SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 licenciement - choix du mode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chorche



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2016

MessageSujet: licenciement - choix du mode   Lun 31 Oct 2016 - 17:58

Bonjour, tout d'abord veuillez excuser la forme de mon texte, la touche enter de mon ordi ne fonctionne pas - je souhaiterais avoir des conseils sur ce qui m'arrive - j'ai 58 ans et 42 année des notariat. - mercredi dernier, mon patron m'a fait part de son intention de me licencier et m'a laissé un délai d'une semaine pour lui faire part de mon intention - licenciement ou rupture conventionnelle - il e reproche de ne pas être à la hauteur de mes fonction et des boulettes dans mes actes - il est vrai que mon travail n'est au top en ce moment. Je suis épuisé et fais env. 45 h semaine et mon travail s'en ressent - je suis classé C2 - et marche à côté de mes pompes - mon médecin m'a mis en arrêt samedi - que pouvez vous me conseiller ? - merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Choix du mode de licenciement...   Mar 1 Nov 2016 - 14:53

Bonjour chorche,
Bienvenue sur le Forum des Salariés du Notariat et merci de ta brève présentation. S'agissant d'un Forum syndical FORCE OUVRIÈRE, voudrais-tu me préciser quand et comment tu l'as découvert?
J'avoue ne pas bien comprendre tes attentes de juriste cadre C2 du notariat, dans une recherche de choix juridique entre un licenciement pour motif personnel et une rupture conventionnelle.
1/ Le licenciement, n'est jamais un choix du salarié, mais celui de son employeur. C'est à ce dernier, et à ce dernier exclusivement, qu'il revient de trouver le (bon!!!) motif du licenciement auquel il entend procéder.
2/ La rupture conventionnelle, comme son nom l'indique, est le résultat d'une convention librement consentie et acceptée, entre un employeur et son salarié. Soit, c'est un choix du salarié et celui-ci est accepté par l'employeur et tous les deux s'assied autour d'une table pour en fixer librement les modalités. Soit c'est un choix de l'employeur, que le salarié peut refuser. Voir le sous forum dédié à ce sujet.
Mes conseils : Si tu as bien lu l'intégralité du bandeau de présentation et d'utilisation de notre forum, la loi m'interdit de donner, même gratuitement, des conseils juridiques pour un dossier précis, tel le tien.
Je t'invite donc à te syndiquer sans tarder, pour être sérieusement guidé, dans la recherche de solutions crédibles, à la situation que tu vas avoir à gérer, dans les prochains jours. Cela étant, il vaudrait mieux que tu commences par te préoccuper de ta santé, qui est le bien le plus précieux que nous ayons sur cette terre... Sans une parfaite santé physique et psychique, pas de salut possible.
Bien cordialement à ton écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chorche



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2016

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Mar 1 Nov 2016 - 17:43

Bonjour, merci pour votre réponse. comment je suis arrivé sur ce site ? j'étais affilié de nombreuses années, puis, des soucis financiers, qui perdurent par ailleurs, ont fait que, chaque euro étant calculé, je n'ai plus pu payer la cotisation. - actuellement je suis dans un tel état de délabrement moral que ne sais pas où m'adresser. J'ai bien sûr recherché sur le net mais il y a tellement de questions qui se posent, et je n'arrive pas à ordonner mes recherches et analyser ce que je lis. J'ai rdv chez un psychiatre fin de semaine. je souhaitais me syndiquer à partir du début de l'année mais ne sait pas où m'adresser en moselle et je dois avouer que montant de la cotisation me pose problème.Merci encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chorche



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2016

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Mar 1 Nov 2016 - 19:47

Bonjour, peut-être que quelqu'un peut répondre à cette question. je n'irai pas travailler demain - dois-je informer mon patron des dossier en cours et à traiter ? il m'en coûterai beaucoup de l'avoir au téléphone. merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Mar 1 Nov 2016 - 20:16

Pauvres de nous...
Encore et toujours cette litanie des témoignages au double inconvénient de l'anonymat et de la vraisemblance.
On va encore m'accuser de dézinguer le quidam mais, question un tantinet ironique à notre ami et bien entendu, à tous les goliards; mon bon C2 qui fait de la place pour un notaire hororaté, dans quel ordre de priorité penses-tu choisir de décider, après quarante ans de notariat, s'il convient d'aller voir d'abord un syndicaliste ou un psychorupteur?
C'est vrai que la fréquentation du notariat modernement tartufié peut naturellement conduire à celle des blablaticiens patentés que sont les psychostuqueurs. De jolis motifs en plâtre sous ton plafond poilu t'aideront à voir les choses plus calmement.
Tu peux aussi venir ici pour faire la tradition de la choucroute, le calumet de la paix local. Je t'expliquerai pourquoi il ne faut pas céder à la tendance BR AD qui préconisait une balle dans l'un des genoux de tout patron, avec ou sans parodie de procès.
Le tien semble expéditif; t'es un vieux c.o.n., plus rentable, tu gicles et sois heureux que ceci t'arrive si tard et qu'en plus tu aies le choix, dans cet aimable chantage, entre un aimable "contrat" comme les pratiquent à merveille les officiers de la Grande Armé, leurs off et sous off, parfois leurs sergents recruteurs, tous professionnels du contrat et chantres du consensualisme compétitititif.
Mais bon, comme tu restes aussi virtuel que ton "salaud de patron", je ne me risque pas à donner de tels conseils poussant aux débordements regrettables d'une base échappant au contrôle de syndicalistes dorés sur tranche, en plein état d'urgence sociale.
Je ne croirai définitivement à ton témoignage que lorsque je t'aurai vu au combat devant une choucroute et trois pots de Riesling, ta fiche de paye en plus et le portrait de ton patron pour les repérages. En sus, m'expliquer comment tu fais pour ne pas trouver le chemin des mes camarades de Moselle? Ne pas payer une cotisation qui te met un avoir fiscal de 66 pour cent? Je vais te le dire; tu doutes que dans son état, le syndicat que tu as mis dans un recoin de ta mémoire puisse encore quelque chose. Ceci étant tu peux même payer ta cotisation à l'UD FO locale. C'est ce que, moi chômeur méprisé de bien des "camarades, je fais, au grand dam de RWM qui a, comme toujours et sans ironie, en grande partie raison. Tu y croiseras prochainement, à ton UD FO le pauvre chef de la section locale alsace moseelle faisant de la retape pour les élection TPE pour occuper sa retraite et s'occuper le terrain à défaut de s'occuper DU terrain. Ceci étant, c'est bien de s'occuper des élections TPE pour oublier ou se faire pardonner nos raclées électorales à la crpcen. Souhaitons lui plus de succès. Mais... Ne lui demande rien et surtout pas de se mêler de tes affaires. Par contre il y a de bonnes consultations pour les membres de FO à l'UD FO, pour ses syndiqués.
Raison tu as. En partie. D'avoir pris des distances syndicales.
Bon.
Soyons pratiques.
Dès que tu as dans l'ordre,
et ton congé maladie avec sortie libre
et ta carte syndicale
et en plus le susdit portrait,
alors tu viens ME voir.
Moi.
J'enverrai un ambassadeur te chercher à la gare puis tu seras l'invité officiel de la clique à Blabla Premier avec qui tu déjeuneras en face à face.
Je vais m'occuper de ton moral.
Je t'interdis de te pendre au milieu des archives de ton crétin de patron ou dans ta cave; la vie s'ouvre devant Toi.
Salutations endiablées de la clique, Carrérond, Blable et Flozram ont découvert qu'ils sont effectivement bannis de forum et exigent que je les y représente seul ou son mon nom, n'ayant pas droit à l'anonymat, moi. Condamné à l'héroisme. Sacré RWM, tu as reçu ma délicate carte postale de Tommy Ungerer?
En guise de ps, si le témoignage est le fait d'un espiègle notaire qui s'amuserait de nos misères -tout est possible ... - en plus du 38 pour ses genoux, j'ai un petit doigt beurré tout prêt à lui poster postérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Panique et licenciement   Mer 2 Nov 2016 - 1:15

Bonsoir chorche,
Merci d'avoir précisé comment tu as retrouvé notre Forum, après une période d'abstinence syndicale, liée à des problèmes financiers personnels.
En tant qu'ex-syndiqué, tu ne peux pas ignorer, qu'un syndicat ne peut exister qu'au travers des cotisations de ses adhérents de l'année, pas par des cotisations versées autrefois... Si je veux bien admettre des raisons pour lesquelles tu as été amené à faire des arbitrages dans la gestion de ton budget quotidien, je ne comprend pas pourquoi, alors que tu travaillais encore, tu as supprimé prioritairement ton adhésion syndicale... Pourquoi, par exemple, ne pas avoir réduit ou supprimé l'assurance de ta voiture ou celle de ton logement? Aujourd'hui que ton emploi est sur la sellette, que ta santé est manifestement vacillante, tu cherches via notre forum syndical, à faire appel à nos sentiments de camaraderie. Dis-toi bien qu'il est très fréquent que les syndicalistes encore en activité dans le notariat, se fassent berner par leurs collègues en difficultés avec un employeur. Nous sommes désolés que tu en fasses maintenant les frais, mais nous ne sommes pas responsables d'un mauvais choix de ta part.
C'est très simple : pas de cotisation syndicale, pas d'aide de la part du syndicat qui n'est pas une œuvre de charité.
Quant à ta question sur l'information de ton employeur, par rapport à tes dossiers en cours de traitement, alors que tu es en arrêt de travail, elle est tellement saugrenue, que je me demande si ton intervention ici, n'est tout simplement pas, une plaisanterie de très mauvais goût. Elle me laisse l'impression que tu te prends pour un patron victime d'un arrêt de travail!
Pour l'heure, fais-toi aider et suivre par un psychiatre du monde du travail et reviens nous voir lorsque tu seras effectivement syndiqué, via le site www.fgcen-fo.com puisque maintenant la FGCEN-FO est un syndicat national avec quelques sections régionales, là où il reste quelques militants syndicaux.
Pour info : la charge financière réelle de l'adhésion syndicale 2016, d'un cadre C2 est de 8,72€/mois, soit un coût réel moyen de 0,46€ par jour travaillé. Ne viens pas me dire que c'est cher! Ou bien tu ne sais plus compter, ce qui est grave pour un clerc de notaire professionnel avec 42 ans d'ancienneté.
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chorche



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2016

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Mer 2 Nov 2016 - 15:22

Bonjour, je ne vais pas m'étaler sur ce que représentent 8,72 € sur un budget d'un C2, c'est vrai que c'est peu. Mais il faut quand même à un moment ou à un autre sortir 308,00 €, et là, ça fait beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Cotisation syndicale payable par prélèvements   Mer 2 Nov 2016 - 16:14

Bonjour chorche,
Précision importante à propos des cotisations syndicales : elles sont payables par prélèvements en 10 fois sans frais...
Par contre, en cas de conflit imminent, la cotisation syndicale de l'année civile, doit être acquittée au comptant. Ça me semble être la moindre des choses, afin d'être immédiatement pris en charge, par le syndicat! Il faut être réglo dans la vie syndicale, comme dans la vie tout court, et ne pas être que dans l'attente permanente du "retour illico sur investissement avant de l'avoir fait" !!!
Bien cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Mer 2 Nov 2016 - 16:48

Chorche, tu déconnes un peu. je ne sais pas ce qui est arrivé dans ta vie professionnelle et ta vie tout court mais tu déconnes. De toute manière ce n'est guère important. Il faut savoir que les syndicats vivotent avec pour ressources essentielles, des sous qui tombent tout seul, des histoires de paritarisme, plus des arrangements parfois douteux autour des portes, serrures et clés. Ta cotisation? On s'en tape, tu crois que c'est le sujet? Regarde où tu en es! Toi et la basoche....
Tu me rappelles ce collègue qui s'était montré syndicalement courageux un jour, en dénonçant une incroyable bidouille électorale de "camarade" dévoyés dans une élection du comité mixte ici. Alors je l'ai trimballé au congrès du syndicat, j'étais président potiche du syndicat moribond d'ici et d'alors. Tous frais payés, avion, gamelle, couchage, manquait plus que le claque, et il fait quoi ce c.o.n.? Il se lève, prend la parole, et gueule en séance parce que les cotisations sont trop chères. Puis il retombe lourdement sur chaise avec sa tête de cul, en écrasant son pet de lapin. Véridique, c'est un de vos dévoués comptables, chers Maîtres, de la dernière catégorie de clercs que vous êtes en train de conifier, bravo.
Quand RWM est réticent pour te répondre, Chorche, ce n'est pas qu'il ne veut pas mais bel et bien qu'il n'a légalement pas le droit de te donner une consultation juridique si tu n'es pas membre de son syndicat. Tu vas me dire qu'en parcourant ce forum, il semble qu'il se soit imposé un respect à géométrie variable de cette règle. Mais, simple apparence, il a voulu faire de ce forum une vitrine et un outil de propagande en y affichant un certain savoir faire. Avec une étrange obstination. Ses camarades s'en foutent d'ailleurs et "par rétorsion", ils ont même coupé le lien entre le site officiel du syndicat et ce présent forum, trop libre sans doute.
Je crois que tu n'as pas compris, Chorche, l'état du syndicat auquel tu t'adresses. Les autres c'est pire encore, ils n'ont et pour certains, n'ont jamais eu personne sur le terrain.
Par contre, tu commences à comprendre l'état de la basoche. Quand tu trouveras les trois cents balles, cela prouvera que tu le comprends un peu plus. Pour l'instant mon gars, tu vas devoir faire tes fonds de poche et te payer un psy. Heureusement il y a, non pas Findus estomac sur patte, il y a la sécurité sociale (qui devrait enfin exercer des actions récursoires contre les patrons harrasseurs). Je suis passé par là, ce qui n'a rien de honteux. Ils se font payer ces blablaticiens ricinés, comme les baveux en noir et blanc, et c'est bien naturel.
Est-ce que tu t'es déjà demandé quel lavage de cerveau tu as subi dans ta profession pour adhérer aux discours anti syndicaux dont le "cotisation trop chère" n'est qu'un tout petit pet de mouche? Tu sais ce que payent obligatoirement les notaires pour leur "bidule" dont le siège pourrait aussi bien être à Vichy qu'à Palerme?
T'es un peu c.o.n. Chorche  mais laisse béton. Pour l'instant il faut t'occuper de toi et si tu dis vrai, si tu n'es pas une créature fantomatique de la toile, si tu es un vrai clerc en chair et en os, vu ce que tu racontes t'es un peu dans la merde et un peu tout seul. Tu te couches ou tu te bagarres. Te coucher seul tu peux. Te bagarrer seul, c'est moins sur. C'est toi qui lorgne. On cache rien. Sur toute la France, il reste à tout casser quarante gusses vaguement conscients des choses syndicales de la basoche, RWM dit vrai..., et encore, pas d'accord entre eux. Tu peux continuer à participer au suicide collectif de la basoche ou tenter d'utiliser ton cerveau reptilien pour te remettre en équilibre, debout. Après quoi ta cervelle va peut-être se remettre en marche.
À ton choix, collègue. Le courage n'est pas obligatoire. Comme disait Coluche, il n'y a que le pinard qui devrait l'être, obligatoire.
RWM te confirmera que je n'ai pas manqué de courage, et moi que je n'ai pas manqué de pinard. C'est toi qui choise, Chorche, mais là tu rentres un peu chez les compagnons d'Em ou l'armée du salut en lorgnant bêtement sur le tiroir caisse; il est vide mon grand, tu comprends? Il y a 98% de nigauds qui disent "trop cher" et qui paient pas, 100% de notaires qui disent pareil mais qui payent. Tu vois la différence? Ton patron, quand il t'a annoncé la couleur, il avait pris des conseils avant, capito?
Et voilà, j'ai encore dézingué (affectueusement) un collègue avec un blabla, c'est comment de nouveau? Ah oui! "stérile". J'assume. geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chorche



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2016

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Jeu 3 Nov 2016 - 0:11

je dois avouer aussi que j'étais pas très je chaud pour me syndiquer à nouveau. Mes raisons : - pourquoi trente six syndicats - l'union ne fait-elle pas la force, alors que les uns tirent à hue et les autres à dia ils ne font que le jeu du patronat et ça vaut pour toutes les branches professionnelles. En allemagne un syndicat IG METAL et quand eux toussent, le patronat frissonne et tremble. De plus, quand je me retourne sur tous les avantages perdus les 20 dernières années, je n'y croyais plus trop au syndicat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Défense prud'homale et non-adhésion syndicale   Jeu 3 Nov 2016 - 2:25

Re-bonsoir chorche,
Très sincèrement avec des idées saugrenues comme celles que tu viens de poster, je n'ai aucune envie, mais franchement aucune envie, de t'aider dans les problèmes que tu rencontres présentement avec ton employeur. Ne perd, ni ton temps, ni ton argent, à adhérer à l'un des syndicats de la profession. Tu es l'archétype du "client" (Patate chaude!) dont personne ne veut dans ses effectifs syndicaux.
Pour résumer, je te considère comme un " Parasite Jaune". Après le coup de la cotisation soi-disant trop chère, tu n'hésites pas à nous balancer, le manque d'unité syndicale en France qui te ferait hésiter à te syndiquer. Mon œil, recherches un autre argument patronal éculé, que celui-là, STP. Pourquoi pas non plus, le manque d'un parti politique unique et l'absence d'une unique religion d’État. Comme tu le disais toi-même dans un post précédent, tu "marches complètement à côté de tes pompes". Tu devrais profiter de ton repos forcé, pour cause de surmenage professionnel, pour lire ou relire l'histoire de l'URSS au siècle dernier ou celles de la Chine communiste et de Cuba, par exemple.
Les individus de ton genre, doivent se débrouiller tout seul, et ne rien attendre de la pluralité des syndicats, des pensées philosophiques, comme des partis politiques ou autres activités confessionnelles.
Par contre, je suis certain, que tu n'as jamais refusé de tes employeurs, une seule augmentation de la valeur du point de salaire négociée entre tous les syndicats de salariés de la branche et le CSN, au niveau national.
Alors STP passes ton chemin sur ce Forum syndical où tu n'as, très franchement, rien à faire.
Salutations écœurées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chorche



Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 31/10/2016

MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Jeu 3 Nov 2016 - 2:41

je crois que je me suis trompé d'adresse pour trouver du soutien et de l'aide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Pas d'adhésion syndicale, pas de conseil...   Jeu 3 Nov 2016 - 2:52

Sans aucun doute possible.
Vade retro satanas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Hihihi! Il est trop marrant RWM!   Jeu 3 Nov 2016 - 10:39

Je dois dire que j'ai écrasé une larme de rire en lisant ce matin, le message de RWM! Arrière diable!
Choche, tu ne t'es pas du tout trompé d'adresse. Si tu veux comprendre un peu - pas tout car je n'ai pas la science infuse - accepte mon invitation pour faire la tradition de la choucroute. Alors je t'expliquerai un peu de ce que moi j'ai compris du syndicalisme des clercs en me plongeant tout nu dedans. J'en suis sorti avec du goudron, des plumes et bon un arrêt de la cour d'appel de Colmar en janvier 2014, brièvement commenté dans la semaine juridique quelques semaines plus tard, plus loguement dans la Basoche un peu plus tard. Viens me voir, je t'expliquerai deux ou trois choses qui te feront comprendre pourquoi tu as réussi à faire sortir RWM de ses gonds en trois jours, ce que je n'ai pas plus cherché que réussi à faire faire par RWM en plus de six ans. Je ne le désavouerai pas, je t'en préviens.
Ceci étant, tu es mon invité, sur mon budget de chômeur parce que ma résistance acharnée et obstinée me vaut des années de chômage et de black list. Pas un exemple à suivre...
A toi, RWM reproche une sorte de lâche inconsistance, à moi une obstination qu'il a parfois qualifiée de pathologique en direct sur ce forum.
Maintenant RWM, je crois que tu te trompes de cible. Comme je te le disais hier, ce n'est pas à Chorche que tu dois t'en prendre mais bel et bien aux notaires. Pour avoir mis la Basoche dans l'état intellectuel que tu viens une nouvelle fois de constater, par un exemple qui vaut celui de mon congressiste péteux dont je racontais hier la brillante intervention au congrès de la fgcen de 2012.
À propos, tu me reprochais de mettre dans article de presse et blog des choses qui ne relèvent pas de ce sujet. Je vais de ce pas y mettre un lien vers une vidéo sur you tube. Tu y trouveras une forme d'explication à ce dont nous parlons en filigrane, s'agissant des sources d'inspiration politiques et intellectuelles du notariat qui transpirent et suent jusque dans le discours fascisant de certains de nos collègues.
Toi qui est en face des gens du CSN depuis des années, n'oublie jamais ce qui figure au verso de l'acte de naissance du CSN. Un horrible tampon, un "Stampfel". Zum Teuffel disent mes voisins d'outre Rhin. J'espère que tu as bien dormi; le diable n'est pas, pour une fois dans le détail Chorche. Tu l'as, énorme, en face de Toi, chaque fois que tu te mets en face des dirigeants du CSN pour discuter de nos petites affaires. Comprends-tu mon ami?
Quant à Chorche, je te prie d'accepter mon invitation que je renouvelle. Je suis facile à trouver et je serai ravi d'échanger avec toi. Tu vas voir ce qu'est un clerc qui a cherché à comprendre. Je n'ai pas tout pigé, mais crois moi, j'y vois plus clerc et plus clair qu'il y a quelques années, lorsqu'alors, comme toi je ne comprenais rien au paysage syndical français, à ses divisions apparentes et ses fractures, à son pluralisme que nous défendons vaille que vaille à FO.
À bientôt à Strasbourg, Chorche? Ne serait ce que pour ton moral, cela en vaut la peine. Et je vais te démontrer, sans concessions, que tu avais bel et bien toqué à la bonne porte, même s'il n'y a plus ni murs, ni toit, ni fenêtres autour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Panique avant licenciement...   Jeu 3 Nov 2016 - 13:02

Bonjour marzolf,
J'avoue, une fois de plus, ne pas comprendre l'intérêt intellectuel de ton dernier post, vis à vis des attentes de chorche. Comme d'habitude tu dérives lourdement, sur ton passé de licencié, ton passage météoritique dans le syndicalisme notarial et ta rancœur maladive à l'égard des notaires-employeurs. C'est complètement minable et surtout totalement à côté de la plaque.
Navré de ton attitude soporifique permanente et surtout stérile pour nos utilisateurs.

Puisque tu sembles vouloir venir en aide à chorche, tu peux lui conseiller utilement :

Les Restos du Cœur qui poursuivent leur investissement dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion en favorisant un égal accès aux droits et à la Justice de tout citoyen. La mise en œuvre de permanences d’écoute, d’accompagnement et d’orientation, rôle de passerelle, leur action s’inscrit en complémentarité avec les partenaires locaux de l’accès aux droits.

L’accès à la justice

Connaître les démarches à suivre dans le cadre d’une séparation, faire valoir ses droits lors d’un litige avec un employeur, être accompagné dans ses démarches pour faire reconnaître son droit au logement ; l’accès au Droit et à la Justice aux Restos a pour objectif de favoriser l’accès à l’information juridique et aux services de la Justice des personnes accueillies.

3 263 personnes ont bénéficié d’informations juridiques par 308 bénévoles dans 44 départements.

Les Restos du Cœur, c'est :
   Etre informé : connaître ses droits et ses devoirs, trouver une réponse personnalisée face à toute problématique juridique etc.
   Etre orienté : vers les professionnels du droit ou les organismes compétents pour la mise en œuvre des droits.
   Etre accompagné : dans les démarches préconisées.

Leur rôle

Favoriser l’accès au Droit et aux services de la Justice en lien avec le Ministère de la Justice et les partenaires locaux (Conseils Départementaux d’Accès au Droit, Barreaux, Associations spécialisées) :

   Par la mise en œuvre de permanences d’information et d’orientation juridique animées par des professionnels du droit au sein même des centres d’activités.
   Par l’orientation vers les lieux d’accès au droit de proximité.
   Par un accompagnement personnalisé dans les démarches, en lien avec l’avocat ou le juriste.
   Par un suivi dans la durée.

Salut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: licenciement - choix du mode   Aujourd'hui à 7:56

Revenir en haut Aller en bas
 
licenciement - choix du mode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» autoentrepreneur et libre choix du mode de garde
» Appliquer le mode segmentation dans un service de pneus
» Impression en mode DOS
» Le choix du régime fiscal important mesdames !!!
» Choix du local

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL :: LICENCIEMENT POUR MOTIF PERSONNEL-
Sauter vers: