ou aux conservateurs d’hypothèques ? Sans compter que les notaires font parfois des erreurs et que celles-ci ont un coût… pour leurs clients !
Qui sont réellement les 8 714 notaires en exercice ? Et comment entre-t-on dans cette profession hors norme, méconnue et parfois décriée, au point qu’il existe une association baptisée SOS Victimes des notaires ? Liés aux puissants de ce monde dont ils connaissent les secrets, les notaires ont su tisser un réseau d’influence redoutablement efficace et forment une véritable corporation, au fonctionnement souvent comparable à celui d’une Église ou d’une loge.

Laurence de Charette est reporter au service société du Figaro. Elle a cosigné en 2004 un document choc : EDF, un scandale français (Robert Laffont, 2004). Denis Boulard est journaliste et collabore aux Dossiers du Canard enchaîné et au Point."

L'avez-vous lu? en avez-vous entendu parler? mon collègue l'a commandé, va le lire et me le prêtera ensuite, mais j'aimerais avoir votre avis.
J'avoue que pour le moment, le résumé me donne une drôle de sensation!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Lun 18 Oct 2010 - 16:25

Bonjour Norzem,
Je l'ai acheté (20,00 € à la FNAC) vendredi dernier. J'en suis à la page 174 sur 263 sans les annexes. C'est très intéressant et plein d'informations que tous les salariés du notariat intéressés ou déçus par leur profession devraient connaître.
Je vous le recommande vivement. Bonne lecture.
Cordialement

PS Ce livre est édité chez Robert LAFFONT (Dépôt légal Octobre 2010)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Les notaires   Dim 2 Jan 2011 - 14:02

Bonjour Norzem,
Alors ce bouquin, qu'en penses-tu ?
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norzem



Nombre de messages : 46
Age : 33
Localisation : Poitou-Charentes
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Lecture   Lun 3 Jan 2011 - 13:39

Bonjour RWM,

J'ai terminé le livre et j'avoue ne pas trop savoir quoi en penser. Colère? Indignation? Confirmation de ce que je pensais auparavant? Je ne peux pas le dire.

Dommage que par endroits, il y ait quelques petites erreurs (de mémoire : salaire du conservateur à 0,01 % au lieu de 0,10 % dans le cadre des ventes immobilières).

Je n'ai pas aimé non plus cette façon de critiquer de façon négative le langage notarial, soi-disant incompréhensible pour le profane, alors que l'auteur elle-même se permet d'écrire moult mots que personne ou presque n'utilise, encore moins le profane!

Pour ce qui est de l'information sur le notariat et ses membres, cela m'a permis de mieux comprendre certaines choses.
Je ne suis pas déçue du notariat, j'avoue être impressionnée par une organisation digne d'une fourmilière!

Pour ce qui est relatif aux questions d'argent, nous n'y sommes pas trop confrontées dans les petites études de campagne, donc je ne peux pas trop juger, je me laisse seulement le temps de la réflexion pour mieux cerner ces différentes façons de faire (commission des généalogistes, de l'UNOFI, etc).

Il me reste toutefois les annexes à étudier. Je me suis laissé le temps de mûrir ma réflexion sur ce livre avant de les lire.

Et toi alors, qu'en as-tu pensé?
Bonne journée et surtout BONNE ANNEE 2011!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Point de vue de l'intérieur de la pieuvre notariale.   Mar 4 Jan 2011 - 0:35

Bonsoir Norzem,
Merci beaucoup de ta réponse.
Ce que j'ai pensé de cette "enquête sur la profession la plus puissante de France" ? (Sous-titre de l'ouvrage "Les notaires", comme tu l'as certainement observé.)
Globalement j'ai trouvé l'analyse journalistique très bonne.
Que ce soit pour la première partie intitulée "Secrets de famille", que pour la seconde partie intitulée "La machine de guerre".
La première partie raconte 11 histoires de notaires "marginaux", comme nous en connaissons tous, mais qui "heureusement" ne sont que des "marginaux généralement grisés par l'appât du gain" Cela étant dit, ce sont ces notaires-là dont le parcours chaotique intéresse le plus, le grand public, toujours amateur de sensationnel. Ça fait vendre du papier !
Le deuxième et dernière partie, divisée en 20 chapitres, est beaucoup plus technique et elle intéressera manifestement beaucoup plus, les notaires, leurs salariés (s'ils sont un peu avertis des choses de leur profession) et d'une manière générale toutes les professions du droit, magistrats de l'ordre judiciaire compris.
La galerie des portraits est particulièrement bien troussée et pour moi qui ai connu ces personnages, je les ai parfaitement reconnus.
La cerise sur le gâteau, c'est sûrement le chapitre 20, intitulé "Et demain?". Nous devons tous l'analyser en profondeur afin de tenter d'y entrevoir notre avenir de salariés de la branche. C'est beaucoup plus important et compliqué, que l'erreur d'impression du pourcentage du salaire du conservateur en matière de vente immobilière... Mais nous ne sommes pas tous obligés d'avoir les mêmes centres d'intérêt !!!
Je te souhaite une bonne lecture des annexes qui ne manquent pas, elles non plus de curiosité, sauf pour les profanes bien entendu.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Norzem



Nombre de messages : 46
Age : 33
Localisation : Poitou-Charentes
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Et bien...   Mer 9 Fév 2011 - 17:48

...je reviens bien longtemps après avoir achevé ce livre, que dis-je cette oeuvre!
Il est vrai que je me suis attardée sur des détails (fautes d'impression certainement), mais il me semble que les profanes s'y attarderaient également.
Le dernier chapitre intitulé "Et demain?" a bouclé ce livre et a permis l'ouverture vers une nouvelle analyse du Notariat d'ici une cinquantaine d'années.

Je m'étonne tout de même que nous ayons été les deux seuls membres de ce forum à avoir discuté de ce livre qui DEVRAIT être lu par tout employé du Notariat, secrétaire, clerc, formaliste, et même notaire stagiaire/salarié...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Dim 13 Fév 2011 - 20:58

Bonsoir Norzem,
La paupérisation intellectuelle du notariat est une (triste) réalité !!!
Merci beaucoup de ton commentaire.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
terreetciel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Mer 23 Fév 2011 - 20:13

Hésitant à revenir dans la profession, ce livre va certainement éclairer mon choix avant de prendre une décision définitive.
En effet, je n'ai pas accroché à l'esprit qui règne dans les études en France. Peut-être que ce livre m'aidera à comprendre certaines choses.
Pourtant, j'ai adoré ce métier au Québec (surtout au niveau des valeurs).
J'hésite donc à faire mon DSN ici ou partir de l'autre côté de l'Atlantique.
On verra ce que donne ce livre sur ma réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Jeu 24 Fév 2011 - 0:50

Bonsoir terreetciel,
Bienvenue sur le Forum des salariés du notariat.
En guise de mot de présentation, pourrais-tu nous dire quand et comment tu as découvert ce forum ?
Puisque que tu as exercé une activité notariale au Québec, pourrais-tu nous en dire plus sur la condition des salariés du notariat de cette province (salaires, convention collective, couverture sociale, retraite, formation continue, formation professionnelle etc.).
Sais-tu s'il existe un syndicat ou une association professionnelle des salariés du notariat au Québec ?
Si oui, pourrais-tu m'en communiquer les coordonnées en vue d'une recherche de rapprochement avec les représentants élus des salariés du notariat français?
D'avance merci.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
terreetciel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Jeu 24 Fév 2011 - 13:42

Bonjour RWN,

Pour me présenter rapidement, j'ai obtenu mon DESS droit notarial en 2004 mais je n'ai pas voulu continuer le DSN voyant la situation des titulaires en période de plein emploi (CDD à répétition ou autre petit plaisir). De plus, les perspectives de devenir notaire m'ont semblé plus théorique que réel en raison du nombre de notaires formés par année.

C'est pourquoi, j'ai saisi l'opportunité de suivre une amie qui souhaitait retourner au Québec.
Là bas, j'ai pu trouver un autre notariat où les notaires sont humbles, accessibles (si, si, cela existe) et très impliqués dans leur métier. Par « impliqués », je veux dire qu'ils arrivent les premiers et sont les derniers à partir de l’étude, car ils savent qu'ils peuvent tout perdre du jour au lendemain. La profession est plutôt ouverte en raison de la pénurie de notaires et aussi de salariés.

Concernant les conditions de travail, j'ai connu seulement l'étude dans lequel je travaillais. On travaillait fort mais avec de sérieux avantages : possibilité de prendre des congés à la demande, études payées à 50 % si réussies (voire plus), formations gratuites tous les mois, salaires tout à fait correct, possibilité de rentrer dans le capital de l'étude sans soucis, possibilité de partir dans une autre étude ou de changer d’emploi et d'y revenir, statuts à géométrie variable en fonction des priorités de chacun (vie de famille, travail, études, ...).
J’ai pu comprendre que les conditions salariales dépendaient beaucoup de l’employeur.

Cela ne veut pas dire qu'il n'ait pas des études où certains employeurs dépassent les limites (j'ai entendu des échos sur ce sujet) mais les tensions sur le marché du travail sont en faveur des salariés notamment les clercs (pour faire un raccourci).
J’ai pu ainsi voir des salariés changés plusieurs fois d’employeur en une semaine en raison de la surenchère qui y règne.

Pour finir, contrairement à l'idée présente sur les forums d'immigration, c'est tout à fait possible de travailler dans le milieu juridique si on accepte de travailler dans une culture américaine (15 jours de vacances, système de santé inexistant, protection sociale jamais trouvée) tout en évitant de rentrer dans le stéréotype du Français à l’étranger.
En effet, le Québec a ce bon vieux code civil. Et les juristes locaux ont des difficultés à le comprendre. Donc, notre connaissance est valorisable.

Enfin, de mémoire, comme certains aiment le mettre en avant sur le forum, la maîtrise du français est un autre point fort les clercs français. Les employeurs québécois ont souvent de grandes difficultés à trouver du personnel qui maîtrise correctement la langue.
Par ailleurs, les problèmes juridiques sont souvent complexes. Donc, au niveau intellectuel, il y a de quoi faire même si la coutume local est de faire appel à des assureurs pour couvrir l’insécurité juridique dans certains actes.

Je vais me renseigner au sujet des syndicats avec une petite réserve. Je rappelle que le mot syndicat est souvent synonyme de mafia en Amérique du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Notariat au Québec   Jeu 24 Fév 2011 - 15:38

Bonjour terreetciel,
Merci beaucoup de toutes ces informations intéressantes, dans l'attente d'une adresse de syndicat professionnel ou d'association de salariés du notariat québécois.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
terreetciel



Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 23/02/2011

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Jeu 24 Fév 2011 - 16:40

Un lien qui devrait te donner les réponses voulues.
http://www.cspq.gouv.qc.ca/documents/remuneration/renseignements/conditions/Conditions%20de%20travail%20-%20Avocats%20et%20notaires%202006-2010.pdf

Commentaires :
Ils ont remis à plat (c'est le cas de le dire) les rémunérations dans toutes les branches professionnelles depuis plusieurs années pour que pour un même niveau d'étude, la rémunération soit identique quelque soit le domaine.
On peut être notaire et avocats.
On peut travailler dans une étude, dans un cabinet mais aussi au ministère de la Justice (il suffit d'y déposer son CV...).
Les primes correspondent à des endroits reculés où il faut aimer la nature sauvage et vivre comme dans Man vs wild.

Voilà quelques pistes pour interpréter l'entente ci-dessus (la convention collective pour simplifier).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Jeu 24 Fév 2011 - 21:33

Bonsoir terreetciel,
Encore merci de ta communication qui va m'aider dans mes recherches de contacts notariaux, mais du côté des salariés uniquement, au Québec.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Salariés du Notariat au QUEBEC   Lun 28 Fév 2011 - 11:28

Bonjour terreetciel,
Grâce à tes précieuses indications et après recherches sur Internet, je crois avoir compris que les personnels des notaires au Québec et des avocats dans les autres provinces du Canada sont représentés lors de la signature des ententes par L'ASSOCIATION DES JURISTES DE L'ÉTAT dont le siège est à QUÉBEC.
Connaîtrais-tu cette association forte de 6000 membres ?
Si oui s'agit-il d'une association représentant uniquement des salariés ou comme en Belgique, représentant à la fois des salariés et des employeurs, ?
Merci de tes précisions.
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD   Aujourd'hui à 5:24

Revenir en haut Aller en bas
 
"Les notaires" de Laurence de CHARRETTE et D.BOULARD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pauvres notaires
» libre installation des diplomes notaires
» "Les mauvaises affaires du notariat"
» demande de stage en master 2
» changement dans les conditions de travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DIVERS :: DETENTE-
Sauter vers: