SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 pauvres notaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Manifestation du 10 décembre 2014   Mar 9 Déc 2014 - 3:17

Bonsoir emili13,
Sauf erreur de ma part, je ne t'ai posé aucune question dans mon dernier post.
Par contre, je trouve que tu t'exprime normalement et que tu n'as pas à être complexée de ce côté.
Finalement, au contraire de toi, je pense que l'opération de communication des notaires est désastreuse pour leur crédibilité et qu'elle ne va pas les servir du tout. Ce n'est pas en insultant le Gouvernement de la France et en instrumentant leurs salariés et les syndicats de salariés de la branche, qu'ils vont être mieux entendus et mieux compris, aux yeux des auteurs du projet de loi Macron (véritable fourre-tout législatif!) qui n'est pas l’œuvre de "déficients mentaux", loin de là.
"Les français souhaitent des réformes pour leur pays, pourvu qu'elles ne les touchent pas personnellement... (notariat idem) Comme d'habitude!"
Que souhaites-tu que nous écrivions à notre député?
Pour conclure : Contre la pluie, rien de tels que le parapluie et les bottes en caoutchouc. Sinon ça fait floc...floc!!! (lol)
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clerc-obscur



Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 08/09/2014

MessageSujet: lettre à nos parlementaires    Mar 9 Déc 2014 - 23:09

Bonsoir à toutes et tous.
Et bravo emili13 de proposer d'écrire un courrier à nos parlementaires.
Suite aux messages que j'ai déjà postés et aux messages de RWN, j'attendais de voir les "idées" qui seraient proposées ici.

Cela fait plusieurs jours que je pensais poster sur le forum un cadre de lettre, que chacun(e) pourrait copier pour l'adresser à tous les parlementaires de sa région (et même plus si affinités !), et le faire suivre à tous ses collègues pour qu'ils en fassent de même et créer une sorte de grande chaîne des clercs et employés,
afin que nos parlementaires, qui vont DEMAIN avoir ce projet de loi sur leur bureau, aient un maximum d'informations CONSTRUCTIVES des employés.
Des employés et des employés seuls !

Nous savons très bien que du côté des notaires, ils sont assez grands, pour faire leur propre lobbying et défendre leurs têtes.

Mais je trouve également que du côté des employés de notaire, nous sommes inaudibles !

A part le message : Non, non et Non ...
Avec ce type de message, nos parlementaires vont être très éclairés, n'est ce pas ...

Aussi, je vous propose à tous, d'écrire ici à plusieurs mains, ce "cadre de lettre", afin qu'il soit réalisé et expédié le plus rapidement possible à nos parlementaires.

Je vous propose donc d'y ajouter au fur et à mesure de vos messages postés, les lignes directrices et sujets que vous pensez devoir y figurer.

Je pense que ce courrier, devra clairement être présenté, comme à la seule initiative des "employés" des notaires, comme une sorte de collectif des employés.

Il devrait exposer brièvement le rôle des employés au sein d'une étude.
Exposer que nous ne sommes pas naïfs et que nous savons très bien que les premières victimes de ce projet de réforme,
seront NOUS, LES EMPLOYES de NOTAIRE
.
Nous, qui serons sacrifiés sans égard, sur l'autel de cette forme MACRON, pour être envoyés à l'hôtel ... POLE EMPLOI !

Expliquer pourquoi, certains points de ce projet, sont totalement contre les intérêts des employés, alors que ce projet a pour objectif de "donner du pouvoir d'achat aux Français et dégager 0,5 point de PIB" ...

Avec demain, 5.000, 10.000, 15.000, plus ? d'employés licenciés et pointant à pôle emploi, il est certain que cet objectif sera réalisé !

Pour un gouvernement SOCIAL ... ISTE, c'est tout de même formidable !

Je pense que la création de nouveaux offices notariaux, est positive pour les salariés. Cela aura un effet de "vase-communicant". Un nouveau notaire nommé, quittera son ancien poste de "salarié" et tôt ou tard, il embauchera, une standardiste, une secrétaire, un clerc, un comptable, etc ... (qui auront peut être quitté le notaire "d'en face" dont le chiffre pourrait avoir baissé) mais globalement, le nombre d'actes à rédiger, de successions à régler, restera le même et il faudra toujours des employés pour traiter les dossiers et rédiger les actes ...

Pour le "corridor" tarifaire, je suis pour, concernant les "gros actes". Par exemple les prix supérieurs à 500.000, 1.000.000 € ? Que le tarif S1 x 1 soit diminué au delà d'une certaine assiette, même par paliers au delà.
Les émoluments des donations et partages pourraient également être revus à la baisse, avec son tarif qui est passé à S1 x 1,25 il y a quelques années seulement (que j'ai trouvé injustifié) et qui a vraiment été une aubaine pour les notaires ...

Concernant l'entrée de capitaux extérieurs, je trouve cela ultra-libéral et beaucoup trop dangereux, pour une profession juridique telle que la nôtre. Tant pour nos clients que pour nous salariés ...

Enfin un dernier point que je soulèverai, c'est le projet de supprimer les "clercs habilités".
En plus, ce projet est "cautionné" par le CSN !
Pour les employés ce serait à mon avis, une décapitation des salariés (voir mon message déjà posté à ce sujet).

A vous d'écrire la suite ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pat.22



Nombre de messages : 36
Localisation : PARIS
Date d'inscription : 09/11/2013

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Mer 10 Déc 2014 - 10:07

Bonjour à toutes et tous,

Ce matin sur BFM TV première édition du JT, Mr VOGEL explique gentiment qu'il a fait appel à l'agence HAVAS (Jacques SEGUELA est un des associés) afin de mener à bien une campagne de presse explicative ... ( estimation de chaque parution dans la presse 400.000 € ). Le problème, cette même agence se trouve solliciter également par les services de l'état!
Pour ma part je ne vous donne pas RDV cet après-midi.
Bonne journée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emili13



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 15/10/2014

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Ven 12 Déc 2014 - 0:43

Bonsoir à tous,
Effectivement la campagne d'information est bien orchestrée, le CSN a de gros moyens.

Pour répondre à CLERC OBSCUR au sujet de la lettre au député, je ne suis pas apte à juger ou proposer telle ou telle mesure mais
je voudrais lui dire que je fais confiance à son jugement et que je souhaite une réforme

- parce que le tarif est trop cher pour nos enfants,
par exemple sur une vente à 160 000 euros on a 1781 eu d'émoluments proportionnels et 732 euros d'émoluments de formalités, échangés 3 mails et un coup de téléphone.....c'est trop cher payé

-parce que les revenus des notaires sont indécents,

Le gouvernement a en mains le rapport du député FERRAND, les données sur les revenus des notaires par l'IGF, toutes les données nécessaires pour faire les réformes. Il est plus compétent que nous pour établir une proposition de loi.

Je me permets de citer Bruno ROGER PETIT dans son article :

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1287031-loi-macron-les-frondeurs-du-ps-allies-objectifs-des-notaires-a-13-000-euros-par-mois.html

"""
Et pourtant, les chiffres parlent. Salaire médian donc : 13.284 euros. Salaires des 25% les plus riches d'entre eux : 19.772 euros. Nombre de notaires en France : 9.700 (et seulement 34% de femmes). Nombre d'offices de notaire : 4.500 (oui, 4.500 pour 65 millions d'habitants !). Et, pire encore, 15% des 9.700 notaires sont eux-mêmes enfants de notaires.

Les notaires, qui savent se payer de bons communicants, et des pages de publicité dans la presse, retournent le chiffre en avançant l'argument que ce n'est pas autant qu'on le dit. Mais il y a peu de professions où l'on trouve un taux de reproduction sociale aussi élevée.

1.455 notaires fils ou filles de notaires sur une population déjà restreinte et fermée de 9.700 individus, ce n'est pas rien. C'est surtout le signe que l'on est bel et bien en présence d'une profession de rentiers et de privilégiés (et plutôt masculins) où les saines règles de la concurrence (et de la parité) sont loin de régner.""""


Je voudrais souligner ici des paroles que j'ai entendu de la part de Mr VOGEL et Mme Marie Laure DUTHEIL notaire : Mr VOGEL nous dit dans son interview de mobilisation sur le portail REAL "les notaires font 70 % de leurs actes à perte", Mme DUTHEIL nous dit hier à la radio "les notaires font 75 % de leurs actes à perte". Ben voyons ...... !!! mais comment est-ce possible ? CLERC OBSCUR qu'en penses-tu ?
là je demande à voir les chiffres, mais dans les études les chiffres sont top secret, seuls les comptables pourront nous éclairer sur ce point.

Sur ce il est tard bonne nuit à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Réaction d'un soi-disant employé de notaire...   Ven 12 Déc 2014 - 22:40

Bonsoir à toutes et à tous,

Voici ce que je viens de trouver sur Internet, suite à "la manifestation notariale" du 10 décembre 2014 à Paris :

Sous le pseudo de Clercdenotairesfuribards •
" J'étais présent dans le cortège de la manifestation en tant qu'employé de notaire.
Vous avez devant les yeux une manifestation de 30.000 (police) à 50.000 personnes (organisateurs) qui n'ont pas l'habitude de manifester (ce que vous admettez vous-même)
Ce qui vous intéresse, ce sont les 56 personnes qui distribuent des fanions, le service de sécurité et les quelques cameramens présents....
Qu'une manifestation regroupe des salariés et des employeurs, ça ne vous interpelle pas par contre...
De l'autre côté, le gouvernement nous fait croire que la croissance française tient à trois éléments :
1°) L'ouverture du travail pour 7 dimanches de plus par an,
2°) La déréglementation des professions juridiques,
3°) Le transport par autocar.
J'aimerais savoir quelle personne intelligente peut-y croire!
Apparemment vous y croyez donc j'en tire mes propres conclusions. "


Ndlr. Lorsque je découvre de telles inepties provenant d'un(e) soi-disant employé(e) de notaire, je dois vous avouer que j'en ai vraiment gros sur le cœur.
Pourquoi me direz-vous?
Parce qu'une telle médiocrité de raisonnement est désespérante. Oser poser la question suivante "Qu'une manifestation regroupe des salariés et des employeurs, ça ne vous interpelle pas par contre..." lorsque l'on sait dans quelles conditions psychologiques, de nombreux salariés ont été contraints de participer à ce "grand cirque médiatique", organisé de A à Z par des professionnels de la communication, est vraiment une grave offense à la liberté de penser et de manifester de chacun d'entre nous, qu'il soit employeur ou salarié. Il y a vraiment de quoi être interpellé par le fait que des syndicats de salariés comme la vieille FGCEN-FORCE OUVRIÈRE se soient laissés entraîner dans cette "Fête à Neuneu(x)" d'un nouveau genre. Les notaires ne savent plus quoi faire de leur "fric" pour venir s'amuser à jouer aux manifestants à PARIS. C'est pitoyable d'en être rendu à cette extrémité, de la part de personnes normalement reconnues pour la qualité de leurs jugements dans les affaires familiales et autres. Les notaires de France et avec eux les syndicats de salariés du notariat, sont littéralement manipulés par des marchands, tout droit sortis du temple de la communication médiatique, qui les exhibent dans la rue comme des curiosités. Vraiment, la main sur la poitrine, j'en ai "mal à mon notariat" traditionnel, discret et respectueux de la loi et de la clientèle notariale qui lui assure "son pain de chaque jour". Permettez-moi de me cacher pour pleurer de honte.
Par contre, je serais présent au rassemblement national organisé à PARIS le 16 décembre prochain par FORCE OUVRIÈRE, lequel rassemblement doit permettre de construire le rapport de force qu’exige la réponse syndicale face à la dégradation continue de la situation économique, aux attaques contre les droits sociaux et les services publics. J'aime l'authenticité des vraies manifestations syndicales où les participants (qui ne sont ni invités, ni intermittents, ni contraints...) y mettent toutes leurs convictions, n'hésitant pas à consommer dans le défilé, une saucisse fumée avec oignons, arrosée d'une canette de Coca-Cola... Nous ne sommes visiblement pas du même monde et c'est tout de même autre chose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emili13



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 15/10/2014

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Sam 13 Déc 2014 - 15:40

Bonjour RWM
----------------------
j'ai trouvé d'autres messages dans la boite à idées du site REAL où nous sommes traités "d'idiots". Cette boite à idées j'ai tellement envie de m'y inscrire pour leur dire que j'ai HONTE pour eux et pour nous, comment un officier public peut-il se permettre en public de dénigrer son ministre de tutelle, de dénigrer le gouvernement, d'insulter les salariés qui sont pour la réforme ?
--------------------------
Comment un officier public peut-il se permettre de supprimer le TELEACTE (depuis septembre plus aucune etude ne téléacte.....l'ASDN s'est permis de relever les quelques études qui téléactaient malgré l'interdiction et ces études là ont été rappelées à l'ordre par leur chambre !!!) Comment un officier public peut-il croire qu'en déposant nos actes papier à date fixe tous ensemble deux fois par mois, les hypothèques vont nous soutenir et influencer le gouvernement ? Cette mesure est inefficace et rend négative notre image auprès du public et des agents des hypothèques. Comment un officier public peut-il obliger ses salariés à manifester, comment peut-il emmener toute son équipe à Paris ?

Au sujet de la manif du 16 décembre je ne comprends pas son objet, est-une contre manif à celle du 10 ?
A te lire bonne journée


Dernière édition par emili13 le Dim 14 Déc 2014 - 0:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Le droit de manifester... pour tous   Sam 13 Déc 2014 - 17:01

Bonjour emili13,
Ainsi que cela est vivement recommandé, dans le mode d'utilisation du présent forum, auquel je te renvoie, je m'abstiendrais ici de toute réflexion personnelle à connotation politique, car ce n'est pas le lieu. N'oublions pas que nous sommes sur un forum syndical où chacun est totalement libre de ses opinions politiques et religieuses.
Il est évident que les notaires, et une majorité de leurs salariés, ne sont pas des habitués de la manifestation de rue. J'en veux pour preuve que le CSN a confié la préparation et l'organisation de ses deux derniers raouts nationaux en extérieur, à une grande agence de publicité, qu'aucun syndicat de salariés du notariat ne pourrait s'offrir.
Par contre, je ne suis pas d'accord avec toi, pour dénier aux notaires le droit de grève et de manifestation qui fait partie de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. En toute chose il faut garder une mesure raisonnée, ce que je t'invite à faire dès maintenant. Notre forum ne doit pas devenir exclusivement, un exutoire des mécontents du notariat. Tout utilisateur qui qu'il soit, doit pouvoir s'y exprimer librement dans les limites visées dans notre mode d'utilisation.
Pour ce qui est de l'objet de la manifestation interprofessionnelle FORCE OUVRIÈRE du 16 décembre prochain, je t'invite à consulter le sous forum "DROIT SYNDICAL sujet Se syndiquer" où je vais déposer un post officiel. Tu devrais te rapprocher de ton UD FORCE OUVRIÈRE afin de recevoir toutes les informations syndicales générales qui t'aideraient à mieux comprendre la situation générale en France, à laquelle le notariat et ses salariés n'échappent pas, bien entendu.
Le rayonnement du syndicalisme FORCE OUVRIÈRE c'est l'affaire de TOUS les syndiqués... et pas seulement de celles et ceux qui ont osé prendre des responsabilités dans l'organisation. CQFD.
Bien cordialement.


Dernière édition par RWM le Lun 15 Déc 2014 - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Dim 14 Déc 2014 - 21:39

emili, lorsqu'on veut faire grève et manifester, on peut le voir assez souvent chacun se sert de ses armes, le notariat n'a pas de train à empêcher de rouler, ni de courrier à bloquer, la seule possibilité c'est de gêner la publication et donc le versement des droits dans la mesure du possible sans pénaliser le client,
je ne pense pas que les conservations des hypothèques qui sont des services de l'état auront de toute façon à soutenir le mouvement quelle que soit la forme de la manifestation
par ailleurs je me souviens d'une grève fleuve des services des hypothèques je crois dans les années 80 qui a duré plus d'un mois nous empêchant d'obtenir tout état hypothécaire et bien sur tout document publié, je ne pense pas que ce service ait pleuré sur le sort du notariat et des clients pris alors en otage, ne pouvant signer leurs actes ou toucher leurs prix de vente.

que vous soyez contre le mécontentement et les manifestations des notaires, c'est bien sur votre droit mais ne cherchez pas des raisons là ou elles ne sont pas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Résumé partiel du projet de loi MACRON    Mar 16 Déc 2014 - 20:15

Tout ça pour ça !

Projet de Loi pour la Croissance et l’Activité après retour du Conseil d’État et présentation du texte au Conseil des Ministres - Débats parlementaires à partir du 22 janvier 2015

Article 1
• Baisse des tarifs des notaires, huissiers, administrateurs et mandataires judiciaires, greffiers des tribunaux de commerce et commissaires-priseurs judiciaires ; chaque prestation sera tarifée sous la forme de fourchettes avec un maximum et un minimum (corridor tarifaire), fixées par arrêtés conjoints des ministres de l’économie et de la justice (éclairés par l’autorité de la concurrence).
Article 2
• Extension du monopole de la postulation des avocats au niveau de la cour d’appel (précédemment TGI).
• Liberté d’établissement des bureaux secondaires pour les avocats.
• Généralisation des conventions d’honoraires (transparence tarifaire).
Articles 3 – 4 – 5 – 6
• Liberté d’installation des notaires, huissiers et commissaires-priseurs judiciaires : programmation quinquennale des zones à pourvoir par le ministère de la justice sur avis de l’autorité de la concurrence –sans indemnisation des officiers ministériels en place, ni pour l’État, ni pour les nouveaux bénéficiaires.
• Extension au niveau national de la compétence des huissiers  (sauf activités sous monopole qui resteront au niveau de la cour d’appel).
Article 7
• Développer les quotas de salariés diplômés notaires, huissiers, greffiers et commissaires-priseurs judiciaires (à titre indicatif chez les notaires actuellement 2 salariés notaires maximum pour un titulaire).
• Instituer l’exercice de la profession d’avocat en entreprise (protection de son indépendance, confidentialité…).
• Nouveau cursus universitaire pour simplifier l’accès aux professions d’administrateurs et mandataires judiciaires.
• Accès aux sociétés de droit commun (SARL, SAS, SA) pour l’ensemble des professions du droit –mais avec maintien des majorités de capital et droits de vote aux professionnels en exercice (idem E.C.).
Article 8
• Suppression des greffiers aux tribunaux de commerce dans les DOM TOM au profit d’établissements publics.
Article 9
• Création de la profession de commissaire de justice qui rassemblera les huissiers et les commissaires-priseurs judiciaires (chaque professionnel pourra exercer les compétences des autres professions après formations validantes) ; les mandataires en ont été exclus par le Conseil d’État.
• Simplification du dispositif des ventes judiciaires.
• Simplification du domaine d’intervention des experts-comptables en matière administrative, économique, fiscale et sociale (leurs consultations et actes resteront toutefois cantonnés aux clients de leurs prestations comptables).
• Création de structures d’exercice associant les professionnels du droit et du chiffre (dont les règles déontologiques, respect de l’indépendance, mode de facturation… seront précisées par voie réglementaire).
• Faciliter l’accès à la profession de greffier du tribunal de commerce et partage gratuit de données du registre du commerce et des sociétés collectés via Infogreffe.
Article 10
• Modifier les conditions d’accès au capital des SEL et SPFPL des professions juridiques et comptables ; préserver leur contrôle par les personnes qui exercent en leur sein –mais les ouvrir aux professionnels européens.
Les experts-comptables ne pourront contrôler que le tiers des droits de vote des SEL interprofessionnelles.
• Élargissement de l’objet social des SPFPL : mise à disposition de biens mobiliers ou immobiliers, participation à la gestion.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
emili13



Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 15/10/2014

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Mer 17 Déc 2014 - 15:09

Bonjour à tous, je suis confuse d'avoir dérapé sur l'objet de ce forum. Etant formaliste je me trouve au coeur du boycottage des dépôts. Bonne journée à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla Premier



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Ven 19 Déc 2014 - 15:49

Bonjour,

Je n'ai pas trop le temps en ce moment car je dois vraiment m'occuper de mes oignons.

C'est dommage car ce qui se passe actuellement est assez intéressant. On dirait que les cervelles se rebranchent ici et là. Espérons que les cinglés du notariat vons nous jouer un peu d'autres airs que martiaux les prochains temps. En attendant, voici un exemple qui illustre assez bien une tendance du débat actuel, où l'on voit même des notaires se méfier des avances politiques diverses. Ils se rendent compte, sans doute, qu'à trop vouloir politiser le débat, les notaires ne gagnent rien sauf à faire d'eux même le symbole absolu et extrême (d'un certain immobilisme) que viserait Monsieur MACRON.
Il y a peu, les insultes fusaient et il y en a qui aurait bien coiffé Monsieur MACRON d'une poubelle, à l'instar des potaches qui le firent je crois, à Monsieur RICOEUR en 1968.

je vous conseille de lire ceci avec attention. Cela vient d'un assez jeune semble-t-il, de la génération de MACRON, voir plus jeune encore. C'est peut-être "modeste", mais c'est bien envoyé. Je félicite cet oiseau, à tout hasard.
A la manière d'une chanson bien connue (dans la vie il y a des hauts, il y a des bas), je dirais qu'ici, enfin! Il y a des hauts, ... et il y a débat.

J'en profite pour présenter mes voeux pour ces fêtes de fin d'année et pour 2015 de la part du vrai Blabla Premier alias moi même, à toutes et à tous, aux clercs et employés de notaire, aux notaires sous toutes leurs formes, aux goliards sauf à faux Blabla. Ceci étant ce dernier s'amende et promène ses oreilles un peu partout, me racontant des trucs parfois assez intéressant. Je fouille à mon tour ses placards... Je pense qu'il va se calmer. Moi aussi, après une année 2014 où j'ai tenu mes promesses ici, d'être assez terrible, pour 2015 je promets l'inverse, d'être très sage.
On laissera à Faux Blabla les outrances et les dérapages en tous genres.

A tout bientôt donc.

Tiré de la BAI de REAL ce matin, le texte ci-dessous, donc.
Je n'ai pas le temps d'en ramener d'autres qui sont intéressant aussi, pour nos amis syndiqués retraités par exemple sans accès à la BAI de REAL.


Mais lisez plutôt.


Arrêter de cautionner les excès
Le meilleur alibi des notaires d’en haut sont les notaires d’en bas.
Evidemment la moyenne ou la médiane dissimule des disparités criantes. Et c’est tant mieux pour les notaires d’en haut. Grâce aux notaires d’en bas, les revenus outranciers des notaires d’en haut se trouvent absorbés dans des statistiques plus avouables.
Modeste collaborateur, je ne suis pas choqué par les revenus des notaires ruraux, vous savez ceux qui assurent le maillage territorial si cher aux notaires urbains. Un revenu annuel de 100.000 € par an me semble une limite raisonnable pour des professionnels proches de leurs clients, disponibles et travaillant bien au-delà des 35 heures hebdomadaires.
Oui mais voilà. Au nom de l’uniformité du tarif garantissant l’égal accès des citoyens au service public notarial, pour qu’en bout de chaîne le notaire d’en bas perçoive une rémunération décente (ou même simplement pour qu’il puisse couvrir ses charges), le notaire d’en haut jouit quant à lui de revenus plus que confortables.
La richesse ne me pose pas de problème, sauf quand elle puise sa source au sein d’un monopole public. En toute bonne foi, le statut de notaire justifie-t-il de percevoir 15.000, 30.000, 45.000 € ou plus par mois ? Et non, ces revenus ne sont pas exceptionnels. Remémorez-vous l’audition des représentants du CSN devant la Commission présidée par Mme UNTERMAIER : une notaire y confessait un revenu de 200.000 € annuel.
Alors quel visage arborer quand on est collaborateur ou notaire d’en bas ? Une mine résignée en espérant un jour franchir un niveau supplémentaire et se rapprocher du statut de notaire d’en haut ? Ou tout simplement une mine aigrie en admettant que, pour que certains survivent ou gagnent leur vie de manière acceptable, d’autres doivent mener grande vie ? Et à votre avis, quelles seront les premières victimes de ce système ? A mon humble avis : les collaborateurs, les notaires d’en bas, et surtout les collaborateurs des notaires d’en bas.
Alors non, je ne fais pas de mauvais esprit. J’ai simplement conscience qu’en défendant un système discriminant nous courrons tous à notre perte.
MT·


Dernière édition par Blabla Premier le Lun 22 Déc 2014 - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Ven 19 Déc 2014 - 16:03

C'est moi! Blabla Premier, le vrai, le soit disant faux selon marzolf. Moi aussi je peux truffer son fil et écrire sous son nom, à ce fumier. Qu'est ce que vous croyez. Méfiez vous, il a de sombres projets pour 2015 et semble plus résolu et méthodique que jamais. Je vous aurais prévenus.
C'est soit disant Faux Blabla, en fait le vrai. C'est marzolf qu'est l'usurpateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla Premier



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Lun 22 Déc 2014 - 11:14

Bonjour,

Marzolf a oublié de vous dire qu'il excluait de ses bons voeux les lâches et les imbéciles, qu'il pense, avec sa prétention habituelle, pouvoir dénombrer désormais exactement dans toute la profession, jusque et surtout à la tête de "nos" organisations syndicales. Je suis sur son épaule et il vient de dire tout ceci dans sa barbe avec son humeur de lundi matin, alors qu'il venait de lire celà sur la BAI du forum REAL.

Personnellement je trouve qu'on atteint des sommets...

Signé Blabla, le vrai, l'anti marzolf  scratch


MANIFESTATION DU 22 JANVIER 2015 - SALARIES
De la part d'une colègue :"Lors de la manif du 22 janvier prochain, les salariés ne pourraient-ils pas défiler ensemble entre eux, en marge des notaires, avec leurs propres banderolles ou slogans car cela ferait moins corporatiste et toutous à leurs maîtres "
Je suis du même avis, ayant entendu dernièrement trop de remarques désagréables.
Alors proposer autour de vous l'idée qu'un point de ralliement sera fixé pour le rassemblement des employés du Notariat qui souhaitent manifester ensemble, préparons avec nos petites mains nos banderolles
Un nouveau message sera diffusé ici sur la BAI, un sur FACEBOOK et un autre sur TWITTER dès que nous aurons les détail de cette manifestation.
· le 20/12/14 à 08:03

Bonne idée.
- le 20/12/14 à 09:12
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Loi Macron et notariat   Lun 22 Déc 2014 - 11:55

Bonjour Blabla Premier,
N'ayant pas accès à cette "fumeuse" BAI, du fait que je suis retraité, je te remercie vivement de tes communications.
Ta dernière communication, prouve au moins une chose : lorsque les syndicats de salariés du notariat se fourvoient avec les patrons, les coordinations réapparaissent... Pour autant j'aimerais bien connaître les revendications précises de ces coordinations informelles. Il me souvient d'un appel du même type il y a quelques semaines en provenance du Val de Marne et qui à fait "pschitt" me semble-t-il. Attention danger!
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Lun 22 Déc 2014 - 13:08

plutot sympathique l'idée de ces employés !
comment se fesse que les syndicats n'ont pas eu au moins la meme ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Notariat : coordinations et revendications   Lun 22 Déc 2014 - 13:47

Bonjour pepita,
Je te sens d'humeur très grivoise ce matin, car "comment se fait-ce" orthographié "comment se fesse", je trouve cela culotté et certainement pas sans fondement... (lol)
Comme tu devrais le savoir, à mon avis, les syndicats de salariés du notariat, se sont laissés berner par les notaires, surtout soucieux de la préservation de leurs privilèges tarifaires, en les invitant à faire extérieurement du nombre pour "sauver le soldat notariat".
Les notaires ne sont pas dupes qu'ils sont trop peu nombreux (en nombre) et peu habitués à "battre le pavé". Donc ils ont immédiatement pensé à "forcer les pieds et l'esprit" de leur personnel apeuré et moutonnant, à participer à la rébellion contre la loi Macron, stigmatisée comme anti-sociale. Certes nous n'étions pas nombreux, dans la résistance à ce mouvement contre nature, mais aujourd'hui beaucoup se rendent compte qu'ils ont été instrumentés et qu'ils n'obtiendront rien entre contrepartie.
Cela a d'ailleurs été clairement déclaré par la délégation patronale lors de la dernière Commission Mixte Paritaire au CSN... Qu'on se le dise!
Les syndicats doivent maintenant faire leur boulot, revendiquer "dans l'intérêt des salariés" et obtenir des assurances gouvernementales concernant les conséquences d'une réforme des professions réglementées à laquelle ils n'ont pas été associés à la préparation.
Comme pour les médecins aujourd'hui, beaucoup de réformes françaises sont préparées en coulisses par des énarques, sans le concours de tous les professionnels (patrons et salariés) intéressés... C'est un mal français.
Cela étant dit, pour aussi "sympathique" que soit l'idée, elle doit être structurée et organisée pour recevoir une véritable audience en haut lieu. Ça c'est un métier que les syndicats sont les seuls à bien connaître. L'agitation propagée sur les réseaux sociaux est une toute autre activité.
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Mar 23 Déc 2014 - 0:57

le jeu de mot me tendait les bras, je n'ai pas résisté Smile

j'ai appris une chose de mes années de notariat autant pour moi que par le vécu de mes collègues : si l'on veut obtenir une contrepartie il faut la faire acter AVANT de rendre le service demandé, car après le rapport de force n'est plus le même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Mer 24 Déc 2014 - 19:15

Bonjour Pépita,
Un jeu de mot te tendait les bras? Epatant!
Dis donc, quelle contrepartie?
Les gens qui ont décidé d'aligner devant les notaires tout ce que le notariat compte encore de plus ou moins vaillant, syndicalement parlant, ne représentant plus qu'eux mêmes, je pense qu'ils se garderont bien de dire ce qu'ils attendent en retour de ces mascarades des 17 septembre et 10 décembre 2014.
Deux jours à marquer d'une pierre noire dans l'histoire du syndicalisme des clercs, et même deux jours de honte comme je l'ai dit le 17 octobre à l'AG nationale de la fgcen. Je le maintiens.
Effectivement, joyeux Noël à toute et à tous, mais pas à eux. Aucun syndicalisme n'est possible avec des gens pareils et malheureusement, vu que les quatre syndicats de l'inter plus la fgcen fo se sont fourvoyés en faisant de la surenchère servile et rampante, l'avenir syndical de la basoche s'avère uniformément gris, vide de sens et fait pour les couards.
A moins qu'on se réveille un peu et que l'on foute une bonne raclée à quelques vieux c.o.n. qui ont totalement déraillé en 2014.
Personnellement je ne suis pas près d'oublier ces deux dates et je ne manquerai pas une occasion de les rappeler à nos pantins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Les notaires dans le colimateur... il y a 7 ans!   Sam 10 Jan 2015 - 13:08

SIMPLE RAPPEL :
Il faut mettre fin à des rentes de situation que rien ne justifie aujourd'hui.
Il ne faut pas s'énerver, il faut juste réfléchir. Des pharmaciens, des notaires ou des avoués, que je vois immédiatement trembler : "Mon Dieu, vous voulez vous mettre des gens à dos!" Non, on va trouver du travail pour des gens qui n'en ont pas. On va créer de la richesse pour que chacun en profite. (Allocution de M. Nicolas SARKOZY, Président de la République, à l'occasion de l'installation de la commission sur la libération de la croissance, Palais de l'Elysée, Paris, le 30 août 2007)
ndlr : Étonnant non, avec un peu de recul ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6400
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Mer 28 Jan 2015 - 0:52

Loi Macron : patronat du progrès contre patronat des traditions ?

Focus - Interpros | 27/01/2015 10:57

Les réactions suscitées par le projet de loi Macron au sein du patronat français semblent à première vue le départager en deux camps. D'un côté, le MEDEF incarnerait un patronat progressiste et libéral, favorable à l'initiative du ministre de l'Economie. De l'autre, la CGPME et l'UPA représenteraient un patronat traditionnel et corporatiste, beaucoup plus réservé quant à cette initiative.

Le progressisme affiché par le MEDEF :

Le MEDEF ne tarit pas d'éloges à propos du projet de loi Macron. Début décembre, Thibault Lanxade, président du pôle "entrepreneuriat et croissance" de la confédération patronale, s'était réjoui de la "bonne direction" empruntée par le ministre. Retour aux bons sentiments après des mois de tensions entre Pierre Gattaz et l'exécutif.

"Sur les professions réglementées, il y a un certain nombre de corporatismes qu'il faut faire évoluer" estime-t-il tout d'abord. En somme : non au corporatisme de certains milieux économiques ! D'ailleurs, ces corporatismes peuvent coûter cher aux entrepreneurs, qui ne sont pas les derniers à recourir à la justice et aux actes authentifiés.

Le responsable du MEDEF salue également la volonté de l'exécutif d'assouplir le Code du Travail, en particulier pour ce qui concerne le travail du soir et du dimanche. En effet, le MEDEF revendique depuis longtemps la libéralisation des règles qui régissent ce travail et ne peut donc que se féliciter de sa mise en œuvre.

La satisfaction est telle, du côté de l'Avenue Bosquet, que l'on se permet d'y espérer que le projet de loi ne sera pas substantiellement modifié lors de son passage au Parlement. Le MEDEF craint autant l'attitude de certains membres de la majorité que celle de "certaines zones de corporatisme patronal". Elle semble bien loin l'époque du patronat de papa (Gattaz)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla Premier



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: A propos d'un argument foireux...   Lun 2 Fév 2015 - 9:41

Bonjour,
Vous avez sans doute entendu ici la dans la bouche de l'un ou l'autre, jusque parmi nous, parmi nos chers comptables, cet argument que je qualifie de foireux et particulièrement révélateur. Une sorte de mentalité de questeur, celui d'Astérix et Obélix (ceci est pour l'Etat, ceci pour moi).
Voici. A coup de brosse à chiendent.
1) Le rendement du notariat est de ... (chez nous ce serait 23 %), c'est ce que j'appelle la prémisse ( ou la guimauve car le chiffre est â lui seul une véritable gâterie).
2) Vous baissez via la réforme du tarif, nos CA de 20%, il n'est nul besoin d'avoir un Nobel d'économie pour comprendre que de 23 moinssement 20, reste 3 j'retiens rien.
3) Partant l'est clair qu'il y aura un impact sur la masse salariale et les premiers concernés, les clercs s doivent être en première ligne pour défendre leur job.

Raisonnement de potache, mal élevé de surcroît tans la supercherie est hénaurme.
Le pire est que pas un parmi nous ou presque ne dénonce cette escroquerie intellectuelle (sauf RWM qui s'est interrogé sur ce forum à ce sujet). Il faut que des députés se mettent à dénoncer la grossièreté -parfois au premier sens du mot - des "éléments de langage" estampillés csn semble-t-il, pour qúe l'on commence à se demander ... quelle est la profondeur de l'impasse où s'enfoncent les notaires.
Pour avoir entendu ce raisonnement simpliste dans des bouches capable de parler d'or... sans ironie ou presque, je dis que servir une telle soupe à des gens sensés conseiljer des entreprises paf exemple, c'est totalement irresponsable.

Ce n'est franchement pas le genre d'argument que j'espère entendre lors d'une prochaine manifestation de clercs où je pourrais le faufiler moi aussi le 12 février.

Avec une égale mauvaise foi que celle des notaires qui servent cet argument - sans mesurer bien souvent son énormité, j'en suis à peu près certain - je dirais qu'il revient à peu près à dire ceci;
1/ Je paie "mes" "charges" (double mur du con),
2/ Et puis ensuite, tout le reste est pour moi (très en vogue dans un certain patronat mais hélas impraticable, n'est ce pas).
Si vous ne voyez pas que ceci coince, c'est que vous êtes gravement intoxiqué par 40 ans de libéralisme post thatcherien, et que vous croyez aussi ce genre de bêtises; une mouche se pose sur un tas de fumier, une mouche se pose sur ta tête, donc; tu es un tas de fumier.

Pour générer de tels rendements, il faut être excellent. Faire croire que l'on peut être excellent en palpant sans charges ni bourse délier du 3 au 23 c'est faire croire qu'au contraire ceci ne coûte que dalle, une fous payés les merdeux que nous sommes et leurs pieds de chaises  ou tables. Autrement dit c'est alimenter l'idée jusque dans la bouche dd Gattaz ou de Mailly, pour ne citer qu'eux ; "s'il y a des rentes...".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blabla Premier



Nombre de messages : 88
Date d'inscription : 09/11/2014

MessageSujet: Les curieuses obsessions du notariat gaulois   Sam 7 Fév 2015 - 18:11

Bonjour,
Flozram son double et mon triple moi nous interrogions l'autre jour en consultation chez notre quadruple psychonautes, sur les raisons ayant conduit nos volutes en matière grise à cet état d'imbibation et de désordre épique.
Sur la table, un supplément des Dna la feuille de chou locale, avec une page de propagande standard pour le notariat et son authentique acte authentique.
De travail de blabla ordinaire pour les blablateurs du notariat.
Lais en bas de page, un machin pas ordinaire retient notre attention.
La clique à blabla s'en empare et son dialogue intérieur s'anime.
On boit un coup, on dèlibère, on vote et on demande l'avis au osychonaute pour la forme.
Voici le résultat.
C'est grave docteur. Sommes arrivés à la conclusion que le notariat gaulois souffre. D'une névrose. Obsessionnelle. Avec hallucinations collectives et déni de réalité, plus tendance régressives manifestes.
La suite demain car on a soif et on a des courses à faire.
A demain donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flozram



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2015

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Sam 7 Fév 2015 - 19:31

Blabla, nous avons un problème; je n'étais pas à cette réunion?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 685
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Sam 7 Fév 2015 - 19:40

T'étais oas invité, connard. Laisse faire le petit, j'ai vu cette pub aussi. Sa psychanalyse sauvage m'a l'air prometteuse. Vas-y, faux blabla. Mais sois poli pour une fois, luette d'oursin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flozram



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2015

MessageSujet: Re: pauvres notaires   Dim 8 Fév 2015 - 16:05

Bonjour marzolf,
Il ont tout de même un pet au casque tes avatars blabitineux. Tu vas nous en installer combien sur le forum? Tu vas nous énerver grave Rwm, et justifier la mesure de censure de la fgcen consistant à remplacer le lien allant de son site vers "son" forum, par un  logo "je suis charlie", un comble.
Qu'a vu Blabla alias Blabla?
Je vous passe les détails faute de temps.
Blabla a lu;
"Les notaires jettent l'encre dans le numérique."
Mais il a entendu ;
Les notaires jettent l'ancre dans le numérique.
Il en tire un peu vite cette conclusion que de deux choses l'une;
- soit leś notaires ont beaucoup d'esprit et un humour assez fin,
- soit ils ont effectivement un léger problème psy. et se rassurent en se crispant dans beaucoup de leurs communications sur ce qu'ils ont de plus atavique, un conservatisme et un immobilisme indécrottables.
Blabla se trompe car l'un n'exclue pas forcément l'autre.
Le fait est que l'on jette rarement l'encre sauf en colère, potache,  ou pour se Soulager (Soulage fait mieux avec du noir que de jeter son encrier à la gueule du maître).
Par contre on jette l'ancre quand on veut rester immobile, en rade, contre vents et marées... Voici qui ressemble plus à l'image triste et grise du notaire. Un peu comme face aux politiques en général et à Monsieur  Macron sur lesquels se sont déversés des flots d'encre numérique, au point que le csn s'en est excusé par un communiqué de presse, numérique, le 29 janvier.
Ce publicitaire qui a fait ce slogan critiqué par Blabla est remarquable! En deux mots, toute la problématique du  notariat faisant le grand écart entre avenir et passé.
Pas si con, Blabla and co, mais ce n'est pas une raison pour faire une psychanalyse sauvage.
En tout cas, il est certain que le concepteur de ce génial slogan n'a pas pu ne pas penser à ce que je viens de dire. Par contre, s'il avait mis son nez dans quelques études, je crois qu'il se serait abstenu tant cette ambiguïté est  frapoante.
Ne serait-ce qu'en regardant comment les notaires utilisent leurs logiciels. Pas tous. Mais beaucoup en sont encore au copié collé. Pourquoi croyez vous que la majorité du "marché" du droit a échappé aux notaires? Parce que leurs services ne répondaient plus à leurs attentes. La pub critiquée par Blabla visait ce public des entreprises.
Elke ne suffira pas à les faire revenir...
Mesdames et Messieurs, une entreprise qui jette l'ancre meurt si elle ne  se remet pas en mouvement à temps, même par gros temps. Est-il vraiment normal que vous exigiez d'être à l'abri de cette logique libérale? Nous vous entendons tellement la prôner devant nous les clercs.
Oui cette pub est vraiment curieuse. Les mêmes ressorts obsessionnels que ceux de la campagne Justin  Conseil.
Simple opinion personnelle.
Respect tout de même pour les notaires -ceux qui réfléchissent vraiment- car ils ont vraiment du pain sur la planche, bon dimanche. C'est à eux que je m'adresse.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: pauvres notaires   Aujourd'hui à 5:28

Revenir en haut Aller en bas
 
pauvres notaires
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
 Sujets similaires
-
» pauvres notaires
» Pour B.C - venue vendre ses prestations aux pauvres âmes égarées.
» libre installation des diplomes notaires
» "Les mauvaises affaires du notariat"
» demande de stage en master 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DIVERS :: DEVENIR DU NOTARIAT-
Sauter vers: