SALARIES DU NOTARIAT

Forum des salariés du notariat
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Elections professionnelles dans le notariat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Evolution des lois en matière de droit du travail.   Ven 1 Juil 2011 - 1:22

Bonsoir Camarade POHU,
Certes, tu peux considérer que je suis un vilain petit canard; ça ne me gêne pas du tout!
Le Forum des Salariés du Notariat ne m'appartient pas plus qu'à toi. Je l'utilise et m'y exprime totalement librement. Je m'y suis inscrit depuis le 18 janvier 2006 et de ce fait, j'ai seulement 4095 posts d'avance sur toi... qui vient tout juste d'y arriver.
Rien ne t'empêches de potasser le Code du Travail et certaines revues sociales, comme je le fais et de tenter de répondre aux attentes de nos collègues du notariat. Je suis tout disposé à te passer le relais, dès que tu nous auras apporté ici, la preuve de tes compétences en la matière.
Le "parisien nanti" est né dans une petite ferme du sud de la Picardie, sait traire les vaches, ne possède qu'un certificat d'études primaires... a débuté comme saute-ruisseau en 1964 dans les Champs Catalauniques et a terminé sa carrière notariale (43 ans1/2) comme principal clerc à PARIS pendant 12 ans ! Je suis un authentique autodidacte, ne t'en déplaise! Donc je ne méprise pas les provinciaux dont je me revendique fièrement !!!
Comme toi, je ne me bat pas ici et ailleurs, pour moi, car ma carrière notariale est terminée et je profite de la retraite depuis le 1er janvier 2008. Néanmoins j'assure bénévolement, une permanence juridique en droit du travail avec défense d'adhérents du notariat, au siège de mon syndicat (SGCEN FO PARIS RP) tous les mardis.
Je suis très heureux d'apprendre, que tu exerces aussi des responsabilités syndicales. Comme toi, j'ai exercé des responsabilités syndicales de 1968 à 2007 (Département, région, national, CSN Comité Mixte, FAFTIS, INAFON NATIONAL, MCEN etc.) et j'ai encore quelques mandats syndicaux nationaux... A mon avis, tu as encore un bon bout de chemin à parcourir pour me rattraper, sur ce terrain là.
Dans le syndicalisme FORCE OUVRIÈRE, ce ne sont pas "les autres" qui doivent réfléchir pour toi, mais nous devons réfléchir et travailler syndicalement, TOUS ENSEMBLE.
Désolé de devoir te le rappeler ici.
Tu as parfaitement le droit d'avoir un avis, mais il est d'usage et de bon aloi, que l'on en débatte librement dans nos instances syndicales et pas sur un forum public. Cette pratique ancienne, évite de publier des âneries, sans aucune réflexion fondamentale.
Tu sembles découvrir la qualité de fonctionnement du service communication d'un député. Sois rassuré, tu n'obtiendras pas la modification de la loi portant rénovation de la démocratie sociale qui s'est imposée à FORCE OUVRIÈRE, comme à d'autres centrales syndicales.
Tu devras donc te battre avec la Chambre des Notaires et/ou le Conseil Régional des Notaires, dans le cadre des lois actuelles et pas dans les regrets d'un passé maintenant largement révolu. Ce n'est pas parce que vous avez localement persisté dans des négociations paritaires dans le cadre de la chambre des notaires siégeant en comité mixte, que pour autant les accords obtenus ne s'appliquent plus. Ils perdureront tant qu'ils ne seront pas dénoncés conformément aux termes du code du travail.
Par contre, les nouvelles négociations collectives devront se dérouler dans le cadre légal actuel, puisque la loi du 22 décembre 2010 est applicable.
Sauf erreur de ma part, la loi actuelle n'est pas "une atteinte à nos droits", mais un déplacement du lieu et de la forme de la négociation sociale collective dans le notariat. Les partenaires sociaux sont les mêmes : d'un côté la chambre des notaires et/ou le conseil régional des notaires et de l'autre, toutes les organisations syndicales représentatives au sens de la loi du 20 août 2008. Sauf à ce que tu revendiques "le monopole de la bonne parole" au sein de la chambre des notaires siégeant en Comité Mixte, je ne comprends pas ce qui te heurtes intellectuellement à devoir négocier sous une bannière syndicale claire et parfaitement identifiée par tous les salariés et tous les patrons.
En conclusion, je ne suis pas "un dissident", mais un syndicaliste expérimenté et de terrain, connaissant suffisamment le droit du travail, pour essayer de l'appliquer dans l'intérêt, bien compris, de tous les salariés du notariat.
Même si je suis retraité du notariat depuis 42 mois, je ne m'endors pas. Je suis même prêt à venir m'expliquer publiquement devant tous les camarades de ton syndicat, comme je l'ai fait à l'issue de la signature de la nouvelle CCN du Notariat en 2001/2002... Souviens-toi !
Bien syndicalement à toi, Camarade POHU.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Représentativité : tout est possible   Dim 24 Juil 2011 - 10:48

POURQUOI les élections à venir sont-elles importantes?
La représentativité doit être pleinement évaluée au début de l'année 2013.
Pour cela, il faut prendre en compte les résultats des élections (CRPCEN et Comités Mixtes en 2011 pour le notariat).
Il faudra ajouter les résultats pour les TPE (Entreprises de moins de onze salariés) dont les élections auront lieu en novembre 2012.
C'est un événement historique.
L'ensemble de ces résultats sera additionné aux autres scores réalisés dans le privé (PME et grandes entreprises), afin de donner une photographie exacte du paysage syndical français.
Il s'agit de rendez-vous à ne pas manquer.

...Maintenant, pour que nos syndicats FORCE OUVRIÈRE de clercs et employés de notaire existent, il faut que nos candidats fassent un minimum de 10% pour être représentatifs et donc légitimes à défendre et négocier des accords pour les salariés.
PLUS SIMPLEMENT, pour qu'un candidat FO soit délégué syndical et qu'il PUISSE VOUS DÉFENDRE, il faut qu'il recueille au moins 10% des voix des salariés, de son établissement (Office notarial par exemple), aux élections!

Mesure de l'audience électorale :
Il est indispensable que les résultats électoraux, parviennent correctement remplis au Ministère du travail. Le groupe de travail MARS (Mesure de l'audience pour la représentativité syndicale) a déjà traité près de 250.000 PV électoraux. Bien des PV remontés comportent des erreurs, lesquelles portent surtout sur les IDCC (Identifiants de la Convention Collective), le nombre d'électeurs inscrits, la durée des mandats et les dates des scrutins.
Vous pouvez les vérifier sur le site :
www.elections-professionnelles.travail.gouv.fr
RAPPEL :
Outre sept critères, parmi lesquels figurent le respect des valeurs républicaines, l'indépendance, la transparence financière, l'ancienneté, l'audience, les effectifs et les cotisations, une organisation syndicale devra avoir obtenu 10% des suffrages au premier tour lors des élections des titulaires au comité d'entreprise, ou de la délégation unique du personnel, ou, à défaut des délégués du personnel pour être représentative.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Elections 2012 à la CINP siégeant en Comité Mixte   Ven 22 Juin 2012 - 13:05

Du 15 au 30 mai 2012 à eu lieu le scrutin par correspondance de l'élection des représentants des salariés du notariat au sein de la Chambre Interdépartementale des Notaires de PARIS, de la Seine Saint-Denis et du Val de Marne siégeant en Comité Mixte.
Le dépouillement a eu lieu le 31 mai 2012 conformément aux textes légaux.
J'ai relevé dans le procès-verbal de cette réunion de dépouillement, que :
La liste électorale pour PARIS, la SEINE SAINT DENIS et le VAL DE MARNE, comportait 4572 salariés inscrits;
Les votants ont été seulement au nombre de 717, soit 15,68%
Sur ces 717 votants, 69 ont vu leur vote annulé pour irrespect de la procédure (pourtant écrite) à savoir bulletin de vote confondu avec la profession de foi des candidats, non retour de la carte d'électeur, mauvaise utilisation de l'ordre des enveloppes etc., soit 9,62% qui ne savent pas voter par correspondance.
Lorsque l'on sait que l'objet de la Chambre Interdépartementale des Notaires de PARIS, de la Seine Saint Denis et du Val de Marne siégeant en Comité Mixte, est exclusivement SOCIAL, permettez-moi d'être atterré par le manque de civisme professionnel de plus de 84% de nos collègues.
C'est à se demander si l'on ne devrait pas supprimer purement et simplement toutes les œuvres sociales financées par le budget de la Chambre, dont une remise de cadeaux aux enfants des salariés, autour d'un spectacle à l'occasion de Noël chaque année.
On peut véritablement se poser la question du POURQUOI de ce total désintérêt des salariés du notariat parisien, pour leurs œuvres sociales, auxquelles pourtant un certain nombre fait appel ?
Vos réactions sont les bienvenues.
Cordialement, mais de plus en plus désespéré du "j'menfoutisme" ambiant chez les salariés du notariat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Elections professionnelles dans le notariat   Ven 22 Juin 2012 - 15:42

malheureusement pour avoir participé au dépouillement je peux te dire que ce n'est pas mieux pour les alpes maritimes.
Quand aux votes nuls, c'est quand même incroyable que des employés rodés à l'administratif ne soient pas foutus de mettre un vote et une carte d'electeur dans la bonne enveloppe, on a tout eu : des votes sans cartes, des cartes sans vote, des cartes et votes au même endroit ou la profession de foi du candidat à la place de son bulletin en effet rwm ..........
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Elections Chambre des notaires du 06 siégeant en Com. Mixte   Ven 22 Juin 2012 - 16:03

Bonjour pepita,
Puisque tu as assisté au dépouillement des élections au Comité Mixte dans ton département, pourrais-tu nous indiquer ici, le nombre d'inscrits, le nombre de votants et le nombre de bulletins ou votes nuls?
Cela permettrait de comparer réellement nos chiffres.
Concernant ta remarque à propos "d'employés rodés à l'administratif", j'ai de gros doutes sur la notion de rodage. Je la remplacerais plutôt par une notion de routine consécutive à un manque de motivation générale dans "l'amour du travail bien fait".
Je n'imagine pas que le niveau intellectuel moyen des salariés du notariat, puisse être tombé aussi bas... encore que le dépouillement de ce vote, laisse planer un sérieux doute ?
Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pepita



Nombre de messages : 1072
Date d'inscription : 06/09/2007

MessageSujet: Re: Elections professionnelles dans le notariat   Ven 22 Juin 2012 - 21:45

ah j'avoue que je n'ai pas un double du procès verbal et que je n'ai pas les chiffres en tête non plus, tout ce que je sais, c'est que c'est déplorable, ça je le sais
je vais voir si je peux me procurer l'info
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
marzolf



Nombre de messages : 686
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 18/06/2009

MessageSujet: Re: Elections professionnelles dans le notariat   Sam 23 Juin 2012 - 0:08

Bonsoir RWM,
.../...
Dans le Bas-Rhin, la liste électorale comprenait 631 électeurs dont 624 clercs et employés de notaire...
La participation avoisinait 48 % (nos amis du Haut Rhin ont fait encore un peu mieux).
Il semble que nous ayons gagné plusieurs points de participation depuis 2009 dans mon département.
Surtout, la liste sortante comprenait 3 femmes sur 16 élu(e)s.
La liste élue en comprend maintenant 9 sur 16 dont 5 titulaires.
Parmis ces 16 élu(e)s, quelques nouvelles têtes, des éléments solides, davantage de syndiqué(e)s (même si nous avons à coeur d'accueillir des non syndiqué(e)s parmi les élu(e)s sur notre liste), et encore une fois, surtout davantage de femmes.
C'est un gros travail de fond qui a permis aux trois syndicats d'Alsace et de Moselle d'obtenir ici un taux de participation sinon satisfaisant, du moins encourageant. Un effort COLLECTIF dans toute la région, à poursuivre.
.../...
sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Elections dans les TPE   Sam 6 Oct 2012 - 11:42

ELECTIONS DANS LES TPE

Du 28 novembre au 12 décembre 2012, auront lieu les élections des Très Petites Entreprises (TPE) c'est à dire celles qui comptent en leur sein, moins de 11 salariés. Ces élections concerneront 4 millions de salariés de l'artisanat, du commerce, des services, des professions libérales (Donc le Notariat!) et de l'industrie.
Vous êtes salarié d'une très petite entreprise, souvent seul, parfois seulement à deux ou trois avec votre employeur, vous êtes en réalité plus de quatre millions de salariés, avec des droits, comme tout salarié : temps de travail, congés, retraite, sécurité sociale, smic au minimum, formation... Vous avez aussi des droits adaptés à votre secteur d'activité.
Cette élection va donc concerner grand nombre d'entre nous salariés du notariat.
C'est un vote sur sigle qui définira la représentativité des syndicats dès 2013. C'est donc une élection très importante pour notre branche professionnelle et l’existence même de nos structures syndicales, puisqu'il faudra réunir au moins 8% de suffrages pour pouvoir continuer à œuvrer pour le collectif.
Il est TRÈS IMPORTANT que vous votiez et fassiez voter pour le sigle FORCE OUVRIÈRE. C'est indispensable à la poursuite de notre travail dans tous les comités mixtes et commissions paritaires où nous défendons vos intérêts. Ce n'est pas lorsque nous ne pourrons plus présenter de listes qu'il faudra réagir.
Mieux représentés, nous seront plus forts pour DÉFENDRE VOS DROITS. Après le 12 décembre il sera trop tard.


Dernière édition par RWM le Dim 7 Oct 2012 - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Elections TPE et Notariat - Décembre 2012   Dim 7 Oct 2012 - 14:38

Élections TPE décembre 2012
Pourquoi les salariés du notariat doivent-ils voter ?
Le scrutin se déroulera du 28 novembre au 12 décembre 2012 pour le vote par correspondance et pour le vote électronique.
TPE 4 millions de salariés

Les Très Petites Entreprises dont font partie les petits offices notariaux, sont les entreprises employant moins de 11 salariés (de 0 à 10 salariés).
Pourquoi moins de 11 ? Car c’est à partir de 11 salariés seulement que doivent être élus des délégués du personnel dont le rôle est de représenter le personnel et d’être l’interlocuteur de l’employeur pour les questions individuelles et collectives liées au travail (réglementation du travail, application de la convention collective, salaire, temps de travail …).
Dans les entreprises de moins de 11 salariés, il n’y a donc pas de délégué du personnel et donc pas d’élection de ces délégués du personnel.
Or, les TPE sont au nombre de 1 million et emploient plus de 4 millions de salariés.

Représentativité syndicale

Depuis 2008, la loi prévoit que la représentativité des syndicats sera évaluée au vu du résultat de l’ensemble des élections professionnelles dans les entreprises (délégués du personnel pour les plus de 11 salariés et délégués au Comité d’entreprise pour les plus de 50 salariés).
Seuls les syndicats représentatifs auront alors la possibilité et le droit de négocier avec les employeurs tant au niveau national pour l’ensemble des salariés (formation professionnelle, contrat de travail, indemnisation du chômage …) qu’au niveau des branches ou secteurs d’activité (conventions collectives nationales ou locales). Le seuil de représentativité est fixé à 10% au niveau des entreprises, 8% au niveau des branches.
L’élection TPE a été instituée pour permettre aux salariés TPE de s’exprimer. A la différence des élections ayant lieu dans les entreprises et dans la fonction publique, les élections TPE ne désigneront pas de représentants ni au niveau des entreprises ni au niveau des branches. Les salariés seront appelés à voter sur sigle (pas de liste de candidats à élire), l’objectif étant de déterminer l’audience de chaque syndicat parmi les salariés des TPE.

Du poids à vos droits

D’ores et déjà, la plupart des droits existants émanent de l’action syndicale et de la négociation collective en particulier. C’est vrai au niveau interprofessionnel (pour tous les salariés, quelle que soit la taille de l’entreprise), par exemple pour ce qui concerne le niveau du SMIC, le régime général des retraites, la sécurité sociale, la formation professionnelle, l’assurance chômage. Mais c’est vrai aussi au niveau des branches d’activité concernant les TPE (conventions collectives nationales et locales), pour ce qui concerne les salaires minima dans le métier concerné, les dispositions particulières à telle ou telle profession (ancienneté, prévoyance santé, chèque vacances, …). Or dans l’un et l’autre cas, ce sont les syndicats représentatifs qui agissent, sont consultés et négocient.

En votant FO

Plus FO recueillera de votes lors des élections TPE, plus FO sera écoutée et efficace vis-à-vis des pouvoirs publics et des branches professionnelles (artisanat, professions libérales, commerce, services, industrie, …).

Électeurs

Seront électeurs : les salariés titulaires d’un contrat de travail dans une TPE au cours de ce mois de décembre 2011, âgés de seize ans révolus.

Région, collège, branche

Chaque électeur est rattaché à une région (celle où il exerce principalement son activité en termes d’heures de travail effectuées au mois de décembre), à un collège « cadre » (les salariés affiliés à une institution de retraite complémentaire relevant de l’AGIRC) ou « non cadre » et à une branche.
Les électeurs recevront un courrier d’information à leur domicile aux alentours du 5 septembre 2012.
L’envoi des documents électoraux aux électeurs se fera entre le 3 et le 23 novembre 2012.
Le scrutin sera alors ouvert soit par correspondance (renvoi du vote de l’électeur possible jusqu’au dernier jour du scrutin, à savoir le 12 décembre 2012) soit par voie électronique (Internet).
Le vote électronique se déroulera du 28 novembre au 12 décembre 2012.
Il sera possible de voter 7/7j et 24/24h depuis n’importe quel ordinateur.

VOTEZ ET FAITES VOTER FORCE OUVRIÈRE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Election TPE 2012   Lun 19 Nov 2012 - 20:11

QUAND ET COMMENT VOTER


Du 28 novembre au 12 décembre, par courrier ou par Internet
votez FO !

1. – Vous êtes salarié(e) d’une TPE.
2. – Septembre 2012 : depuis le 5 septembre, vous avez reçu à votre domicile, un courrier avec les informations relatives à votre inscription électorale.
Depuis le 10 septembre vous pouvez vérifier votre inscription sur les listes sur le site dédié.
3. – Novembre 2012 : du 3 au 23 novembre, vous recevrez votre matériel de vote (bulletins de vote et professions de foi des syndicats)
a) voter par courrier : un bulletin de vote à cocher pour le syndicat de votre choix (FO!) et une enveloppe de retour T, à poster sans affranchissement.
b) voter par internet : une étiquette à gratter afin de découvrir votre login et votre mot de passe pour voter (pour FO !) sur le site www.electionTPE.travail.gouv.fr
4 – Du 28 novembre au 12 décembre 2012 : vous n’avez plus qu’à voter, FO bien sûr !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RWM



Nombre de messages : 6401
Localisation : ile de france
Date d'inscription : 19/01/2006

MessageSujet: Résultats élections TPE   Sam 22 Déc 2012 - 20:15

Bonjour,
Vous trouverez ci-après le lien officiel vous permettant de prendre connaissance :

- du communiqué de presse officiel faisant suite au dépouillement des élections TPE
http://www.electiontpe.travail.gouv.fr/files/CP_resultatsTPEx.pdf

- des résultats des élections dans les TPE, région par région.
http://www.electiontpe.travail.gouv.fr/resultats.html

COMMUNIQUÉ FO DATÉ DU VENDREDI 21 DÉCEMBRE 2012
ELECTIONS TPE
Hors les résultats outremer et nonobstant tous les problèmes rencontrés à l’occasion des élections TPE, Force Ouvrière consolide nettement en termes électoraux dans le privé sa troisième place avec 15,25% des voix, la CFDT enregistrant 19,26%, la CGT 29,54%, l’UNSA 7,37%, la CFTC 6,53% et SUD 4,75%.

Bonne lecture.

ndlr : la participation nationale n'est pas meilleure qu'ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flozram



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2015

MessageSujet: Re: Elections professionnelles dans le notariat   Jeu 28 Mai 2015 - 4:04

Bonsoir,
Quel silence sur notre forum en ce moment!
C'est sans doute l'effet de la concentration générale de toutes et de tous, dans la lecture des professions de foi des nombreux candidats figurant sur les différentes listes, à l'occasion des élections aux comités mixtes, dont les opérations électorales sont en cours. Et dont les résultats promettent d'être aussi discutés que ces élections auront été disputées. Partout où elles ont été organisées, c'est à dire partout tout court car je n'imagine pas que la moindre chambre ait omis de les organiser selon la loi, bien que nous n'en soyons pas à une surprise près en ce moment.
J'espère que nous aurons une meilleure participation qu'en 2012... RWM nous indiquait alors, en effet, par exemple..., une brillante participation de 15 pour cent je crois en IDF, et encore, avec environ dix pour cent de collègues dont le vote était nul. Nul doute que nos collègues d'IDF auront â coeur de voter convenablement et en nombre pour ces élections, que chaque chambre a à coeur de bien organiser, et chaque notaire d'encourager idéalement ses ouailles à participer à ce scrutin etc.
Qu'est ce que coûte l'organisation de telles élections, par rapport au coût du 111e congrès des notaires qui était semble-t-il autour de 2.700.000 euros? Pour une modique somme, le plaisir de pouvoir parler de tout et de rien avec des clercs élus, lors de deux réunions annuelles? Franchement, il faudrait être fou de se priver de telles occasions de faire campagne devant la basoche à si petit prix.  Je ne pense pas que les notaires auront fait l'économie d'une telle dépense après les frais exposés par ailleurs pour la campagne anti Macron. Ce serait vraiment mesquin, comme pied de nez â la basoche qui vient de se mobiliser comme autant de sans culottes à Valmy, pour sauver "l'institution du notariat" en danger (selon un de nos tracts syndicaux).
Ceci étant, ces élections pourraient bien être les dernières du genre, l'institution des comités mixtes me paraissant, elle, effectivement, des plus fragiles... mais attendons plutôt les dépouillements du 31 mai.
En ce qui concerne mon département du 67, où j'avais  pris part activement à la campagne (bien que, alors président du syndicat du 67, je n'ai pu ni voter normalement, ni surtout me présenter, pour cause de chômage....), nous avions une participation proche des 50 pour cent (voir mon message du 22 juin 2012 ci-devant). Mais je crains fort que nous ne puissions afficher un tel résultat cette année. Mon petit doigt me dit que ... J'espère me tromper, ce qui sera le cas si, par exemple, nos chers notaires ont encouragé à voter avec la même ardeur que pour manifester voici peu.
La logique et le bon sens le plus élémentaire me le font plus ou moins espérer, bien que je manque de logique et de bon sens me dit parfois RWM ;-)
Nous le saurons le 31 mai et je vous promets un commentaire des résultats locaux dès que possible.
J'attend avec impatience des nouvelles et des résultats d'IDF, région où RWM ne cesse d'encourager mon exil re ;-)
A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
flozram



Nombre de messages : 87
Date d'inscription : 06/01/2015

MessageSujet: Re: Elections professionnelles dans le notariat   Lun 1 Juin 2015 - 23:30

Bonsoir,

Le 31 mai 2012, j'ai participé à la dernière réunion du comité mixte du Bas-Rhin en tant qu'élu. J'ai raconté cette réunion en partie sur ce forum, et de manière assez détaillée dans l'Echo, la feuille de chou syndicale de l'Union des trois syndicats du 67, du 68 et du 57. J'avais notamment cité des conclusions d'avocat d'un notaire qui mentionnaient expressément des recommandations de la Chambre des notaires, dans une affaire de licenciement pseudo économique qui se trouvait être le mien. J'avais aussi interpellé les notaires sur leur pratique réelle des entretiens annuels et des plans de formation. Ce qui avait suscité une réaction d'une remarquable habilité du Président de la Chambre d'alors. Tout ceci s'était soldé dans le pv de cette réunion par un énigmatique "sympathique discussion". Vous n'auriez rien su de cette discussion si je ne l'avais pas relatée ici et dans la susdite feuille de chou.

Il se trouve qu'au vote de 2012 dont le dépouillement suivait la susdite réunion du 31 mai 2012, je n'avais pu me présenter parce que j'étais au chômage... J'aurais bien des choses à redire à ce sujet, sur le droit de vote des chômeurs... Que les notaires qui m'avaient viré avec les encouragements de la chambre -dixit l'avocat des notaires -  ont  été doublement condamnés, en première instance, puis en appel car j'ai relevé appel malgré mon succès en première instance, faisant multiplier par 1,75 le montant de l'indemnisation initialement fixée par les Prud'hommes à Strasbourg, par exemple. Mais on ne refait pas une élection et le courage des notaires pour protéger des salariés élus ou encourager l'engagement collectif étant ce qu'il est - hors périodes type Macron où les syndicalistes font une bonne paillasse aux chevaux des officiers  - ma foi! N'y revenons pas.

A trois ans de distance, je trouve cependant que Syndicalement, ce que je faisais ce 31 mai 2012 avait de la gueule. Sans vantardise, vous vous en rendriez compte si je vous livrais certains détails de ma situation professionnelle réelle, à l'heure oû je m'exprimais devant les notaires à ce comité mixte du 31 mai 2012. Disons qu'à cette date, je fréquentais assidûment des collègues dans une étude, dans des conditions juridiques que l'on pourrait qualifier de très étonnantes, pour le président de syndicat que j'étais alors. Mais les notaires n'ont peur ni honte de rien. Et moi non plus, je leur dispute volontiers la palme du toupet.
Le moins que l'on puisse dire est que ceci n'a pas été compris - je parle de mon fort engagement syndical - en particulier de mes chers camarades syndiqués, d'ici jusqu'au bureau de la fgcen, à de rares exceptions près.

A la fin de la réunion du 31 mai 2012, j'avais dit; "je reviendrai", ce dont tout le monde se foutait. C'est pourtant ce que j'ai fait ce soir, trois ans après, presque jour pour jour. En me faisant élire de nouveau au comité mixte du 67, ce qu'une lecture rigoureuse des textes ne m'autorisait pas plus à faire pour le mandat courant de 2015 à 2018 que pour celui, passé maintenant, allant de 12 à 15. Mais je sais d'expérience qu'il n'y a rien à craindre d'une réclamation électorale, ayant déjà vu l'une des miennes jetée à la corbeille sans être instruite par la présidente d'un comité mixte régional (salariée et présidente de syndicat), puis par les têtes pensantes de mon syndicat se contentant à peu près d'une réponde de sous chef de bureau de la Chancellerie à son sujet. Alors, donc, voilà, c'est Wurst egal.
En tout cas... Je l'ai fait doublement - revenir! - en m'invitant, un peu comme au 111eme congrès des notaires, ce soir à la réunion du comité mixte du Bas-Rhin, réunion que je vais un peu vous raconter, en vous livrant au passage quelques éléments d'information sur les résultats du scrutin.

Choses promises, choses dues.

Résultats d'abord.
Participation en chute libre de 8 à 10 points, ce qui est vrai aussi dans le 68 semble-t-il. Résultat sans doute dû au chantage au licenciement des notaires, et à l'incompréhension qu'il suscite. Ce n'est pas moi qui le dit mais l'un de nos élus lors de la réunion de ce soir. Et je crois que s'il a dit un truc sensé ce soir, c'est cela! Un autre a fait quelques timides observations à ce sujet par ailleurs, devant les notaires; au moins, ces observations ont le mérite d'avoir été faites. Elles resteront hors pv sans doute, c'est mieux pour la carrière de leur auteur car il n'était pas loin de taper dans le mille. Vraiment bien pour ce nouveau responsable.
Il faut souligner que cette participation au vote de 2015, bien que diminuée, reste d'un niveau remarquablement élevé ici (environ 37%} si on la compare à celle d'une grande majorité de départements, j'en prends le pari.

La réunion maintenant.
Et ici, je vous préviens que je ne vais pas plus ménager les collègues vieux  "syndicalistes" que les notaires vus ce soir.
Chers amis. une chose est d'être poli, voir trop poli, une autre d'être honnête. C'est bien connu.
Si je devais résumer le discours du plus responsable syndiqué parmi nos clercs élus et présents lors de cette réunion ce soir, je me contenterais de citer son insupportable mot; "nous sommes dans le même wagon" , adressé aux notaires. Il me hérisse, ce mot, car je déménage en ce moment pour la troisième fois depuis septembre 2010, dans la précarité oû je suis après un licenciement deux fois condamné, et après 18 mois de cdd en tout depuis lors... Bien avant Macron, tout ceci.

Alors... Le même wagon? Menteur! L'ancien cheminot que je suis vous dira que l'on parle de wagon pour les bestiaux, de voitures pour les personnes et les Maîtres, et puis qu'accessoirement je ne suis moi, ni dans ton wagon, ni dans une voiture, mais sur le quai avec cinq millions de pauvres types, bip ("bip" pour un nom d'oiseau que je censure moi même); mais ce n'est pas le propos.

Mon propos est de dénoncer la veulerie et la lâcheté de pseudo syndicalistes, incapables de mettre, sinon le contenu, au moins le ton qu'il faut pour dénoncer le chantage à l'emploi, réel et révoltant, des notaires. Oh! je ne m'en prends pas indistinctement aux élus que j'ai vus ce soir, peu ou pas syndiqués, ni même à l'un ou l'autre d'entre eux, syndiqué depuis peu et en responsabilité ici et là quoique  peu formé syndicalement. Je m'en prends à  l'un ou l'autre - ils se reconnaîtront -  ayant des dizaines d'années de "syndicalisme" couleur très très locale, derrière eux, concluant leur brillante carrière syndicale par des indignités syndicales. Je le pense vraiment et ne peux les blesser car ils déclarent volontiers se foutre de leur syndicat d'appartenance comme d´une guigne. S'ils vont par exemple à l'UD de coin, ce sera par exemple pour emprunter des banderoles afin de manifester pour leurs patrons, ce qui irrite singulièrement la secrétaire d'UD du 67 (mais pas celui du 68, étrange conf. FO).
Bref. A les chers camarades du coin coin, Je reconnais cependant une excuse majeure; ils ne font que reproduire sur le terrain, des comportements et des propos qui trouvent leur source et leur justification dans ceux prônés à la tête de notre syndicat. Je le pense plus que jamais.

Nous avons entendu ce soir la nouvelle présidente de la chambre du Bas-Rhin, parier du "chantage à l'emploi", sic, et des reproches faits aux notaires ici et la à ce sujet, en disant en substance que c'est pour les besoins de la cause, les notaires ayant à coeur de conserver leurs salariés et de maintenir l'emploi. Blabla, je m'y connais, et mes amis syndicalistes écoutent ceci sans sourciller, le poil brillant de caresses de chiens.
Quand on a quarante ans de syndicalisme derrière soi, il faut être un couard pour ne pas protester ou tenter au moins de démonter une telle affirmation des notaires. Point barre.

Tous fort sympathiques par ailleurs, ces notaires, mais particulièrement gonflés de nous parler ainsi car nous savons parfaitement la réalité des pressions que subissent les salariés, horaires, conditions de travail, ruptures plus ou moins négociées, et dans mon cas "lynchage d'un syndicaliste" pour reprendre le titre d'un article de la basoche me concernant.

Alors le couplet pleurnichard que j'ai entendu aussi ce soir sur le 0 pour cent d'augmentation de solde des troupiers de la grande armée du notariat me fait rigoler et perdre encore un petit peu du respect qui me reste malgré tout pour quelques vieux syndicalistes. Même pas le courage de dure clairement que ce n'était ce n'est pas une manière de remercier la "Grande Armée". Non, au lieu de ceci j'ai entendu le blabla du gentil syndicaliste "maison", genre on est là en cas de coup dur, quand il a fallu comprimer un peu les effectifs etc. Berk, discours puant pour un pseudo syndicaliste, vraiment j'ai bien fait d'alker renifler...

Que dire de plus?
L'arbre de Noel, les propos lénifiants des notaires sur l'habilitation et les parisiens cause de tous nos malheurs, ceci bêtement approuvés en face des notaires les ayant servis, les médailles  du travail, et puis tel élu politique  présent lors de la dernière remise etc, puis la parole que l'on fait hypocritement mine de m'offrir (si tu as quelque chose à dire, dis-le!)? Sans grand intérêt, pas besoin de réunir 16 clercs et notaires pour débiter ceci. Surtout quand la seule compétence restant au comité mixte est exercée de fait, ailleurs, sans intervention implication de ses élus.
Ah si! Je vous apprends tout de même que la présidente de la chambre des notaires du 67 était ravie de nous apprendre. ce soir, que la liberté d'installation étant inconciliable  avec la non vénalité - habiles alsaciens! - les notaires des trois départements y échappent durablement. Un comble! S'y a de la place quelque part c'est bien ici, vers Obernai pour ne citer qu'un exemple parmi d'autres.  Et pour le tarif, on verra, genre même pas mal. Et en face? Rien, malgré les propos récents sur les licenciements, tenus au congrès

Je vous ai dit l'essentiel, pour démontrer par exemple que sans compétence, l'existence de discussions sur un point "divers" d'ordre du jour du comité mixte n'a d'intérêt réel - je le crois - que s'il permet des discussions franches et ouvertes entre clercs et notaires également conscients et respectueux du fait syndical.
Ce que j'ai ce soir, une fois de plus, c'est des syndicalistes honteux car n'assumant pas ce qu'ils sont. une parodie honteuse pour les pauvres syndicalistes locaux, jouant pour leur décharge une partition minable écrite à la tête de notre syndicat, je le répète.

Les notaires n'y sont pour presque rien non plus, car après tout, ce n'est pas à eux de faire le boulot syndical! C'est encore heureux qu'ils prennent la peine d'organiser des élections, et qu'ils prennent du temps pour écouter du blabla pseudo syndical digne d'un conseil avec délégués de classe de sixième.

Voilà. J'ai assisté à ce comité mixte contre la promesse faite à la présidente, salariée, de m'y taire.
Promesse tenue, j'en ai des crampes aux dents.
Une fois dehors, je suis libre.

A mes collègues élus non syndiqués qui me liraient et s'étonneraient de la rudesse de mes propos, je dis ceci; ne vous y arrêtez pas. Mais dites vous bien que vous êtes élus sur une liste syndicale. Que les syndicalistes doivent tenir leur rôle et faire la colonne vertébrale d'une liste d'élus sous étiquette syndicale. Et certainement pas ramollir encore la basoche plus qu'elle ne l'est déjà, presque irrémédiablement.

Par ailleurs la logique voudrait qu'après ce nouveau coup de gueule,  je ne sois plus jamais invité à une telle réunion, bien qu'élu de nouveau,

- parce que je suis suppléant avec le moins de voix. Ce dont je m'honore si c'est l'effet de coups de gueule comme celui-ci, davantage encore si c'est l'effet de consignes de vote scélérates visant à isoler davantage un des, sinon le seul syndicaliste combatif du Bas-Rhin. Il me manquait dix ou douze voix pour être titulaire. De telles consignes se sont déjà vues, on a d'ailleurs vu pire ici dans ce registre. Quand à ceux qui ont rayé mon nom juste parce qu'ils n'aiment pas mon blabla, ils en ont aussi le droit.

- et parce que les comités mixtes départementaux au moins sont appelés à disparaître, je le regrette sincèrement mais, vidés de leurs compétence et surtout de toute substance syndicale, dans cet état, et dans l'intérêt des syndicats comme des notaires, c'est urgent et nécessaire.

Merci en tout cas aux clercs et employés de notaire du 67 qui ont cependant voté FO en nombre. Ceci reste important car c'est au  vote sur une étiquette syndicale que l'on mesure la représentativité syndicale, pas à la qualité des syndicalistes qu'un mauvais hasard et une longue histoire mettent sur une liste. Plus d'un non syndiqué et récemment syndiqué figurant sur la liste où j'étais inscrit pour le scrutin dépouillé ce soir vaudrait syndicalement bien davantage que certains vieux syndicalistes encore élus ici et là dans le coin. Et que moi même peut-être. Il suffirait qu'ils s'en convainquent et qu'il s'engagent un peu pour que tout change, et que je ne sois pas obligé d'incendier - hélas! - des camarades que j'apprécie et respecte par ailleurs. Vous auriez tort d'en douter en vous fiant aux apparences. Ceci étant je doute qu'ils m'écoutent un jour et tous kes gentils sourires n'y changeront rien; syndicalelent, les comportements que j'observe ici depuis des années sont minables, honteux, et surtout complètement stupides.

ps je vous dois encore un blabla sur le discours de Badinter au 111 ème congrès des notaires, quelques détails sur une rencontre faite une notaire strasbourgeoise amatrice de Mariannes armées de Kalach lors de la séance d'autographes avec Jardin, un commentaire sur une autre les voyant plutôt avec un bandeau de deuil noir because Macron, et d'autres à venir, la clique à Blabla est intarissable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elections professionnelles dans le notariat   Aujourd'hui à 8:01

Revenir en haut Aller en bas
 
Elections professionnelles dans le notariat
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Elections professionnelles dans le notariat
» Premier emploi dans le Notariat.
» RECHERCHE D'EMPLOI DANS LE NOTARIAT
» Peut-on réussir dans le notariat après 1 mauvais stage ?
» Le prêt 1% employeur dans le notariat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SALARIES DU NOTARIAT :: FGCEN :: DROIT SYNDICAL-
Sauter vers: