SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 tout d'abord veuillez m'excuser...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
lebuggnotaire



Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 23/04/2013

MessageSujet: tout d'abord veuillez m'excuser...   Ven 10 Mai 2013 - 12:16

Bonjour,
euh comment dire une valorisation de points ? parce que 50€ de plus par mois ça change sincèrement notre vie ? M. l'ancien président du CSN que sont ces 50€ de revalorisations de point à coté des gras salaires des notaires qui n'ont seulement seulement qu'un dîplome par très supérieur au mien ? (bac + 3 + formation ICONOT de Lyon sur 9 mois, qui ceci dit n'est même considéré par le notariat... ). De plus augmentation du point qui comme chaque année sera plus ou moins "annulé" par une augmentation des cotisations de Caisse ou autre bienôt...
Je le dit Franchement c'est vraiment sympa à vous de vous battre pour les autres, vraiment respect à vous il y en a peu dans ce pays d'égoiste... Mais Honnêtement, et avec tout le respect que je vous dois, j'ai vu des choses tellements déguelasse dans ce métier (comme des notaires chez qui je suis passé qui promettait les remises au gens, les appliqués sur le coup le jour de la taxe, et qui 5 ou 6 ou 7 mois après annulait la remise, réclamait l'argent au gens pour soit disant autre chose, et voila jackpot... quand je me suis appercu de ça j'ai pas pu m'empecher de l'ouvrir, forcement la grande gueule on aime pas ça, du coup ils m'ont répondu ici on est chez nous on fait ce que qu'on ! 2 jours après l'huissier passe chez moi pour me remettre ma rupture de contrat de travail et oui en période d'essai on fait comme on veut... résultat j'ai démissionné d'un poste en cdd pour ce cdi minable, pour des voleurs qui m'ont laissé sur la paille sans salaire, sans aloc parce que en france démission rime avec 0€ d'alocation chômage! et avec une femme et un enfant à charge c'est très beau !!!!!
peut etre vous comprenez pourquoi je suis remonté maintenant... et puis j'en ai d'autres des exemples comme ça à vous citer; comme le fameux Art IV, oui oui madame signé en bas de la taxe( euh ils sont ou les conseils sur l'article IV ? la négociation soit disant libre entre les parties ? ou du moins les explications du pourquoi de cet art IV ?
je peut continuer encore et encore et encore...
alors comprenez bien, et veuillez m'excuser si je vous ai offensé, mais c'est vraiment un milieux de sales égoïstes qui ne sont capables de rien a part penser tune pour leur gueule, nous on est juste des pions, encore plus quand on est comptable et qu'on sert à rien...
Pk la forfaitisation des actes ? les notaires comptent se passer des comptables ? on regroupe tout c'est plus facile, plus honéreux, et ça peut supprimer du personnel ?
vous êtes sûr que vous êtes un syndicat ? oui le syndicat pour les clercs de notaires... c'est à ce moment qu'on sait qu'on sert à rien ou a pas grand chose...
Donc voila je suis remonté c'est certain, mais en 4 études, et 11 patrons, laissez moi vous dire, c'est tous les même, égoïste, autin, n'aimant que leur petite personne, et surtout très radin....
mon dernier entretien dans le var, je l'ai refusé, parce que 1900 net pour un patron qui roule en Aston Martin (soit plus de 3 fois mon salaire annuel par an, et ce juste pour la voiture, imaginé le reste...) et à nous on nous dit que 1900€ c'est assez pour vivre...
Vous vous battez pourquoi excuser moi ? 50€ tout les ans ? Sincèrement merci...
Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: tout d'abord veuillez m'excuser...   Sam 11 Mai 2013 - 18:15

Il m'a l'air chaud comme une barraque à frites. Je me suis pas gourré. Ami Lebuggnotaire, le seul défaut de ce forum, c'est l'anonymat. Rompts-le et vas voir les vieux Schtroumpfs syndicaliste que tu m'as boen l'air de voulou empaler plus que tes bip de patrons.
C'est dommage, je t'avais dédié deux petites chroniques blablatiennes à souhait, avec une dédicace de Céline sur les couillons, un peu de Voltaire pour faire docte, un témoignage de Limber (voir son message en janvier 2013), et quelques friandises personnelles dans le genre de tes austin machin. J'ai du sagement retirer ces petits joyaux ubuesques, ne dérapons pas n'est ce pas.
Lebuggnotaire, je te prendrai au sérieux, toi et ton témoignage, le jour où tu auras les couilles de tenir tête à visage découvert à tes patrons.
En attendant, fous la paix à Rwm et autre vieux bidules à "50 euros". T'as rien compris! Je peux te dire que ces gusses ont fort à faire en ce moment et t'es pas de trop dans la boutique. Tu attends quoi, grand couillon, pour te syndiquer? Que l'on restaure les syndicats obligatoires du temps de Vichy? J'ajoute que c'est exactement à cause de c'o'n' comme toi et pas comme lui, si tu peux mesurer à quel point certains notaires peuvent TOUT se permettre sans crainte aucune.
Comme disait RWM (mon gourou), faites-vous confiance, syndiquez-vous!
Je t'embrasse sur le nez, Lebugg. Fais attention de pas trop te l'abimer en enfonçant des portes ouvertes.
Racontes nous encore un peu sur les taxes, les ratios, etc.
Et je te le répète, sors de l'anonymat - ton témoignage fait pour l'instant le poids d'une couille de mouche et viens peut-être d'un troll ou d'une idée de provoc - et puis viens donc nous voir, chenapan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Nouveau sujet sans intérêt pour une recherche   Sam 11 Mai 2013 - 21:04

Bonjour lebuggnotaire,
Pourquoi avoir créé un nouveau sujet avec un titre ne voulant strictement rien dire, pour qui recherche une information sérieuse auprès d'un syndicat FORCE OUVRIÈRE de salariés du notariat?
Au travers de ton fatras de considérations très personnelles, je vais essayer de te répondre point par point, dans des sujets appropriés et déjà existants sur notre forum.
La démultiplication des sujets proches ou identiques, complique inutilement les recherches de nos utilisateurs. Aussi je te prie "tout d'abord de vouloir m'excuser" (sic) de te demander de respecter ce minimum de discipline intellectuelle, signe d'une vraie solidarité entre collègues. J'espère m'être bien fait comprendre.
Pour ma part, je n'assimile pas encore les salariés du notariat avec leurs employeurs-notaires, comme tu sembles le faire sans aucune gêne...
Bien syndicalement à ton écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: tout d'abord veuillez m'excuser...   Dim 12 Mai 2013 - 7:05

Bonjour,
Le titre de ce sujet (niuveau...) n'est pas si bête.
C'est déjà un bon début de réponse donné par Lebuggnotaire à la question de RWM, brutalement résumable en un familier: "qu'est ce que tu fous ici!".
Aucun dialogue valable ne peut se nouer sur base de l'anonymat. Lorsque je suggère à Lebugg de le rompre, ce n'est pas nécessairement pour qu'il écrive ici sous son nom réel comme je le fais moi même, mais pour qu'il se fasse connaître et pour qu'il cherche par lui même la réponse à son excellente question ;"Vous vous battez pour quoi!".
C'est en effet la première question à se poser...
Dans un message passé ici et que j'ai supprimé - peut-être à tort- je rapprochais le témoignage de Limber ici en janvier 2013 (sujet 2013 sera t'elle année galère) et celui de Lebuggnotaire. Ils ont en commun une chose préoccupante; une certaine manière de retourner ses difficultés, non en recherche de solutions, mais en une sorte de violence tournée contre soi-même. La multiplication de ce genre de messages est un signe assez préoccupant de l'état actuel d'indigence intellectuelle et morale de beaucoup de salariés.
C'est un mécanisme de défense assez curieux des salariés, dans le prolongement logique des méthodes de "management" dévoyées et ... de voyou. Ces mécanismes sont ceux de l'auto asservissement, de la servitude volontaire. Ils ne jouent pas pour la défense de soi et encore moins celle des autres. Ils signalent l'extraordinaire implosion de tous les mécanismes de défense collectifs... A 2 ou 3 % se syndiqués, si l'on croit que le syndicalisme est un fondement de la vie démocratique, on ne peut qu'être alarmé de voir la tendance s'accélérer...
Pour les syndicalistes, l'invective de Lebugg (vous vous battez pour 50 euros) est insupportable... Mais comment faire pour sortir de ces comportements agressifs et socialement suicidaires? A mon avis, il ne faut pas compter sur le marketing et encore moins sur nos belles gueules, pour vendre des "cartes". Syndicalistes, on passe quasi pour des escrocs et des profiteurs dans la tête de bien des gens. Autant y aller franco et plus poli du tout lorsqu'on nous récite par coeur toute la propagande (celle qu'on entend parfois dans les études dans la bouche de sombres idiots se prenant pour de grands esprits Français).
Un bon coup de pied au cul, puis une main tendue, dans cet ordre. Je suis assez d'accord pour aller charbon ainsi!
J'espère que cette petite passe d'arme avec Lebugg en fera réfléchir m'un ou l'autre, Lebugg lui même pourquoi pas.
Pas certain que Lebugg ait compris grand chose mais en tout cas, il s'est déjà excusé d'entrée de jeu. Je ne sais pas de quoi mais j'espère qu'il se pardonne de mugir dans son coin et de s'en prendre à ses "potes". C'est un bon début.
Cordialement comme dit toujours RWM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Salariés passifs et salariés actifs...   Dim 12 Mai 2013 - 18:44

Bonjour marzolf,
Devant autant d'inepties de la part de lebuggnotaire, je ne vois pas du tout ce que changerait son éventuelle sortie de l'anonymat. Pour moi, un con anonyme reste un con, même parfaitement identifié !
Par contre je suis d'accord avec la suite de ton propos au sujet du contenu totalement farfelu, en apparence, de certains messages. Leurs auteurs, veulent nous faire croire que les syndicats qui recherchent le maintien et l'amélioration des conditions de travail de leurs adhérents (dont nous sommes!) sont les grands responsables de leur manque total de civisme social personnel... Ces salariés marginaux, sont des sangsues du système français dans lequel, les salariés passifs (non syndiqués bien entendu) recueillent in extenso les mêmes fruits que les salariés actifs (syndiqués, bien entendu).
Si, au moins, après avoir ramassé les avantages durement négociés par les uns, lesdits salariés passifs, savaient "fermer leur gueule d'empeigne" au lieu d'insulter sans vergogne, leurs autres camarades d'infortune!!!
"J’en entends qui murmur’nt pleins d’morgue : Quoi qu’i nous veut, c’macchabé’là ? Pour sûr qu’il arrive de la morgue Avec la gueul’ d’empeign’ que v’là !" (Théodore Botrel - Montmartre et ses chansons)
Bien cordialement à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: tout d'abord veuillez m'excuser...   Dim 12 Mai 2013 - 22:42

Bonsoir,
Personnellement, j'ai pris et je prends toujours des risques qui ne me donnent pas plus de légitlmité que tout un chacun, quoi que...
Je te trouve un tout petit peu excessif, Ami RWM, en ce qui concerne Lebuggnotaire, même si je partage avec toi cette furieuse envie de lui botter le cul à coups de planches à pain.
Tout ce que je vais dire ci-dessous sera sous condition suspensive que Lebuggnotaire se manifeste et s'identifie par exemple par un message privé à l'un d'entre nous.
Dire qui on est, ou on est, ceci change tout. N'importe quel crétin peut venir ici pour aller à la pêche à tout et n'importe quoi. Une fois que tu t'identifies, tu es citoyen sur l'agora. Avant,c'est lavoxpopuli dans ce q'ellea de meilleur ... et de pire.
A supposer que Lebuggnotaire soit ce qu'il dit, alors son message représente - pour l'essentel de sa trame - à 97 % les salariés du notariat, NON SYNDIQUES. Ca peut nous énerver, nous autres, syndiqués qui sommes les 3% du complémentà 100. Encore que parmi ces 3, une bonne part serait plus près des 97 que du petit carré de "militants"... c'est mon avis.
C'est bien de répondre vertement, sans se gêner, à nos collègues qui nous servent effrontément la propagande anti syndicale merdique (merci aux enfants de salauds qui la propage un peu partout; ce sont avant tout des irresponsables dangereux). Je ne m'en prive pas à l'occasion.
Mais c'est encore mieux de comprendre comment marche cette mécanique mettant la majorité dans des postures extrêmes d'opposition gratuite, démotivantes, inconstructives.
Le cas Lebugg présente un intérêt certain; il parle... Et dans les 97 dont je parlais moi, ceci représente bien peu de monde. Ceci mérite un rien de curiosité, sinon d'attention.
Si je l'engueule, Lebugg (l'envie delefaireest bien réelle, à preuve les messages incendiaires que je lui lui ai dédiés ici le neuf mai et que j'ai supprimés depuis; si vous les avez lus... ), ce n'est pas pour m'amuser. Mais je sais aussi que son discours colle à peu près à celui de ma majorité. Il faut bien en tenir compte et travailler sur ce sujet si on veut regagner du terrain. Grosse responsabilité pour NOUS.
Je termine en disant sue j'ai moi mëme commencé ma carrière de blablateur sur ce forum en vilipendant les "militants" syndicaux... C'est bien naturel à mes yeux de s'en prendre d'abord à ceux qui ont depuis longtemps un début de commencement de solution. A qui d'autre faudrait-il commencer à parler ?! C'est parfois le premier pas vers un engagement sincère.
Vas-y mon bon Lebuggnotaire, au vitriool et à la soude si tu veux. Toi, si tu as un cerveau, et les rigolos qui en ont un parmi la masse que tu représentes ici depuis quelques jours: vide ton sac et cartonne à boulets rouges sur les syndicats.... Mais alors vas-y franchement, et écoute bien les retours...
Si vous le faites bien, vous allez en prendre plein la schtroumpf mais alors c'est parmi vous que se trouvera la relève syndicale de demain.
Pour ce qui est de la chanson citée par RWM (un pur délice), en cherchant bien je dois pouvoir trouver des trucs dans le genre en alsacien. Mais Pépita va pas aimer.
A tous les Lebuggnotaire, ne vous gênez pas; foutez nous sur la gueule, on n'a pas pas peur et en plus on a largement de quoi vous répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: tout d'abord veuillez m'excuser...   Lun 13 Mai 2013 - 0:43

Bonsoir marzolf,
Excessif, moi? Tu plaisantes ou tu n'as pas lu mes autres réponses à lebuggnotaire sur ce forum. Contrairement à toi, je n'ai pas traité superficiellement les différents sujets abordés librement par ce nouvel utilisateur. En effet, j'ai pris le temps de procéder à une analyse détaillée de son post d'ouverture du présent sujet. Ce post ne comprend pas moins de 10 sujets différents, abordés avec légèreté, comme toujours, par ce genre d'excité du neurone. Je n'attends rien d'un tel provocateur qui ne raconte que des bêtises sur les syndicats, leurs adhérents et leurs militants. Mais tu es libre d'en penser naïvement ce que tu veux. L'avenir nous dira très rapidement lequel de nous deux est le plus près de la vérité vis à vis de tous les sujets abordés.
Il n'y a qu'un seul sujet, que je n'ai volontairement pas traité, c'est celui de la rupture de son contrat de travail au cours de sa période d'essai après une démission en cours de cdd, pour un cdi qu'il qualifie de "minable" en raison de la qualité de "voleurs" de ses cosignataires. C'est dire qu'il n'est pas très affuté dans ses choix d'emplois, ce lebuggnotaire...
Je n'ai pas pour habitude d'instruire les cons, car j'estime que c'est du temps de perdu et tu devrais le savoir.
Bien cordialement à te lire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: tout d'abord veuillez m'excuser...   Mer 15 Mai 2013 - 6:17

Bonjour RWM,

Excessif. Je maintiens. Pardon pour le temps de réflexion. Je te réponds de nuit car le jour, je rêve naïvement.

Le fait que les statistiques et la logique que tu invoques te donneraient raison ne change rien à l'affaire. Bien au contraire. Lebuggnotaire et son blabla, c'est le blabla d'une large majorité des 97 % de non syndiqués. Parfois, certains parmi les 3 % de syndiqués surpassent même les 97 % dans le genre. Souviens toi de la lettre ahurissante (sur un appel à la grève de FO, sujet retraites) d'une ancienne trésorière de mon syndicat que je t'ai fais lire... Effectivement cette réalité est nauséabonde mais il faut faire avec. Il faut se la coltiner comme l'éleveur son purin. Comme il faut se coltiner certains résultats électoraux où l'abstention le dispute aux votes extrêmes à la 32 - 33 en allemagne (je ne parle pas de l'issue atroce, mais de la lâcheté ordinaire de l'électeur-citoyen armé de son fiel quotien et de son bulletin de vote certains dimanche, comme cro magnon l'était de son gourdin sans jours du Seigneur pour le calmer un peu).

Je m'intéresse davantage au genre EDO 7 et autres Buggnotaires qu'à tous ces couillons tièdes et davantage silencieux (donc dangereux) qui font mine d'avoir des sympathies tout en pratiquant encore plus allègrement le "consentement meurtrier". Au moins, dans le genre de Lebugg et d'Edo, on montre son cul, on en chie bran de verbe, et on ne parle pas avec un caleçon sur le bec. J'aime bien voir l'ennemi en face et si la face est celle d'un cul, ma foi! Bottons ce cul. Mais toi tu m'expliques qu'il ne sert à rien d'instruire des cons et tu voudrais détourner le regard? Je te dénoncerai à Condorcet et à Danton quand nous serons au ciel. J'espère qu'il te feront couper la tête pour qu'elle retombe ici de là haut, un jour de grêle. Je te souhaite de remonter au ciel plus tard sous l'aisselle d'un vrai con malpropre. Tu déconnes mon vieux, bien sûr qu'il faut instruire les cons.

Non seulement il faut les instruire mais il faut s'en instruire. Tu prends d'ailleurs toi même le soin de décortiquer leurs messages avant de répondre à X sujets, comme tu l'as fait après avoir analysé le post à Lebugg qui ressemble à un vrai Stück de PQ usagé, c'est vrai. Et pourtant dans le même souffle, tu prétends qu'il ne faut pas instruire les cons? Il faut savoir! Tu as raison de relever les sujets soulevés et de les traiter le mieux possible. Mais ce faisant, tu fais toi même abstraction de cette contradiction dont je viens de parler (on ne répond pas aux cons mais on analyse soigneusement leurs propos, tiens donc). Ce n'est pas gênant d'être pris ici en défaut de cohérence, en apparence. Car il te faut répondre à ces sujets qui ressortiraient de propos de cons, car des collègues viennent ici sur ce forum (moyenne de 15 à 20 connexions permanentes sur ce forum en ce moment, hier soir 20 à presque 22 heures) chercher des réponses générales à des questions générales, C'EST VRAI. Ce ne sont pas tous des cons, je crois que nous sommes d'accord?

Il te faudrait surtout répondre avec la même rigueur et le même calme à Lebuggnotaire, lorsqu'il aborde entre les lignes des sujets aussi importants mais relevant moins des sciences exactes et de la raison. C'est beaucoup plus difficile à faire et je ne te donnerai pas de leçons. Répondre franchement à Lebuggnotaire - sans ménagement car certaines de ces propositions sont insupportables - c'est bien. Tenter de l'amener efficacement à s'interroger sur le cheminement de sa pensée et de ses actes, puis sur leurs conséquences, c'est mieux. Je ne prétends pas mieux faire que toi. D'ailleurs je ne fais pas la même chose. Tu sais ce que je fais ici.

Il se trouve par exemple que j'ai réussi (?) à faire élire mon ex principal une fois et bientôt deux, à l'amener à prendre quelques reponsabilités publiquement etc. Je choisis cet exemple précis à cause de Lebuggnotaire. Tu vas me dire que mon ex principal, ce n'était pas un con puisqu'il était principal et qu'il a fini ('semble t'il') par comprendre et respecter ce que je tentais de faire ... Tu vas me dire que ma petite historiette touchant peut-être à sa fin n'a qu'une valeur purement anecdotique ou expérimentale. Je suis d'accord, mais moi je vais te dire en pensant à Lebugg que ce n'était pas évident, à première vue, de faire évoluer ce "principal"... Par l'exemple lorsque nous avons disputé une élection de DP lui comme candidat "libre", moi comme candidat sous étiquette syndicale... Ou bien lorsqu'il s'est trouvé embarqué dans un comportement frisant le délit d'entrave de la part de l'employeur. Si je m'étais arrêté aux apparences, je l'aurais traité une fois pour toute comme tu traites Lebuggnotaire. Maintenant, le loustic dont je parle et qui a vingt ans de notariat devant lui va peut-être se rendre utile à ses collègues (et donc sans doute à lui même aussi...), et même au notariat. Quoi de plus naturel, suis-je naïf.........? C'en est peut-être un de gagné, voilà tout.

Rien de plus naturel que de faire ceci, pour un """militant""". Oui. Oui sauf que c'est le monde à l'envers, mon ami. En effet "de ton temps", ce sont les principaux qui élevaient les c.o.n., même cons. Ca marchait tout seul. Ce temps ne reviendra pas tant, par exemple, que les notaires salariés siègeront d'un côté à la chambre des notaires, voteront et seront éligibles en même temps de l'autre, avec les clercs, aux élections des comités mixtes. Ceci en dit long sur l'évolution effrayante de la basse cléricature et de la cécité croissante parmi ses quelques rares syndiqués actuels (depuis 20 ou 30 ans que de chemins pris à contre sens...). Il faut inventer autre chose et bien comprendre que notre éventuel futur syndicat FO des clercs de notaire ne sera pas un syndicat de cadres mais bien d'EmployéEs (avec deux E majuscules). Sinon, il ne sera pas. Il faut inverser la tendance actuelle depuis cette base (notre "cible" en terme de marketing) car la cléricature est décapitée, de fait. Nous en sommes en partie responsables, c'est un sujet voisin sur lequel j'ai déjà presque renoncé: le choix de l'anecdote que je viens de raconter au paragraphe précédent en témoigne...

Je re viens à Lebuggnotaire. Je réserve mon jugement sur ton "pas très affûté sur ses choix d'emploi". Tu as peut-être raison. Mais ceci fait près de trois ans et plus que je suis sur le carreau. Le choix ?! Là c'est toi qui plaisante. C'est eux qui ont le choix, pas nous. Il y a en face de nous autres des gens qui abusent d'une position de force et nous humilient quelquefois, quant ils ne mettent pas nos existences en danger. Certains d'entres eux auraient besoin d'un peu de chevrotine, de gros sel ou bien au moins des noms d'oiseau préhistoriques. Mais je me refuse à les fournir en articles de ce genre car leurs catalogues et magasins de méfaits, grossièretés et insanies me semblent déjà bien plus fournis que les seuls miens. Pour ma part, bien que président de syndicat, j'ai été amené à bosser quasi au noir dans une étude pour décrocher un cdd "de merde" comme dirait Lebugg, doublé d'un CUI, où j'ai fait le bouche trou. C'est une humiliation définitive que je ne pardonnerai jamais au notariat. Lebugg qui refuse un rendez-vous et ferait la fine bouche? Je pressens qu'après trois minutes de discussion, je serais sans doute d'accord avec lui... Ceci étant, Lebugg n'est peut-être qu'un sinistre crétin provocateur et gratuit. Mais peut-être pas. Si je prends le temps de lui répondre, ce ne peut-être pour lui car il est anonyme pour l'instant. Mais c'est encore une fois parce que son discours, même incohérent, superficiel, refléte l'état intellectuel des clercs d'aujourd'hui. Celui dont tu parlais en répondant à ma "bouteille à l'amer". Pardon mais le blabla de Lebugg colle, hélas, au réel, au terrain, à celui que je vois à longueur de temps dans bien des études. Celui d'une cléricature qui boit la tasse comme tu disais. Ca mérite de s'y arrêter.

Traiter Lebugg de con. Pourquoi pas, tant qu'il est anonyme. Oui pour le coup de pied au cul et même oui, des deux mains, pour le poing sur la gueule des fantômes. Mais en toute amitié quand même avec ceux dont ils promènent la pauvre âme. Ensuite on tend la main et on se parle calmement avec son propriétaire. Normalement. Bien entendu, l'anonymat maintenu l'interdit et encore une fois; si Lebugg a des couiles au cul (si c'est une fille, si elle a des mamelles aux côtes), qu'il vienne prendre part au débat et sa place dans la"vie syndicale". S'il s'y refuse, c'est qu'il est juste venu fanfaronner ici sous un pseudo, et c'est qu'il n'y a rien derrière lui.

Rien sauf les 97 % de non syndiqués auxquels je m'adresse à travers lui car pour l'instant je me fous de Lebugg comme d'une merde tant qu'il n'aura pas le courage de venir et de faire un minimum pour lui et ses collègues. Et là, malgré mes outrance verbales, je ne suis pas excessif car il y a le feu dans la bicoque. A ce propos je te félicite d'avoir recommandé il me semble, à Edo, qu'elle se syndique où elle veut, mais qu'elle se syndique. En tant que syndicaliste FO prônant le pluralisme syndical et le dialogue, je ne peux que te féliciter pour cette suggestion de nature à élever les cons vers les cimes de leur choix. Parce qu'en plus ils ont le choix...

Cordialement à tous les Lebugg et Edo 7.

Pour RWM, c'est bien plus que cordial. C'est fraternel.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Information syndicale   Mer 15 Mai 2013 - 23:27

Bonsoir marzolf,
Excessif moi? Jamais de la vie!
En effet, comment expliques-tu que depuis début 2006, c'est à dire 7 années, je donne gratuitement et quasi journellement, des informations et renseignements spécifiques au droit du travail et social dans le notariat, sur ce forum?
Dès lors que je dis haut et fort, que je ne veux pas "instruire les cons", je ne m'adresse qu'à eux (les cons). Ils se reconnaîtront sans problème. Heureusement ils ne sont pas la grande majorité des salariés du notariat, bien souvent silencieuse et respectueuse à minima des syndicalistes.
Libre à toi de ne t'intéresser qu'à cette minorité qui, soit dit en passant, ne réponds même pas à tes messages d'appels désespérés à un véritable débat.
Je ne fais pas de blabla, mais dans l'information sérieuse et documentée, visant à démontrer à toutes celles et tous ceux qui viennent consulter ici, que mon syndicat FORCE OUVRIÈRE a des compétences réelles et qu'il sait faire des choses pour les salariés du notariat.
Ce n'est malheureusement pas le cas de beaucoup de soi-disant militants syndicalistes...
A mon grand regret, crois-moi !
Dont-acte sur ce thème.
Cordialement à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Terres de Missions    Jeu 16 Mai 2013 - 2:37

Bonjour RWM,
Oui il vaut mieux en rester lâ sur le sujet.
Tu me permettras cependant deux ou trois remarques terminales.
1/ En relisant mes posts ici, ce qui m'arrive parfois, je me dis que tu m'auras consacré malgré tout pas mal de temps et - sans flagornerie- que c'était un bon investissement.
2/ En ce qui concerne ma carrière syndicale et notariale, y compris sur ce forum, j'en suis à J - 24; sauf évènement imprévu donc improbable, etc.
3/ Très sincèrement, autant ton boulot ici est parfait, autant j'ai toujours du mal à saisir certaines de tes analyses statistiques ou de tes abstractions. Il est probable que tu en aies autant à mon service ppur ma poésie ubublatienne. Ceci étant, je te rejoindrai sur un point limite. La proportion des cons, quoique inconnue, étant réputée identique partout, il vaut mieux se poster sur la frontière bornée qui séparerait les 97% de non syndiqués des 3% de l'Empire syndical des syndiqués, que sur celle prétendue frontière fixe mais qui resterait à tracer, autour de cette terre inconnue, à cheval entre nos terres d'Empire3 et celles du monde barbare 98. Comme cette vaste terre inconnue est occupée par la même race de bons sauvages à qui tu reconnais (généreusement) le droit défendre ses traditions ancestrales et même celui de se reconnaître elle-même jusqu'au coeur de notre vaste Empire3, j'en déduis que cette frontière avec ces bons sauvages reste ouverte comme vers une terre de mission et que tu laisses au moine soltat blabla toutes latitudes et longitudes pour y prêcher tout à loisir, seul en son sein. Grande est ta générosité. Je me reproclamerai donc roi des cons (simple rappel) dans 24 jours, sous le titre Blabla déjà connu et respecté de Premier de Gloubi Boulga, comme promis. Et je m'engage, en bon français universaliste, à ne jamais abandonner mes Sujets, ou que j'aille.
Si j'ai bien capté ton message sur presséblog, à défaut d'y avoir foule, il se pourrait qu'il y ait constat d'huissier. Il importe que tout ceci soit fait dans les règles de l'art.
Je te salue toujours bien bas, mais du haut de mon trône.
Fraternité, usw.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tout d'abord veuillez m'excuser...   Aujourd'hui à 23:15

Revenir en haut Aller en bas
 
tout d'abord veuillez m'excuser...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tout d'abord veuillez m'excuser...
» Faire un site internet - Tout savoir
» sos solde tout compte
» besoin de vous pour répondre à un tout petit questionnaire
» minières non hedgées / tout ce qu'il faut savoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: CONFLITS INDIVIDUELS-
Sauter vers: